Le PM annonce un projet de coopération nucléaire avec les États-Unis visant la sécurisation des stocks d'uranium hautement enrichi usé

 
Washington
12 avril 2010

Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui que le Canada et les États-Unis collaboreraient au rapatriement aux États-Unis des stocks d’uranium hautement enrichi (UHE) usé actuellement entreposés aux Laboratoires de Chalk River, en Ontario. Une fois aux États-Unis, les stocks seront transformés afin de ne plus pouvoir être utilisés pour la fabrication d’armes nucléaires. Le Premier ministre a fait cette annonce en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire qui se déroule à Washington les 12 et 13 avril 2010.

« Le Canada participe activement aux efforts faits à l’échelle internationale pour empêcher les groupes terroristes de mettre la main sur des matières pouvant servir à la création d’une arme nucléaire, a dit le Premier ministre. Ce projet permettra le renvoi aux États-Unis de stocks usés d’uranium hautement enrichi, et suscitera des économies importantes au Canada à long terme. »

Le projet, qui se déroulera de 2010 à 2018, s’inscrit dans les efforts internationaux globaux, mis de l'avant lors du Sommet sur la sécurité nucléaire, de regroupement des stocks d’UHE usé ou non dans un nombre réduit d’emplacements très sûrs. C’est ainsi que plusieurs pays ont renvoyé leur UHE aux fournisseurs originaux – principalement les États‑Unis et la Russie – et regroupé leurs inventaires nationaux.

Le Canada est un chef de file dans le dossier de la sécurité nucléaire nationale et internationale. Toutes les substances nucléaires en possession du Canada sont entreposées de manière sécuritaire, conformément aux politiques, lois et règlements nationaux, ainsi qu’aux normes et obligations internationales.

Ce projet répond à la promesse, faite par le gouvernement dans le discours du Trône de mars 2010, de contribuer à l’atteinte des objectifs du président Obama des États‑Unis en matière de sécurité nucléaire, et notamment de participer pleinement au Sommet sur la sécurité nucléaire. Cet événement historique qui débute aujourd’hui servira de modèle à de futurs efforts de coopération.