Vancouver (Colombie-Britannique)
7 novembre 2016

Le Plan national de protection des océans aidera le Canada à mettre sur pied un système de sécurité maritime de calibre mondial adapté à la situation unique de notre pays. Il contribuera également à améliorer la capacité du gouvernement du Canada de prévenir les incidents liés à la pollution marine et à intervenir.

En travaillant avec des partenaires et en mobilisant les communautés autochtones et côtières, le gouvernement du Canada élaborera une réglementation et d’autres outils qui lui permettront de mieux aborder les enjeux concernant la circulation maritime locale. Par exemple, il compte :

  • Favoriser un meilleur partage des renseignements concernant la circulation maritime avec les communautés locales en temps réel;
  • Rendre le transport maritime plus sécuritaire en fournissant des produits dynamiques, de nouvelles aides à la navigation et des renseignements liés à l’hydrographie et à la cartographie dans des secteurs clés de ports commerciaux et de routes maritimes comportant une importante circulation;
  • Améliorer la surveillance de la circulation maritime en ouvrant de nouvelles stations radar dans des endroits stratégiques des côtes Ouest et Est, améliorant ainsi la sécurité maritime dans des zones clés de trafic maritime;
  • Améliorer l’accès au savoir-faire fondé sur des données scientifiques en cas d’incidents en affectant un plus grand nombre d’agents de secours et d’application de la loi sur les côtes du Pacifique et de l’Atlantique;
  • Renforcer le principe du pollueur-payeur en modifiant la Caisse d’indemnisation des dommages dus à la pollution par les hydrocarbures causée par les navires, de manière à ce que des indemnisations adéquates soient versées par les industries aux personnes touchées par des déversements d’hydrocarbures;
  • Établir des exigences plus rigoureuses à l’égard des industries afin qu’elles agissent plus rapidement à la suite d’un déversement provenant d’un navire.


Une Garde côtière canadienne plus forte

Le plan de protection des océans donnera à la Garde côtière canadienne (GCC) un rôle accru en ce qui a trait aux patrouilles et à la surveillance de l’environnement maritime du Canada 24 heures par jour et 7 jours par semaine, ainsi qu’à titre de premier intervenant à la suite d’incidents maritimes. Le plan prévoit notamment ce qui suit :

  • Renforcer les centres de Services de communication et de trafic maritimes de la GCC (qui sont les yeux et les oreilles du Canada dans les eaux du pays) afin d’assurer une communication ininterrompue avec les marins;
  • Procéder à la réouverture du centre secondaire de sauvetage maritime de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador, pour favoriser une coordination opérationnelle et une intervention plus efficaces face aux risques d’incidents maritimes;
  • Accroître la capacité de remorquage en louant deux grands navires capables de remorquer des navires commerciaux et de grands porte‑conteneurs;
  • Installer des dispositifs de remorquage sur les principaux navires de la GCC pour améliorer la capacité de réagir rapidement en vue d’éviter des désastres.


Meilleure coordination du Plan fédéral d’intervention d’urgence

Grâce à une capacité accrue sur les trois côtes du pays, le gouvernement du Canada sera mieux placé pour travailler en proche collaboration avec des communautés autochtones et locales en vue d’évaluer les risques et de réagir rapidement aux urgences maritimes et aux incidents liés à la pollution. Par exemple, la GCC prendra les mesures suivantes :

  • Mise sur pied de nouvelles équipes d’intervention communautaires autochtones en Colombie-Britannique qui fourniront une formation officielle en matière de recherche et sauvetage, d’intervention environnementale et de commandement des interventions. Cette approche leur permettra de jouer un plus grand rôle relativement à la sécurité maritime dans leurs communautés.
  • Élargissement du rôle crucial de la GCC auxiliaire. Ce réseau de recherche et sauvetage, qui regroupe plus de 4 000 bénévoles, commencera à participer aux interventions environnementales pour que les réactions face aux déversements d’hydrocarbures surviennent de façon plus rapide et efficace. 
  • Tenue de fréquents exercices d’intervention avec les communautés, les intervenants et les communautés autochtones pour favoriser la préparation aux interventions. 


Parmi nos autres projets figurent notamment les suivants :

  • Construction de six nouvelles stations d’embarcations de sauvetage dans des endroits stratégiques des côtes Ouest et Est pour accélérer les délais d’intervention, et d’un nouveau dépôt d’intervention environnementale comprenant de l’équipement d’intervention moderne. En outre, une équipe de premiers intervenants environnementaux sera affectée près de Port Hardy, en Colombie-Britannique. 
  • Mise sur pied de quatre nouvelles équipes de premiers intervenants environnementaux composées de gens dévoués et spécialement formés afin de renforcer la capacité de la GCC sur le terrain aux quatre coins du Canada en cas d’incidents liés à la pollution marine.


Un Nord canadien plus propre et sécuritaire 

Le gouvernement du Canada compte :

  • Accorder un financement destiné à l’équipement de sûreté et l’infrastructure maritimes au sol pour les communautés côtières du Nord. Ces investissements viseront à améliorer la protection de l’environnement et à assurer des opérations de réapprovisionnement plus rapides, sécuritaires et efficaces dans de nombreuses communautés nordiques.
  • S’appuyer sur un nouveau programme de bateaux communautaires pour les communautés autochtones qui sera lancé en Colombie-Britannique en 2017 en vue de lancer ensuite ce programme dans l’Arctique afin d’améliorer davantage les opérations de recherche et sauvetage et les interventions en cas d’urgence dans cette région. Le programme sera d’abord mis en œuvre en Colombie-Britannique et sera ensuite étendu aux communautés de l’Arctique, ce qui procurera aux communautés participantes de l’équipement essentiel.
  • Créer un poste d’embarcations de sauvetage côtier saisonnier dans l’Arctique, la toute première capacité permanente de recherche et sauvetage dans le Nord canadien.


Grâce à ces mesures, le Canada sera mieux informé, préparé et équipé pour gérer les urgences maritimes et les incidents liés à la pollution. Le Canada met en place les mesures de protection adéquates pour assurer l’acheminement des ressources naturelles vers les marchés mondiaux, ce qui améliore les perspectives économiques pour tous les Canadiens.


Produits connexes