2016 North American Leaders’ Summit

Ottawa (Ontario)
29 juin 2016

Aujourd’hui, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le président des États-Unis, Barack Obama, et le président du Mexique, Enrique Peña Nieto, ont discuté de façons d’accroître le commerce et la compétitivité parce que l’efficacité de l’économie nord-américaine est vitale pour la création d’emplois bien rémunérés pour nos citoyens de la classe moyenne.

Le Canada, les États-Unis et le Mexique sont des partenaires naturels en Amérique du Nord, l’une des régions économiques les plus prospères du monde. Nous mettrons à profit cette solide relation économique trilatérale, faciliterons davantage le commerce entre nos trois pays et améliorerons les réseaux qui nous permettent de mettre au point des produits et des services ensemble.

Depuis l’entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), l’économie nord-américaine est devenue une plateforme de production intégrée qui optimise nos capacités et rend nos économies plus innovatrices et compétitives. Bien que la plus grande part des échanges commerciaux du Canada se fasse avec les États-Unis, nos relations de commerce et d’investissement avec le Mexique, notre troisième partenaire commercial en importance, continuent de croître. Le fait d’avoir étendu les chaînes d’approvisionnement régionale et continentale a ouvert de nouveaux débouchés d’exportation à l’échelle mondiale pour les entrepreneurs et les petites entreprises du Canada.

Les trois dirigeants soutiennent fermement la collaboration économique régionale comme moyen de favoriser la prospérité commune, de créer des emplois, d’augmenter la production industrielle et agricole nord-américaine et de protéger les travailleurs et l’environnement. Reconnaissant que le Partenariat transpacifique vise l’atteinte de ces objectifs, nous continuerons de travailler avec diligence en vue de compléter nos processus nationaux respectifs à cet égard.

Le Plan de travail sur la compétitivité nord-américaine 2016

Afin d’être compétitifs à l’échelle mondiale, le Canada, les États-Unis et le Mexique doivent veiller à ce que la circulation des échanges commerciaux et de l’investissement sur le continent se fassent de manière efficace et rentable. L’efficacité de la chaîne d’approvisionnement est importante pour tous les secteurs, mais particulièrement pour les technologies nouvelles et émergentes dans des domaines comme l’énergie propre et la technologie environnementale.

Afin de contribuer à l’atteinte de ces objectifs, les dirigeants des trois pays ont procédé aujourd’hui au lancement du Plan de travail sur la compétitivité nord-américaine 2016. Ce plan d’action facilitera l’établissement de partenariats dans le cadre de quatorze nouvelles initiatives qui permettront de réduire les coûts pour les entreprises, d’améliorer l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement, de stimuler l’innovation et le développement économique et d’assurer la participation d’intervenants dans le cadre de consultations et d’activités de sensibilisation.

De plus, ils ont convenu de susciter une plus grande participation de la société civile et du milieu des affaires en assurant la promotion de la croissance et de la prospérité continues de l’Amérique du Nord en tant que communauté économique intégrée. Les États-Unis accueilleront le premier dialogue annuel des intervenants sur la compétitivité nord-américaine cet automne, à Washington D.C.

Représentation graphique des grappes et biens en Amérique du Nord

Le Canada, les États-Unis et le Mexique se sont entendus pour promouvoir la représentation graphique des grappes et des biens, une activité qui aide les décideurs, les entreprises et les autres intervenants à acquérir une solide compréhension des forces et des possibilités d’une région économique donnée. Ces représentations graphiques mettent en évidence les grappes d’entreprises, de fournisseurs et d’établissements interconnectés, ce qui aide les entreprises à élargir leur main-d’œuvre et leurs chaînes d’approvisionnement, tout en appuyant les efforts que déploient les gouvernements et organismes de développement locaux pour mettre sur pied et attirer de nouvelles industries.

Le Canada a officiellement annoncé son intention de créer un portail national de représentation graphique des grappes.

Entrepreneuriat chez les femmes

Les femmes sont d’une importance cruciale pour notre prospérité économique et notre compétitivité communes. Ainsi, les dirigeants ont convenu de stimuler davantage l’entrepreneuriat chez les femmes en Amérique du Nord par l’entremise des mesures suivantes :

  • Signature d’un protocole d’entente trilatéral visant à promouvoir l’entrepreneuriat chez les femmes et la croissance des entreprises qui appartiennent à des femmes en Amérique du Nord. Les activités prévues viseront notamment à faciliter l’accès des femmes aux chaînes de valeurs mondiales et leur participation au commerce international; favoriser les partenariats; stimuler les relations de mentorat; et faciliter les réseaux et l’échange d’information. Les trois pays entreprennent ces activités communes sous l’égide du sous-comité sur l’entrepreneuriat chez les femmes du Conseil pour l’innovation et l’entrepreneuriat Mexique–États-Unis, auquel s’est joint le Canada en 2015;
  • Envoi de représentantes à la Conférence sur le leadership des centres d’affaires des femmes de 2016, organisée par l’Association of Women's Business Centers des États-Unis. Cette conférence se tiendra au mois de septembre à Milwaukee, au Wisconsin, et vise à favoriser le partage de pratiques exemplaires et l’établissement de nouveaux partenariats;
  • Parrainage d’une mission commerciale de femmes d’affaires canadiennes et américaines au Mexique dès l’année 2016-2017.

