Allocution du PM au gala Banque Scotia de la Coupe Grey

Vancouver (Colombie-Britannique)
26 novembre 2011

Merci, monsieur le Sénateur David Braley, pour cette aimable présentation et pour votre appui depuis une décennie. Je sais que nous tous ici présents tenons à vous remercier de ce que vous avez fait pour les Lions de C. B. et pour la Ligue canadienne de football.

Je salue le commissaire Cohon, la première ministre Clark, le maire Robertson, le ministre Moore, le ministre Gosal, le ministre Van Loan et les représentants de tous les paliers de gouvernement, tous les bénévoles et les amateurs, qui sont venus de près ou de loin pour faire des festivités de la Coupe Grey cette semaine, un succès retentissant.

Mes amis, nous l’avons vu aux Olympiques et nous le revoyons encore une fois cette semaine. Rien ne vaut les gens de Vancouver pour accueillir un événement de grande envergure.

Et rien de tel pour rassembler les Canadiens d’Ouest en Est que la Ligue canadienne de football. Nous sommes tous ici aujourd’hui parce que nous savons qu’un bon quart arrière n’a besoin que de trois essais, qu’un vrai retour de botté ne devrait jamais aboutir à un arrêt signalé, que rien au monde, aucun match, ne peut se mesurer à la tradition annuelle de la Coupe Grey.

Plus important encore, nous sommes ici pour voir deux équipes dont nous savons qu’elles feront sensation – les champions de la division de l’Est, les Blue Bombers de Winnipeg, et nos champions de l’Ouest, les Lions de C.-B.

Le thème a été choisi en conséquence et tout est prêt pour demain. Le moment est donc venu pour moi de vous poser la question : êtes-vous prêts pour un match du tonnerre ?

Mes amis, le festival de la Coupe Grey prend de l’ampleur et s’améliore tous les ans. Que vous soyez chez vous, avec votre famille ou des amis, ou à l’intérieur du stade, année après année, la Coupe Grey rallie tous les Canadiens.

Nous avons tous des souvenirs de la Coupe Grey, comme moi, le souvenir d’il y a quarante ans, de l’échappé de Leon McQuay, qui a donné à nos Stampeders de Calgary leur fantastique victoire sur les Argonauts de Toronto. Il fallait bien que je vous le rappelle, j’étais Torontois à l’époque.

Chers amis, cher auditoire, je veux faire partager l’expérience de la Coupe Grey à tous les grands amateurs qui n’ont tout simplement pas la chance de pouvoir faire le voyage.

C’est pourquoi, l’an prochain, notre gouvernement soutiendra des cérémonies commémoratives et des festivités d’un bout à l’autre du Canada pour célébrer la centième finale de la Coupe Grey. Nous allons permettre à tous les amateurs d’être de la fête parce que c’est notre sport, joué à la canadienne, et je suis d’avis que tous les Canadiens devraient pouvoir participer à cette célébration historique.

En attendant, comme vous tous, j’ai très hâte au coup d’envoi, demain, d’une partie qui nous rendra encore une fois fiers de notre Ligue canadienne de football.

Bon match !