Déclaration du Premier ministre du Canada sur sa nomination comme chef honoraire de la tribu des Blood d'Alberta

Ottawa (Ontario)
11 juillet 2011

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante sur sa nomination comme membre honoraire de la chefferie des Blood :

« Je tiens à remercier du fond du cœur le chef Weasel Head et le conseil tribal des Blood de m’avoir conféré cette rare distinction et ce profond honneur. J’aimerais remercier en particulier les aînés Wayne Plume et Pete Standing Alone, ainsi que Melissa Whitegrass et tous ceux et celles qui ont contribué à ce magnifique rituel. Être membre de la chefferie des Blood, c’est faire partie d’une grande tradition.

« Pour la comprendre et l’apprécier, je me suis tourné vers le chef Red Crow. Il a été un leader solide à une époque difficile de transition. Il a favorisé l’émergence de nouvelles possibilités économiques pour son peuple tout en défendant sa religion. Il a fait naître en eux une fierté farouche et renommée pour leur identité, et je suis fier de voir que cette tradition continue de s’épanouir chez les Blood.

« C’est une inspiration non seulement pour tous ceux qui sont rassemblés ici aujourd’hui, mais c’est une inspiration pour tous les Canadiens et c’en est une pour moi en tant que Premier ministre. L’histoire et la culture de la tribu des Blood sont uniques, mais en même temps, nous pouvons tous nous identifier à ses valeurs et à ses aspirations.

« Votre fierté, votre autosuffisance, votre tradition d’ouverture et de collaboration ainsi que votre sens de biens communs sont des valeurs que notre gouvernement veut répandre, non seulement dans nos relations avec les Premières Nations et les peuples autochtones, mais également dans tout ce que  nous faisons au service des Canadiens.

« La semaine dernière, nous avons franchi une étape importante du processus d’approbation d’une entente d’autonomie gouvernementale avec la tribu des Blood. Il s’agit d’un développement encourageant dont le mérite revient à toutes les parties.

« Autre figure éminente dans l’histoire de la tribu des Blood, James Gladstone a été le premier représentant des Premières Nations à siéger au Parlement, nommé au Sénat par le Premier ministre Diefenbaker. Cette réalisation importante est cependant survenue après de nombreuses années de labeur acharné et d’accomplissements de la part de Gladstone. Et ce n’était pas pour lui un simple symbole ou le couronnement de sa carrière. C’était une nouvelle occasion de continuer à travailler pour son peuple et les causes qu’il défendait.

« C’est ainsi que notre gouvernement envisage son travail au service des Canadiens, et particulièrement son partenariat avec les Premières Nations et les peuples autochtones. Nous travaillerons fort pour obtenir des avantages pratiques. Nous accueillerons favorablement les progrès décisifs lorsqu’ils se présenteront, mais nous ne les verrons pas comme un prétexte pour se reposer, mais bien comme une inspiration pour continuer à aller de l’avant.

« Comme l’a noté le chef Weasel Head, en 2008, nous avons franchi une étape très importante ensemble. En présence des leaders autochtones du Canada, j’ai pris la parole en Chambre et j’ai présenté les excuses officielles du gouvernement du Canada pour le rôle qu’il a joué dans le système des pensionnats indiens.

« Je sais que la tribu des Blood a été profondément blessée par ce système et je suis heureux d’apprendre que les excuses du gouvernement ont été bien reçues. Mais le travail de guérison et de réconciliation se poursuit, et nous devons continuer à travailler ensemble pour améliorer la qualité de vie des Premières Nations et des peuples autochtones du Canada.

« J’aimerais souligner une autre étape qui a été franchie récemment. Depuis la dernière élection, il y a plus de députés autochtones au Parlement que jamais auparavant dans l’histoire de notre pays, et je suis très fier de vous dire que cinq de ces sept députés sont membres du parti qui forme le gouvernement, et que deux d’entre eux font partie du conseil des ministres.

« C’est véritablement une grande réussite que nous pouvons tous célébrer. La voix des Autochtones se fait de plus en plus entendre et prend une part grandissante dans les décisions qui nous touchent tous. C’est une bonne chose, non seulement pour les Canadiens autochtones, mais aussi pour tous les Canadiens qui profitent de la sagesse et de la perspicacité des premiers habitants de ce pays.

« Je suis profondément reconnaissant pour l’honneur qui m’est conféré aujourd’hui. C’est une expérience que je n’oublierai jamais. Ce lien d’amitié m’inspirera dans mon travail à votre service et au service de tous les Canadiens. Merci. »

Vidéo