L'Initiative du Canada pour la sécurité en Amérique centrale

Cartagena (Colombie)
15 avril 2012

Le gouvernement du Canada est déterminé à travailler avec ses partenaires pour rehausser la sécurité et la primauté du droit, ainsi qu’à régler des questions concernant les activités criminelles transnationales dans les Amériques. Il s’agit de l’un des trois piliers de la stratégie renouvelée pour l’engagement du Canada dans les Amériques.

Conformément à cet engagement, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé l’établissement de l’Initiative canadienne pour la sécurité en Amérique centrale (ICSAC), le 15 avril 2012, pendant le Sommet des Amériques tenu à Cartagena, en Colombie.

Gérée par le MAECI, l’ICSAC s’inscrira dans le prolongement des programmes existants du Canada en Amérique centrale en permettant de verser 25 millions de dollars sur cinq ans dans le cadre du Programme visant à renforcer les capacités de lutte contre la criminalité (PRCLC) et du Groupe de travail sur la stabilisation et la reconstruction (GTSR).

Les projets s’inscrivant dans le cadre de l’ICSAC seront axés sur la formation policière, la sécurité de la frontière, le rehaussement du dialogue régional, le renforcement des institutions chargées de la justice et de la sécurité, la promotion des droits de l’homme, le soutien du règlement des conflits et les processus de réconciliation, ainsi que sur la prévention et l’intervention en cas de violence contre des groupes vulnérables comme les femmes et les jeunes.

Les projets suivants, d’une valeur de plus de 7,7 millions de dollars, sont en train d’être mis en œuvre dans le cadre de l’ICSAC :

Équipement spécialisé à l’appui de l’application de la loi en Amérique centrale
Partenaire de la mise en œuvre : Corporation commerciale canadienne
Financement annoncé : 3 160 500 $
Calendrier : mars 2012-juin 2012

Il s’agit d’appuyer un projet recevant un financement canadien en cours au Honduras, au Salvador et au Guatemala, qui vise à développer des capacités techniques avancées pour renforcer les systèmes de justice criminelle de ces pays. Une formation sur les méthodes spéciales d’enquête est fournie avec de l’équipement spécialisé aux unités de police et d’enquête, notamment en lien avec des capacités avancées d’écoute électronique, d’analyse judiciaire de données balistiques, de surveillance, et d’analyse du renseignement. 

Équipement pour l’Académie de police du Costa Rica (Phase II)
Partenaire de la mise en œuvre : Corporation commerciale canadienne
Financement annoncé : 1 204 500 $
Calendrier : mars 2012-juin 2012

Dans le prolongement d’une initiative annoncée au Costa Rica par le Premier ministre Harper au mois d’août 2011, ce projet permettra à la police du Costa Rica de disposer de gilets pare‑balles, de casques et de véhicules de surveillance. L’Académie de police a besoin de cet équipement en raison de l’augmentation prévue du nombre de recrues dans la police du Costa Rica, qui ont besoin de formation en surveillance et sur la manière correcte de mener des opérations.

Central American Ballistic Information Network (CABIN)
Partenaire de la mise en œuvre : Forensic Technology Inc.
Financement annoncé : 2 084 044 $
Calendrier : mars 2012-juin 2012

Ce projet est mis en œuvre au Belize et au Costa Rica, et consiste à déployer de l’équipement d’analyse balistique permettant d’identifier les balles et les cartouches, ce qui facilite l’identification des armes ayant servi à des crimes. Le réseau CABIN complète les capacités régionales existantes et vise le développement d’un réseau intégré d’information balistique à l’échelle de l’Amérique centrale. Les données recueillies à partir de ce réseau peuvent être partagées avec les autres communautés policières au moyen des réseaux nationaux ou régionaux, comme INTERPOL. Il en résultera une meilleure coordination et de meilleures enquêtes entre les pays pour élucider les crimes transnationaux. 

Soutien pour l’OEA – Projet de commissaire de police du Belize
Partenaire de la mise en œuvre : Organisation des États américains
Coût : 422 620 $
Calendrier : avril 2012-mars 2014

Le Canada travaille dans le cadre d’une entente de partage des coûts avec le gouvernement du Belize au soutien d’un commissaire de police étranger chargé de diriger le service de police, de mettre en œuvre des initiatives et d’encadrer les futurs commissaires de police. Ce projet permettra d’aider le Belize à atteindre son objectif de réformer et de moderniser sa force policière. Il sera fondamental dans le cadre de ces efforts de mettre en œuvre des programmes et des procédures durables, axés sur les besoins définis, comme les enquêtes criminelles, la gestion des ressources humaines et la reddition de comptes dans les hauts rangs du service de police.

Protocole d’entente sur la coopération en matière de sécurité technique entre le Canada et la Colombie
Coût : 1 000 000 $
Calendrier : avril 2012-mars 2014

Annoncé le 13 avril 2012, le protocole d’entente sur la coopération en matière de sécurité technique signé par le Canada et la Colombie facilitera nos travaux communs, à titre de partenaires, pour aider à renforcer les systèmes d’application de la loi au Honduras et au Guatemala.

Information supplémentaire au sujet du Programme visant à renforcer les capacités de lutte contre la criminalité (PRCLC) et du Groupe de travail sur la stabilisation et la reconstruction (GTSR)

Géré par Affaires étrangères et Commerce international Canada, le PRCLC permet de fournir de la formation, de l’équipement, de l’aide technique et juridique à des États, afin d’empêcher des activités criminelles transnationales ou d’en atténuer les effets. Le GTSR est conçu pour aider à répondre à la demande internationale croissante de soutien et de participation du Canada à des crises complexes, et de coordination des engagements relatifs à des politiques et à des programmes pangouvernementaux dans des États fragiles.