Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Nouveau centre de médecine nucléaire à l’Université de la Colombie-Britannique

Que ce soit la découverte des cellules souches ou de l’insuline, les Canadiens ont joué un rôle de premier plan dans plusieurs percées médicales qui ont permis de sauver de nombreuses vies et ont amélioré la qualité de vie de gens à travers le monde. Aujourd’hui, le Canada continue d’ouvrir la voie à d’autres découvertes médicales, y compris dans l’industrie révolutionnaire des isotopes médicaux.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui que le gouvernement fédéral financerait la construction d’un nouveau centre de médecine nucléaire au centre TRIUMF. L’Institut des isotopes médicaux avancés sera la première installation en son genre au Canada. Grâce à des contributions de la Province de la Colombie-Britannique, de l’Université de la Colombie-Britannique et de l’Agence du cancer de la Colombie-Britannique, des partenaires de l’industrie, des chercheurs universitaires et des médecins travailleront ensemble pour faire avancer la production d’isotopes médicaux, la mise au point de médicaments, le traitement du cancer, l’imagerie clinique et la recherche radiopharmaceutique. Ces avancées pourraient aider des milliers de Canadiens qui ont des problèmes de santé.

Les investissements dans la science et l’innovation sont un moteur clé de la création d’emplois et de la croissance économique. Ils sont essentiels à l’établissement d’une économie moderne et résiliente pour les Canadiens. C’est pourquoi le gouvernement du Canada a réalisé des investissements sans précédent dans la science fondamentale, y compris le plus important de l’histoire du Canada dans le budget de 2018. Le gouvernement continuera de réaliser des investissements judicieux et stratégiques qui aident à créer des emplois et font du Canada un chef de file dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation.

Le nouveau bâtiment de 2 500 mètres carrés accueillera un accélérateur de particules ainsi que de l’équipement, des laboratoires et des installations de recherches et des bureaux. Il réunira sous un même toit tous les aspects de la création, de la manutention et de l’essai des isotopes, de la création des matières premières aux essais cliniques des thérapies potentielles. L’Institut aidera ainsi le Canada à demeurer un chef de file de la production et de la recherche en matière d’isotopes médicaux à travers le monde.

De plus, ce projet offrira aux étudiants et aux chercheurs de la région un accès à des installations d’apprentissage modernes et à des espaces innovateurs pour l’enseignement, la recherche et le travail en laboratoire. Il permettra aussi à TRIUMF et à son réseau de mettre sur pied de nouveaux programmes universitaires, d’augmenter sa capacité de recherche et d’attirer de nouveaux étudiants de partout au Canada et du monde entier.

Citations

« L’Institut des isotopes médicaux avancés offrira des installations à la fine pointe de la technologie où les universitaires et les leaders de l’industrie pourront travailler ensemble. En collaborant, ils pourront repousser les limites de la recherche et découvrir de nouvelles façons de protéger et d’améliorer notre santé. Nous continuerons d’investir dans la recherche et les installations de fine pointe comme cet institut. C’est ainsi que nous veillerons à ce que le Canada demeure un leader mondial de la recherche et de l’innovation dans le domaine médical. »
Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Les nouveaux médicaments et traitements contre le cancer élaborés par TRIUMF et l’Institut des isotopes médicaux avancés aideront les gens à vivre en meilleure santé, plus longtemps. Cet investissement dans un centre à l’avant-plan de la lutte contre le cancer donnera de l’espoir aux gens de la Colombie-Britannique et de partout dans le monde. »
L’hon. John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Faits saillants

  • Le gouvernement du Canada investira 10 232 310 $ dans ce projet par l’intermédiaire du plan d’infrastructure Investir dans le Canada. La Province de la Colombie-Britannique a fourni 12 250 000 $, TRIUMF fournira 5 352 638 $ et, grâce à des collectes de fonds, l’Agence du cancer de la Colombie-Britannique et l’Université de la Colombie-Britannique verseront chacune 2 millions de dollars.
  • Le nouveau bâtiment accueillera un nouveau cyclotron médical TR-24 (un type d’accélérateur de particules), une salle de commande du cyclotron et six laboratoires. Les nouvelles installations comprendront également des salles techniques, des laboratoires pour le contrôle de la qualité, des bureaux et des salles électriques.
  • Soutenue par un don philanthropique de plusieurs millions de dollars reçu par l’intermédiaire de la BC Cancer Foundation, l’Agence du cancer de la Colombie-Britannique se servira aussi de ces installations pour faire avancer la recherche et le développement liés aux isotopes thérapeutiques hautement ciblés servant à traiter les cancers métastatiques.
  • Le Canada est un chef de file de l’industrie mondiale des isotopes médicaux, qui est estimée à environ 4 milliards de dollars, et il fournit plus de 50 % de la matière première du monde pour le stock d’isotopes médicaux.
  • TRIUMF est le centre national d’accélérateur de particules du Canada, qu’un consortium d’universités a acquis et exploite conjointement. Ce partenariat est soutenu en partie par le gouvernement du Canada, au moyen d’une contribution annuelle de plus de 50 millions de dollars qu’offre le Conseil national de recherches à des fins d’exploitation.      
  • Les isotopes médicaux sont des substances radioactives sûres dont se servent les professionnels de la santé pour diagnostiquer et traiter les problèmes du cœur, de l’appareil circulatoire et d’autres organes. Ils permettent de voir l’état à l’intérieur du corps au niveau des molécules, et ce, de manière non invasive et en temps réel.

Liens connexes