Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre propose la nomination de la prochaine commissaire à l’information

Le premier ministre, Justin Trudeau, a annoncé aujourd’hui qu’il propose la nomination de Caroline Maynard comme prochaine commissaire à l’information. 

Caroline Maynard est actuellement présidente et chef de la direction par intérim du Comité externe d’examen des griefs militaires. La carrière juridique de Me Maynard au gouvernement du Canada s’étend sur 20 ans, au cours desquels elle a gravi les échelons pour occuper des postes de leadership et de responsabilité croissants.

Le Commissariat à l’information a été créé en 1983 en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, qui veille à la liberté d'information au Canada. La commissaire encourage les institutions fédérales à rendre l’information plus accessible au public et les appuie dans cette tâche, de façon à ce que le gouvernement rende des comptes aux Canadiens. De plus, elle veille à ce que la Loi sur l’accès à l’information soit respectée.

La nomination de Me Maynard au poste de commissaire à l’information a été proposée conformément au processus de nomination ouvert, transparent et fondé sur le mérite établi par le gouvernement. En vertu de la Loi sur l’accès à l’information, cette proposition doit être approuvée par la Chambre des communes et le Sénat.

Citation

« Grâce à sa vaste expérience juridique et à son expérience de leadership, Caroline Maynard serait une excellente commissaire à l’information. Elle comprend profondément l’importance d’assurer que le gouvernement soit ouvert et transparent, et je suis convaincu qu’elle fera un travail remarquable pour que le Commissariat à l’information s’acquitte de son mandat. » 
Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • La commissaire à l’information est un agent du Parlement indépendant et nommé en vertu de la Loi sur l’accès à l’information pour un mandat de sept ans.
  • La nomination est faite par le gouverneur en conseil après consultation du chef de chacun des partis reconnus à la Chambre des communes et du Sénat, et après l’adoption d’une résolution des deux chambres du Parlement.

Notes biographiques