Soutien du Canada relativement au conflit en cours en Syrie

Enniskillen (Irlande du Nord)
17 juin 2013

L’agitation en Syrie a poussé plus de 1,6 million de Syriens à chercher refuge dans les pays qui accueillent les réfugiés, soit la Jordanie, le Liban, l’Irak, la Turquie et l’Égypte, ce qui a généré des besoins d’aide humanitaire considérables. On estime que 6,8 millions de personnes, soit près du tiers de toute la population de Syrie, ont besoin d’aide humanitaire. Environ 93 000 personnes ont péri durant le conflit en cours, et des milliers d’autres sont blessées. Ces chiffres continuent d’augmenter à mesure que le conflit se poursuit et que la crise humanitaire s’aggrave dans le pays.

Le gouvernement du Canada est résolu à aider à répondre aux besoins des civils innocents qui sont touchés par la crise syrienne. À cette fin, avant les discussions que tiendront les dirigeants du G8 aujourd’hui au Sommet de Lough Erne, en Irlande du Nord, discussions qui porteront notamment sur la Syrie, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé un nouveau soutien de 115 millions de dollars qui permettra de faire face aux difficultés humanitaires et en matière de développement qui découlent à la fois de la guerre civile en Syrie et de l’afflux de réfugiés dans les pays voisins.

Plus spécifiquement, le nouveau soutien sera réparti de la façon suivante :

Aide humanitaire :

En réponse aux appels d’aide humanitaire lancés par l’ONU et par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour la Syrie et les pays avoisinants en 2013, le Canada fournira 90 millions de dollars à des organismes humanitaires en vue de fournir de l’aide d’urgence comprenant de la nourriture, de l’eau potable et des installations sanitaires, des soins de santé d’urgence, des abris et de la protection pour les populations touchées par le conflit en Syrie et dans les pays de la région qui accueillent des réfugiés, comme le Liban, la Turquie, la Jordanie et l’Irak. 

Cette annonce porte à plus de 158,5 millions de dollars l’aide humanitaire accordée par le Canada à la Syrie et aux pays avoisinants depuis 2012, dont 135 millions de dollars en 2013.

Cette somme comprend les 15,35 millions de dollars que le Canada a versés en mars 2013, à la suite des appels précédents de l’ONU lancés en décembre 2012, aux organismes humanitaires suivants afin de fournir de l’aide humanitaire dans le cadre de cette crise qui évolue rapidement :

En Syrie (6 millions $)

  • 5 millions de dollars au Programme alimentaire mondial (PAM) pour l’aide alimentaire;
  • 1 million de dollars à l’Organisation mondiale pour les migrations (OMM) pour les articles ménagers de base essentiels et les abris d’urgence.

Dans les pays avoisinants (9,35 millions $)

  • 3,85 millions de dollars au Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), attribués aux différents pays de la façon suivante : 1,22 million de dollars pour le Liban; 1,5 million de dollars pour la Jordanie; 450 000 dollars pour la Turquie; 450 000 dollars pour l’Irak et 230 000 dollars pour l’Égypte pour les articles ménagers de base essentiels, les abris d’urgence et la protection.
  • 2,5 millions de dollars au Programme alimentaire mondial (PAM), attribués aux différents pays de la façon suivante : 430 000 dollars pour le Liban; 1,4 million de dollars pour la Jordanie; 420 000 dollars pour l’Irak et 250 000 dollars pour l’Égypte pour l’aide alimentaire.
  • 2,0 millions de dollars au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), attribués aux différents pays de la façon suivante : 1,2 million de dollars pour la Jordanie, et 800 000 dollars pour l’Irak pour les services de santé, l’immunisation, l’appui alimentaire, l’eau et les installations sanitaires, l’éducation et les fournitures d’hiver.
  • 1 million de dollars à l’Organisation mondiale pour les migrations (OMM), attribué aux différents pays de la façon suivante : 100 000 dollars pour le Liban; 150 000 dollars pour la Jordanie; 500 000 dollars à l’Irak et 250 000 dollars pour la Turquie pour les articles ménagers de base essentiels, l’aide au transport, les soins de santé et la formation professionnelle et en cours d’emploi.

Développement

De plus, 25 millions de dollars supplémentaires seront versés à la Jordanie, au Liban et à d’autres pays avoisinants pour rendre les services et l’infrastructure publics plus résilients, notamment en matière de santé, en éducation et pour la prestation de services de base, qui sont actuellement soumis à d’importantes pressions en raison de l’arrivée de réfugiés syriens. Ce soutien – en réponse aux appels d’aide lancés par les gouvernements de la Jordanie et du Liban – s’ajoute au soutien de 100 millions de dollars annoncé par le ministre John Baird le 16 juin 2013. 

Résultats :

Malgré de formidables obstacles, les partenaires humanitaires ont produit des résultats en Syrie et dans les pays avoisinants qui accueillent les réfugiés. Par exemple, grâce au soutien du Canada et d’autres donateurs :

  • une aide alimentaire d’urgence a été fournie à 2,25 millions de personnes en Syrie, en avril, par l’entremise du Programme alimentaire mondial des Nations Unies;
  • en Jordanie, plus de 120 000 réfugiés syriens du camp Al Za’atri ont reçu de l’aide alimentaire. De plus, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies atteint quotidiennement plus de 5 000 écoliers par l’entremise du programme de cantines scolaires;
  • au Liban, plus de 335 000 enfants (dont 58 000 réfugiés syriens) ont été vaccinés contre la rougeole dans le cadre de la campagne de vaccination de l’UNICEF;
  • l’UNICEF a fourni du soutien en matière d’éducation et de programmes de loisirs à 97 916 enfants en Turquie jusqu’à maintenant en 2013;
  • en Irak, l’Organisation mondiale pour les migrations a distribué des articles non alimentaires essentiels à 28 000 personnes touchées par la crise.

Vidéo

  • Loading Video...