Allocution du PM dans le cadre de l'Aïd sur la Colline

Ottawa (Ontario)
23 novembre 2011

Merci, madame la Sénatrice Salma Ataullahjan pour cette présentation. As-Salāmu Alaykum. Que la paix soit avec vous. Bonsoir au ministre Kenney, aux ambassadeurs et hauts commissaires, à mes collègues du Parlement, messieurs les imams. C’est un véritable plaisir pour moi d’être ici ce soir pour cette activité extraordinaire.

Merci à l’Association des projets Charitables Islamiques et merci également à Daljit Singh de l’Organisation Inde-Canada. Je suis heureux de voir ces deux groupes remarquables collaborer avec le ministre Kenney à ce qui est devenu une nouvelle tradition : Aïd sur la Colline.

L’Aïd sur la Colline est une idée qu’il était grand temps de concrétiser. Ce mois-ci, la fête du sacrifice a réuni des familles qui célèbrent leur foi. Et ce soir, la communauté musulmane est rassemblée dans la capitale nationale pour célébrer ses nombreuses contributions à la société canadienne.

Partout au Canada, des musulmans ont réussi dans le milieu des affaires, à l’université, dans le domaine des arts, dans tous les champs d’activité imaginables, parce qu’ici, chacun a la chance de bâtir une vie meilleure pour soi et pour sa famille.

C’est pourquoi nous avons toujours attiré un si grand nombre d’immigrants talentueux et travailleurs, qui ont tant fait pour développer notre pays et le faire prospérer. Nous savons que la foi islamique est présente au Canada au moins depuis les années 1870. Mais à cette époque, il aurait été difficile d’imaginer combien de mosquées allaient occuper une place bien en vue dans des communautés partout au Canada.

Par exemple, l’Alberta, ma province d’adoption, a été témoin de cette évolution, de la construction en 1938 à Edmonton de la mosquée Al-Rashid, la première au Canada, à l’inauguration de la plus grande mosquée au pays, le spectaculaire complexe Baitun Nur à Calgary – cérémonie à laquelle j’ai assisté.

Lors de telles célébrations, comme l’inauguration du musée et du parc Aga Khan, et, bien sûr, avec vous ici ce soir, il est aisé de voir le vrai visage de l’Islam, modéré et bienveillant – de voir des gens qui ont adopté le Canada et apporté une contribution immense à notre vie économique et culturelle.

Chers amis, notre diversité culturelle incroyable est l’un des plus grands atouts du Canada. L’harmonie et le dynamisme qui caractérisent notre diversité canadienne sont indissociables de ce qui nous définit comme pays libre et démocratique. Ensemble, nous bâtissons un Canada plus fort et plus uni.

Ainsi, à Ottawa aujourd’hui, des gens comme la sénatrice Salma Ataullahjan, qui est née au Pakistan, font entendre une voix musulmane au cœur de la vie politique canadienne. En effet, nous croyons qu’il est essentiel de promouvoir la liberté religieuse pour assurer la paix et la stabilité, ici, chez nous et partout dans le monde.

D’un bout à l’autre du Canada, des communautés musulmanes apportent une contribution positive à notre grand pays. Et l’événement de ce soir est un autre exemple extraordinaire de la façon dont nous pouvons tous nous réunir comme Canadiens. Donc, chers amis, j’espère vous revoir dans le cadre de nombreuses activités de ce genre dans l’avenir. Permettez-moi de conclure en vous souhaitant à tous un tardif Aïd Moubarak.

Merci.