Le PM annonce un investissement créateur d'emplois dans le port de Saguenay

 
Saguenay (Québec)
17 janvier 2012

Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui un soutien pour la modernisation du port de Saguenay. Il était accompagné par Denis Lebel, député de Roberval – Lac-Saint-Jean et Ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec.

« Les ports du Québec jouent un rôle vital en assurant la circulation constante des marchandises et en reliant le Canada aux marchés mondiaux, a déclaré le Premier ministre. Le port de Saguenay ne fait pas exception et constitue un élément important du réseau de transport maritime du Québec. En soutenant son développement, nous contribuons à créer de l’emploi et à stimuler la croissance économique dans la région et dans le Nord du Québec. »

Le soutien pour le port de Saguenay servira à la construction d’une desserte ferroviaire de 12,5 kilomètres à partir de la ligne du chemin de fer Roberval-Saguenay jusqu’au port de Saguenay ainsi que d’une cour de triage intermodale. La nouvelle desserte ferroviaire offrira aux expéditeurs des options de transport supplémentaires et renforcera l’efficacité et la capacité des opérations portuaires. La contribution du gouvernement à ce projet est rendue possible grâce au Fonds pour les portes d’entrée et les passages frontaliers de Transports Canada, qui vise à améliorer la circulation des marchandises entre le Canada et le reste du monde.

Selon les autorités du port de Saguenay, les améliorations, qui devraient être complétées d’ici le 31 mars 2014, généreraient quelque 125 emplois.

Le port de Saguenay est un élément important de la Porte continentale du Canada, le corridor commercial le plus achalandé du pays par où transite plus de 74 p. 100 des échanges commerciaux du Canada par voies terrestre, ferroviaire, aérienne et maritime. Depuis 2007, le gouvernement fédéral a engagé plus de 2 milliards de dollars dans des projets au Québec pour améliorer les infrastructures de transport de la province dans le cadre de la Porte continentale.