De plus, le Canada a organisé le premier sommet Femmes d'affaires – Sommet de l’Amérique du Nord, qui s’est récemment déroulé à Atlanta, en Géorgie, du 15 au 17 juin 2016.

Échange pour la compétitivité des Amériques en innovation et entrepreneuriat

Le Canada accueillera le 6e Échange pour la compétitivité des Amériques (ECA) en innovation et entrepreneuriat du 25 septembre au 1er octobre 2016. Cette activité, organisée par le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario, en collaboration avec le département du Commerce des États-Unis et l’Organisation des États américains, réunira d’importants représentants des quatre coins de l’hémisphère et d’ailleurs qui viendront apprendre la façon dont le Canada appuie un écosystème d’innovation de calibre mondial constitué d’incubateurs et d’accélérateurs, d’universités, d’installations de recherche et de sociétés en vue d’être compétitif à l’échelle mondiale.

L’ECA sera centré dans le sud de l’Ontario et comprendra notamment la visite de sites à Toronto, dans la « Quantum Valley » de Kitchener-Waterloo, à Hamilton et dans la région du Niagara. Le Canada, les États-Unis et le Mexique sont résolus à maintenir le leadership de l’Amérique du Nord dans le cadre de l’ECA, à partager des pratiques exemplaires et des approches innovatrices en matière d’entrepreneuriat, à bâtir des réseaux et des partenariats, et à favoriser la compétitivité régionale. Les trois pays encourageront une forte participation de femmes occupant un poste de leadership lors de cette édition de l’ECA.

Collaboration avec le secteur commercial en matière de cybersécurité

Les menaces relatives à la cybersécurité évoluent au même rythme que l’expansion d’Internet et, de plus en plus souvent, les risques qui en découlent sont d’envergure mondiale. Pour rester à l’abri de ce type de menaces, toutes les entreprises devront être conscientes des risques et se montrer innovatrices dans leur façon d’aborder ces problèmes et d’améliorer leurs pratiques en matière de cybersécurité.

Afin d’aider les entreprises à relever ces défis, les leaders se sont entendus pour :

  • Appuyer une mobilisation internationale en matière de cybersécurité, cibler et explorer les possibilités d’échange de renseignements sur la compatibilité des secteurs à l’aide de normes existantes et en cours d’élaboration, et faciliter la coopération entre les intervenants.
  • Tenir un sommet de l’industrie sur la cybersécurité en Amérique du Nord à Washington à la fin du mois de septembre pour lancer le mois de la sensibilisation à la cybersécurité. Le sommet facilitera le dialogue sur la cybersécurité entre les gouvernements et le milieu des affaires, et leur donnera l’occasion de mettre en commun leurs expériences et leurs pratiques exemplaires.

Perfectionnement de la main-d’œuvre

Le Canada, les États-Unis et le Mexique ont collaboré avec l’Organisation de coopération et de développement économiques afin d’élaborer un rapport conjoint qui dépeint la situation du marché du travail en Amérique du Nord. Le rapport met en évidence des tendances communes, des problèmes actuels et émergents, des réponses politiques potentielles et des perspectives pour les trois pays. Ce rapport permettra de favoriser la collaboration trilatérale, de bâtir des bases plus solides en vue de futures discussions sur l’emploi et le perfectionnement de la main-d’œuvre, et de contribuer à la compétitivité de l’Amérique du Nord.

Coordination de la mise en application des recours commerciaux et de l’élimination de la capacité excédentaire mondiale

Le Canada, les États-Unis et le Mexique s’entendent sur la nécessité d’appeler les gouvernements de tous les importants pays producteurs d’acier mondiaux à s’engager fermement et immédiatement à régler le problème de capacité excédentaire mondiale de fabrication de l’acier. Ils doivent notamment réduire les subventions gouvernementales et autres mesures de soutien qui augmentent ou maintiennent artificiellement la capacité de fabrication de l’acier, améliorer la transparence et l’échange de renseignements sur les développements relatifs à la capacité et la production, et chercher à prendre de fermes engagements politiques afin d’éliminer la surcapacité et d’encourager l’ajustement.

Les trois pays reconnaissent également la nécessité de voir les agences des douanes travailler ensemble pour assurer une rigoureuse application de la loi en ce qui a trait au commerce, notamment en améliorant l’échange de renseignements sur les expéditions à risque élevé et sur les tendances globales concernant les activités de contournement ou d’évasion. À cette fin, le Canada, les États-Unis et le Mexique établiront un dialogue trilatéral des services douaniers sur l’application de la loi concernant l’acier. Cette initiative vise à faciliter la coordination des efforts d’application de la loi et d’échange d’information concernant la mise en œuvre des mesures antidumping et compensatoires pour les produits de l’acier.

Ce dialogue trilatéral s’appuie sur des initiatives bilatérales existantes entre le Canada et les États-Unis, et il se déroulera parallèlement aux rencontres du Comité nord-américain sur le commerce de l’acier. Il s’agira d’une étape importante pour veiller à ce que les importateurs d’acier potentiellement subventionné et ayant fait l’objet de dumping se conforment aux exigences réglementaires et payent tous les droits exigibles, protégeant ainsi l’industrie nord-américaine de l’acier du tort causé par le dumping et le subventionnement de biens importés dans le marché nord-américain.