Élargissement de l'accord sur le transport aérien entre le Canada et la Chine

Beijing (Chine)
9 février 2012

Le gouvernement du Canada est déterminé à renforcer son importante relation en matière de commerce et d’investissement avec la Chine. À cette fin, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé l’élargissement de l’accord relatif au transport aérien entre le Canada et la Chine, qui profitera aux voyageurs et aux entreprises dans divers secteurs de l’économie canadienne, notamment l’industrie touristique. L’accord élargi, qui remplace l’accord relatif aux services aériens de 2005, facilitera la circulation des marchandises, des services et des personnes et aidera les entreprises et les compagnies aériennes canadiennes à croître et à faire face à la concurrence en leur offrant un plus grand choix de services aériens et de destinations, ainsi que des prix plus bas.
 
Plus précisément, le nouvel accord :

  • réduira les restrictions concernant l’utilisation de vols de transporteurs aériens de pays tiers; communément appelée « partage de code », cette pratique appuie les efforts de plusieurs transporteurs aériens canadiens et chinois en vue d’étendre leurs services et de faire face à la concurrence dans des marchés prioritaires, tout en procurant plus de souplesse et de choix aux voyageurs et aux expéditeurs;
  • permettra aux transporteurs aériens d’ajuster leurs prix plus rapidement en fonction de l’évolution du marché et réduira les dispositions administratives qui leur sont imposées;
  • accroîtra la viabilité du service actuel de China Southern Airlines en l’autorisant à transporter des marchandises entre Vancouver et Los Angeles et entre la Chine et le Canada.

Les dispositions contenues dans l’accord élargi en matière de transport aérien  s’appliquent immédiatement aux compagnies aériennes des deux pays. Le Canada et la Chine ont également convenu de se rencontrer de nouveau en 2013 pour examiner un nouvel élargissement de l’accord.

L’accord en matière de transport aérien fait partie de la politique Ciel bleu du gouvernement, qui vise à créer des débouchés et des emplois dans divers secteurs de l’économie – y compris le commerce et le tourisme – en élargissant les services aériens au pays et à l’étranger.

Depuis novembre 2006, la politique Ciel bleu du Canada encourage la concurrence durable à long terme ainsi que le développement de nouveaux services aériens internationaux ou l’élargissement des services existants. Dans le cadre de cette politique, le gouvernement du Canada a conclu de nouveaux accords ou des accords élargis de services de transport aérien avec près de 60 pays.

Vidéo