Déclaration du Premier ministre du Canada pour annoncer d’autres sanctions

Ottawa (Ontario)
24 juillet 2014

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante afin d’annoncer l’imposition de nouvelles sanctions économiques et interdictions de voyager contre des individus ukrainiens, de même que des sanctions économiques à l’endroit d’entités ukrainiennes et d’un large éventail d’entités liées à divers secteurs russes:

« Plus tôt cette semaine, nous avons annoncé notre intention d’élargir l’éventail des entités faisant l’objet de sanctions en réponse à l’occupation illégale de la région ukrainienne de Crimée par le régime Poutine et à son activité militaire provocatrice ciblant certaines zones de l’est de l’Ukraine.

« Les mesures que nous annonçons aujourd’hui comprennent l’imposition de sanctions contre un large éventail d’entités liées à l’industrie de l’armement russe, de même qu’à ses secteurs des finances et de l’énergie. Notre objectif sans équivoque consiste à accroître davantage les pressions économiques et politiques exercées sur le régime Poutine.

« En plus d’interdire toute transaction avec les entités liées à l’industrie de l’armement russe, ces nouvelles mesures importantes imposent des restrictions relativement à l’émission de financement destiné aux entités désignées des secteurs de l’énergie et des finances.

« Aujourd’hui, nous imposons également de nouvelles sanctions contre les groupes séparatistes armés appelés « la République populaire de Donetsk » et « la République populaire de Lougansk ». Ces groupes, avec le soutien direct de la Russie, ont commis des actes odieux à l’endroit des forces armées de l’Ukraine, des observateurs internationaux déployés dans la région et de la population civile.

« Comme nous l’avons vu la semaine dernière avec l’écrasement du vol MH17 de Malaysian Airlines, le fait que le régime Poutine continue d’appuyer les groupes armés séparatistes constitue une menace très réelle à la paix et à la sécurité internationales.

« Le Canada demeure résolu à travailler avec ses alliés et partenaires de la communauté internationale afin de préserver et de promouvoir un monde libre, démocratique et pacifique. Nous sommes disposés à mettre en place d’autres mesures si l’agression militaire du régime Poutine se poursuit. »