Le premier ministre annonce un soutien à un centre canadien de technologies de pointe liées aux cellules thérapeutiques

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice recevra 20 millions de dollars destinés à la création et au fonctionnement d’un centre de technologies de pointe axées sur les cellules thérapeutiques à Toronto.

Toronto (Ontario)
13 janvier 2016

Le premier ministre Justin Trudeau a aujourd’hui annoncé que le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice (CCMR) recevra 20 millions de dollars – dans le cadre du Fonds de fabrication de pointe (FFP) – destinés à la mise sur pied et au fonctionnement du Centre for Advanced Therapeutic Cell Technologies.

Il s’agira du premier centre de développement de cellules thérapeutiques au monde à adopter une approche axée sur la collaboration – entre les instituts de recherche et l’industrie – en vue de relever les défis associés à la fabrication de cellules thérapeutiques. Cette nouvelle installation de calibre mondial permettra de créer des emplois de qualité, de rehausser l’économie du savoir du Canada et de faire en sorte que l’Ontario devienne une plaque tournante mondiale de l’industrie des thérapies cellulaires.

Chaque année, des milliers de Canadiens meurent à la suite d’un cancer, de maladies cardiaques et d’autres troubles médicaux. La médecine régénératrice s’est révélée une approche prometteuse pour la prévention et le traitement des maladies, en exploitant la capacité des cellules souches à réparer, régénérer ou remplacer les cellules, tissus et organes endommagés en raison d’une maladie.

Ainsi, le gouvernement du Canada accordera un financement au CCMR, qui agira en collaboration avec GE Healthcare et d’autres partenaires de l’industrie en vue de mettre sur pied un centre qui permettra d’accélérer l’élaboration et la mise en œuvre de technologies de fabrication de cellules.

Citations

« La santé des Canadiens est une priorité. Nous sommes persuadés que le soutien destiné à ce nouveau centre de calibre mondial entraînera d’importants avantages en ce qui a trait aux technologies innovatrices liées à la santé au Canada et partout dans le monde. Ce centre permettra également de générer de nouveaux emplois et d’accroître encore davantage la compétitivité de l’Ontario dans l’industrie biotechnologique. »
- Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Il s’agit d’une formidable nouvelle pour le CCMR, le Canada, GE Healthcare et les milieux de la médecine régénératrice du monde entier. Le nouveau centre fournira un emploi à des travailleurs hautement spécialisés et aidera l’industrie des thérapies cellulaires à dénouer d’importantes impasses en matière de fabrication. Qui plus est, les résultats des travaux effectués dans ce centre permettront à des patients du monde entier d’avoir accès à des traitements médicaux révolutionnaires. »
- Michael May, PDG, Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice

« Nous nous réjouissons que le gouvernement fédéral investisse dans le nouveau centre des technologies de pointe axées sur les cellules thérapeutiques du district MaRS. L’Ontario a fourni un financement initial destiné au Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice afin de soutenir la recherche et la commercialisation en médecine régénératrice, domaine qui, nous le savons, restera un important moteur dans le secteur ontarien des sciences de la vie. L’annonce d’aujourd’hui permettra à l’Ontario d’améliorer encore davantage sa réputation de chef de file mondial dans ce domaine qui possède un potentiel incroyable de croissance soutenue. »
- L’hon. Reza Moridi, ministre de la Recherche et de l’Innovation de l’Ontario ‎

Faits saillants :

  • Le projet, dont le coût total sera de 43,8 millions de dollars, a la capacité de faire de l’Ontario une plaque tournante mondiale de l’industrie des thérapies cellulaires.
  • Le financement de 20 millions de dollars du gouvernement du Canada sera versé lorsque le CCMR aura satisfait aux modalités énoncées dans l’entente de contribution. Toutes les activités liées au projet devront être terminées d’ici le 31 décembre 2018.
  • Le financement accordé par le gouvernement du Canada servira à apporter des améliorations à la nouvelle installation et à acheter de l’équipement spécialisé. De plus, le financement permettra d’appuyer l’élaboration d’au moins cinq nouvelles demandes de brevet, la commercialisation de 30 nouveaux produits ou procédés, ainsi que la création ou le maintien de 389 emplois de grande qualité d’ici la fin du projet, au mois de décembre 2018.

Liens connexes

Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice (en anglais seulement)
Fonds de fabrication de pointe