Vancouver (Colombie-Britannique)
7 novembre 2016

Le Plan de protection des océans du gouvernement du Canada vise à préserver et à restaurer les écosystèmes marins qui sont vulnérables à l’augmentation du transport et du développement maritime.

À cette fin, le plan permettra de réduire l’incidence qu’a la circulation quotidienne de navires sur les mammifères marins en tirant profit de données scientifiques probantes et des connaissances des eaux locales de communautés autochtones et d’autres résidents de communautés côtières.


Protéger les mammifères marins

Afin de protéger les mammifères marins contre les conséquences du transport maritime, notamment les collisions et la pollution sonore, des chercheurs localiseront et suivront des mammifères marins dans des zones où la circulation maritime est intense, puis ils transmettront ces renseignements aux marins. Ils identifieront et évalueront également les enjeux environnementaux locaux les plus urgents ayant un impact sur la condition des espèces ainsi que l’efficacité des mesures d’atténuation existantes.

Afin de mieux réagir aux incidents impliquant des mammifères marins, les agents des pêches de Pêches et Océans Canada élaboreront une approche et une capacité nationales, conformes avec les pratiques exemplaires internationales, en vue d’intervenir à la suite d’incidents liés aux mammifères marins comme des collisions ou des cas d’animaux empêtrés et échoués. Cette nouvelle capacité offrira l’avantage supplémentaire d’accroître le respect, les mesures d’application de la loi et la surveillance des aires marines protégées.


Prévenir les incidents liés à la pollution marine et y intervenir

De nouveaux investissements permettront de financer la recherche en vue d’aider à améliorer les interventions d’urgence face aux incidents liés à la pollution marine en tirant profit du savoir-faire et de l’expérience de la communauté scientifique du Canada et de l’étranger.

De nouveaux partenariats internationaux permettront aux Canadiens d’avoir accès à la meilleure technologie disponible pour le nettoyage des déversements. Un programme tablera sur les travaux du prestigieux Centre de recherche sur le pétrole, le gaz et autres sources d’énergie extracôtières de Pêches et Océans Canada et encouragera la collaboration, dans le cadre de recherches scientifiques, avec des communautés autochtones et locales, des centres de recherche internationaux et l’industrie.

En plus de ce programme, les scientifiques du gouvernement du Canada effectueront une recherche pour mieux comprendre la façon dont différents produits pétroliers se comportent dans les eaux du Canada et des conditions environnementales spécifiques, notamment en eau froide, en eau douce et dans des conditions océaniques.

Au cours des cinq prochaines années, des chercheurs réaliseront un projet pilote dans six secteurs prioritaires, afin d’élaborer et de raffiner des modèles océaniques comme les courants, les vents et les vagues, afin de mieux informer les intervenants. Ce système leur permettra de suivre les déversements et de prédire leur trajectoire avec plus de précision.

Ces initiatives fourniront au Canada des renseignements et des outils technologiques de grande qualité en vue d’éviter les déversements et d’y réagir.


Restaurer les écosystèmes côtiers

Le gouvernement du Canada, en étroite collaboration avec les communautés autochtones et côtières, compte : lancer un programme pilote de surveillance de base afin de mieux comprendre les effets cumulatifs du transport maritime sur les écosystèmes côtiers; élaborer des mesures d’atténuation adéquates; et assurer un meilleur contrôle du nettoyage en cas de déversement.

En plus de ce programme, des investissements seront faits dans la préservation et la restauration d’écosystèmes marins côtiers vulnérables. Le financement permettra d’établir des plans relatifs aux zones côtières et de cerner des priorités de restauration sur les trois côtes. Les projets de restauration d’habitats mobiliseront les communautés autochtones, les utilisateurs des ressources ainsi que des communautés et des groupes locaux.


Aborder la question des navires abandonnés et désertés et des épaves

Même si la plupart des propriétaires de navires disposent adéquatement de leur propriété, le gouvernement du Canada reconnaît les risques que constituent les navires abandonnés et désertés ainsi que les épaves pour la sécurité de la navigation, l’environnement marin, la santé publique et les économies locales. C’est pourquoi il a élaboré un plan exhaustif axé sur la prévention et l’élimination qui adopte notamment une approche vigoureuse selon le principe du pollueur-payeur en ce qui a trait au nettoyage des navires à l’avenir.

Ce nouveau plan prévoit les actions suivantes :

  • Interdire aux propriétaires d’abandonner leurs navires;
  • Rendre les propriétaires de navires responsables du coût de nettoyage d’un navire à la suite d’un abandon, d’un accident maritime ou d’une gestion irresponsable du navire;
  • Donner au gouvernement du Canada le pouvoir d’agir de façon plus proactive face aux navires qui constituent un danger avant que la situation devienne plus coûteuse;
  • Améliorer l’exactitude de l’identification du propriétaire de navire pour veiller à ce qu’il puisse être tenu responsable;
  • Créer une liste de navires problématiques pour comprendre la portée, l’ampleur et les risques associés à ce problème;
  • Travailler avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et locaux ainsi qu’avec des communautés autochtones afin d’appuyer le nettoyage de petits navires hautement prioritaires qui constituent un risque pour les communautés côtières, et élaborer des plans en vue de régler la question de grands navires commerciaux problématiques, en fonction des risques qu’ils représentent;
  • Promouvoir l’éducation et les activités de sensibilisation pour informer les propriétaires de la façon adéquate de disposer de leurs navires.


Produits connexes