Déclaration du Premier ministre du Canada concernant l'annonce du président Lee Myung-bak de la Corée du Sud

Ottawa (Ontario)
24 mai 2010

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante  concernant l’annonce, par le président Lee Myung-bak de la Corée du Sud, des mesures de son pays en réponse au naufrage du navire sud-coréen Cheonan.

« Aujourd’hui, nous affirmons la résolution inébranlable du Canada de soutenir la population de la Corée du Sud et d’appuyer la décision du président Lee Myung-bak d’agir avec fermeté à la suite de l’acte d’agression de la Corée du Nord survenu le 26 mars 2010.

« Nous avons exprimé nos condoléances pour les pertes de vie encourues sur le Cheonan. Le Canada s'engage maintenant à appuyer une réponse internationale concertée, notamment par le biais du Conseil de sécurité des Nations Unies, à la suite de cet acte d’agression.

« Le gouvernement du Canada prendra des mesures pour imposer des restrictions supplémentaires sur les échanges commerciaux, les investissements et d’autres formes de relations bilatérales avec la Corée du Nord, y compris l’ajout du pays à la Liste des pays visés. Nous prendrons également des mesures pour restreindre les visites au Canada de dignitaires nord-coréens.

« Le Canada poursuivra ses consultations et sa collaboration avec la Corée du Sud de même qu’avec les partenaires et amis de notre pays, pour assurer l’adoption d’une approche ferme et globale face à la situation actuelle dans la péninsule coréenne. Le Canada est fermement attaché à la sécurité et à la stabilité de cette région, et il est en étroite liaison avec ses partenaires du G8 quant à cette situation.

« Le gouvernement du Canada fait de son soutien à l’égard de ses alliés démocratiques une question de principe, et il réagira dès lors à ce tragique évènement avec rapidité et détermination.

« Le Canada a apporté sa contribution à l’enquête, dont les conclusions ont fait ressortir la responsabilité de la Corée du Nord. Le Canada a condamné l’irresponsabilité du régime nord-coréen pour cette violation éhontée de la loi internationale et son mépris flagrant envers ses obligations internationales. »

Le 26 mars 2010, le Cheonan a sombré à proximité de la ligne de démarcation septentrionale et 46 marins ont péri dans le naufrage.

À la demande du gouvernement de la Corée du Sud, le Canada a déployé trois experts de la Marine canadienne qui se sont joints à l’équipe multinationale menée par la Corée du Sud et composée de représentants de l’Australie, de la Suède, du Royaume-Uni et des États-Unis. L’équipe multinationale était chargée de prodiguer des conseils spécialisés à propos de l’enquête et des conclusions tirées par la Corée du Sud.

Vidéo

  • Loading Video...