Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre assiste à la réunion des dirigeants du Canada et de l’Assemblée des Premières Nations

Le gouvernement du Canada s’est engagé à bâtir une relation renouvelée, fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat avec les peuples autochtones.

Le premier ministre Justin Trudeau a assisté aujourd’hui à la réunion des dirigeants du Canada et de l’Assemblée des Premières Nations (APN) en compagnie du chef national Perry Bellegarde et des dirigeants de l’APN. La réunion a donné suite au protocole d’entente signé entre l’APN et le gouvernement du Canada en juin 2017, qui énonce les priorités communes et oriente les efforts visant à donner suite aux objectifs et faire progresser les intérêts des Premières Nations. Le premier ministre, le chef national et d’autres dirigeants du Canada et de l’APN ont discuté des progrès réalisés à l’égard des priorités communes énoncées dans le protocole d’entente. C’est dans ce contexte que les leaders ont parlé du travail effectué pour renforcer la relation de nation à nation entre le Canada et les Premières Nations.

Pendant la réunion, les dirigeants ont souligné les progrès considérables réalisés dans les domaines de l’éducation et de la prestation de services aux enfants et aux familles des Premières Nations. Ils ont aussi fait valoir l’appui supplémentaire offert en vertu du principe de Jordan pour veiller à ce que tous les enfants des Premières Nations aient accès aux ressources nécessaires pour s’épanouir. Ils ont pris note des efforts en cours en vue d’élaborer conjointement de nouvelles mesures législatives pour améliorer les services offerts aux enfants et aux familles autochtones ainsi que pour préserver, promouvoir et renforcer les langues autochtones.

Lors des discussions, les dirigeants ont souligné les progrès réalisés pour éliminer les avis à long terme concernant la qualité de l’eau potable des réseaux publics dans les réserves. Ils ont aussi réitéré l’engagement du gouvernement du Canada à travailler en collaboration avec les Premières Nations pour éliminer tous les avis d’ici mars 2021. Par ailleurs, ils ont réitéré leur engagement à travailler ensemble pour remplacer les politiques désuètes, y compris la Politique sur les revendications territoriales globales et la Politique sur le droit inhérent à l'autonomie gouvernementale, dans le cadre de l’examen en cours des lois et des politiques fédérales.

La réunion d’aujourd’hui est prévue dans le cadre du mécanisme bilatéral permanent, un engagement pris par le premier ministre Trudeau en décembre 2016. Ce mécanisme aide à identifier des priorités communes et à suivre les progrès réalisés pour renouveler la relation qu’entretiennent le Canada et les peuples autochtones.

Citation

« Le Canada ne peut pas aller de l’avant si les peuples autochtones continuent d’être laissés pour compte. Le gouvernement du Canada travaille fort avec des partenaires autochtones pour faire avancer la réconciliation. La réunion d’aujourd’hui avec l’APN était un pas important dans la bonne direction. En tenant des discussions ouvertes et en prenant des mesures concrètes, nous pourrons réaliser des changements importants et durables pour les peuples autochtones et tous les Canadiens. »
Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • En juin 2017, le premier ministre Justin Trudeau et le chef national de l’APN, Perry Bellegarde, ont signé un protocole d’entente sur des priorités communes, lors de la première réunion entre l’Assemblée des Premières Nations et la Couronne, dans le cadre du nouveau mécanisme bilatéral permanent.
  • Au total, par l’entremise du budget de 2016, du budget de 2017 et du budget de 2018, 17 milliards de dollars ont été affectés à un éventail de projets et d’initiatives liés aux peuples autochtones, dont 213 centres de santé et projets d’éducation dans les réserves.
  • Le 30 novembre 2018, la ministre Philpott, en compagnie du chef national de l’APN, Perry Bellegarde, du président de l’Inuit Tapiriit Kanatami, Natan Obed, et du président du Ralliement national des Métis, Clément Chartier, a annoncé que le gouvernement du Canada allait présenter une loi fédérale élaborée conjointement sur les services à l'enfance et à la famille autochtonesau début de 2019. Cette vaste mesure législative vise tous les peuples autochtones, mais le fait dans le respect d’une approche prenant en compte les distinctions.
  • De juillet 2016 à novembre 2018, le gouvernement du Canada a approuvé plus de 177 000 demandes en vertu du principe de Jordan pour permettre à tous les enfants des Premières Nations de recevoir le soutien nécessaire, notamment des supports pédagogiques, des services en santé mentale, du matériel médical et des services d’orthophonie.
  • En 2018, le gouvernement du Canada a tenu plus de 50 séances de mobilisation distinctes avec les Premières Nations, les Inuits et la Nation des Métis à l’échelle du pays en vue d’élaborer conjointement une loi sur les langues autochtones.
  • Depuis novembre 2015, le gouvernement du Canada a levé 78 avis à long terme concernant la qualité de l’eau potable.

Liens connexes