Déclaration du Premier ministre du Canada suite à la démission d'Hosni Mubarak, président d'Égypte

Ottawa (Ontario)
11 février 2011

Le Premier ministre Stephen Harper a fait la déclaration suivante aujourd’hui après qu’Hosni Mubarak, président d’Égypte, eut annoncé sa démission :

« Le Canada respecte la décision du président Mubarak de démissionner pour assurer la paix et la sécurité dans son pays. Il revient aux Égyptiens de décider de l’avenir de leur pays.

« Le Canada veut assister à des élections libres et honnêtes ; nous voulons assister à l’instauration de la primauté du droit et de la stabilité ; nous voulons voir le respect des droits de la personne, y compris les droits des minorités, et notamment des minorités religieuses ; nous voulons assister à la transition vers une démocratie en Égypte.

« Notre gouvernement encourage toutes les parties à entamer des réformes démocratiques pacifiques, judicieuses, crédibles et ordonnées qui mèneront au choix d’un nouveau dirigeant, y compris des élections libres et justes, afin de bâtir un avenir plus prometteur pour la population de l’Égypte.

« Le Canada continuera de soutenir l’Égypte dans l’instauration de réformes démocratiques et économiques judicieuses. Nous allons aussi continuer à encourager et à soutenir les efforts de l’Égypte à promouvoir la stabilité et la paix, notamment avec Israël, et à garantir le respect continu des traités de paix en vigueur au Moyen-Orient. »