Le premier ministre, Justin Trudeau, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Stéphane Dion (à droite), le ministre de la Défense nationale, l’honorable Harjit S. Sajjan (à l’extrême gauche), et la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau (à gauche), font une annonce importante à Ottawa.

Ottawa (Ontario)
8 février 2016

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui la nouvelle politique du Canada pour faire face aux crises en cours en Irak et en Syrie et atténuer les répercussions qu’elles ont sur la région environnante. Le gouvernement du Canada contribuera de manière significative à la lutte menée contre l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) par la Coalition mondiale, tout en collaborant avec les gouvernements régionaux et les autorités locales pour renforcer leur capacité à se défendre, puis à se reconstruire à long terme. 

Cette approche pangouvernementale fera intervenir plusieurs ministères fédéraux qui travailleront en étroite collaboration pour améliorer la sécurité et la stabilité, offrir une aide humanitaire vitale et aider les partenaires à fournir des services sociaux, à rebâtir les infrastructures et à assurer une bonne gouvernance.

Sur le plan de la sécurité, nous voulions trouver la meilleure façon, pour les Forces armées canadiennes (FAC), de contribuer à l’atteinte de résultats durables dans la lutte contre l’EIIL dans la région, au sein de la Coalition. Conformément au mandat que les Canadiens ont confié au gouvernement l’automne dernier, nous nous attacherons à former, à conseiller et à autonomiser les forces de sécurité locales pour qu’elles puissent lutter elles-mêmes contre l’EIIL.

Pour ce faire, des ressources militaires additionnelles iront  expressément aider les partenaires de la Coalition dans divers quartiers généraux, et iront former et conseiller les forces de sécurité irakiennes et aider les forces dans leurs efforts visant à affaiblir et à vaincre l’EIIL. Le Canada cessera ses opérations de frappes aériennes au plus tard le 22 février 2016, mais poursuivra ses activités de surveillance aérienne et de ravitaillement de carburant en vol. De plus, il améliorera ses mesures de stabilisation et de lutte antiterroriste ainsi que ses programmes de sécurité chimique, biologique, radiologique et nucléaire dans la région.

La situation humanitaire qui prévaut actuellement en Syrie, en Irak et dans la région est catastrophique. Pour aider les plus vulnérables, le Canada s’emploiera à répondre aux besoins de base des personnes les plus durement touchées par les conflits en Irak et en Syrie, dont les réfugiés qui ont fui les pays voisins. Nous travaillerons également avec nos partenaires internationaux pour renforcer la capacité locale dans les communautés et les pays qui accueillent un grand nombre de réfugiés. Entre autres activités, nous aiderons les partenaires à offrir des services d’éducation, de santé et d’assainissement, à entretenir et à réparer les infrastructures, à promouvoir l’emploi et la croissance économique et à favoriser la bonne gouvernance.

Le Canada doit en faire plus pour aider à trouver une solution diplomatique aux crises en Syrie et en Irak. Comme il sera plus présent sur le terrain, le Canada pourra mieux collaborer avec ses partenaires locaux et internationaux et participer plus activement aux efforts multilatéraux visant à résoudre les crises et à rétablir la stabilité dans la région.

Le gouvernement du Canada consacrera plus de 1,6 milliard de dollars au cours des trois prochaines années à la nouvelle approche en matière de sécurité, de stabilisation, d’aide humanitaire et d’aide au développement mise en place pour réagir aux crises qui se déroulent en Irak et en Syrie et à leurs répercussions sur la Jordanie et le Liban.

Citations

« Notre nouvelle politique en Irak, en Syrie et dans la région environnante reflète les principes du Canada : la défense de nos intérêts aux côtés de nos alliés et un travail constructif auprès de nos partenaires locaux pour trouver de vraies solutions durables. Nous travaillerons avec nos alliés pour vaincre l’EIIL et la menace terroriste qu’il représente. Au même moment, nous aiderons à répondre aux besoins de millions de personnes vulnérables tout en aidant à établir les fondements d’une meilleure gouvernance, de la croissance économique et de la stabilité à long terme. » 
- Le très hon. Justin Trudeau, Premier ministre du Canada

« Notre nouvelle approche en Irak, en Syrie et dans la région environnante sera par moment difficile et dangereuse. Nous tirerons des leçons au fur et à mesure que nous nous adapterons aux circonstances nouvelles sur le terrain. Je suis certain que nous pouvons relever ces défis et que nous pourrons montrer au monde entier tout ce que le Canada peut accomplir en situation de crise. »  
- Le très hon. Justin Trudeau, Premier ministre du Canada

Produits connexes

Liens connexes