Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Déclaration du premier ministre à l’occasion de la Conférence sur l’économie bleue durable

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante afin de féliciter le Kenya pour une Conférence sur l’économie bleue durable réussie :

« Cette semaine, sous la direction de Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, le Canada est fier d’avoir organisé conjointement avec le Kenya et le Japon la toute première Conférence sur l'économie bleue durable. La conférence, qui s’est déroulée à Nairobi, au Kenya, a réuni plus de 10 000 délégués originaires de plus de 150 pays à travers le monde.

« Cette conférence était un exemple du multilatéralisme à son meilleur. Le Canada a démontré encore une fois son leadership en rassemblant différents pays pour relever des défis communs. Des représentants gouvernementaux, des chefs d’entreprise, des universitaires et des scientifiques se sont réunis pour examiner les différentes façons de créer une croissance économique durable, d’assurer la santé et la propreté des eaux et de bâtir des communautés côtières résilientes et sécuritaires. Ils ont démontré que lorsque nous travaillons ensemble, nous créons de solutions concrètes qui mènent à de meilleurs résultats pour nos citoyens comme pour notre planète.

« Bâtir une économie bleue consiste à capter le potentiel inexploité de nos océans, nos mers, nos lacs et nos rivières dont notre pays profite abondamment. Ainsi, nous pourrons améliorer la vie de tous, particulièrement celle des femmes, des jeunes, des peuples autochtones et de ceux qui habitent dans les pays en développement. Une économie bleue nous donne également la chance de mettre à profit les dernières innovations, les progrès scientifiques et les pratiques exemplaires pour créer une plus grande prospérité économique et préserver nos eaux pour des générations.

« Bâtir une économie océanique durable est un défi mondial que nous devons relever ensemble. Le Canada est déterminé à faire sa part et à travailler avec ses partenaires.

« Lors de la conférence, le Canada a appuyé la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques. Cette initiative mettra sur pied un bureau de projet pour développer les capacités scientifiques et améliorer la collaboration dans les dossiers maritimes grâce à la recherche sur les océans. Nous avons également annoncé l’octroi d’un financement au groupe Friends of Ocean Action du Forum économique mondial, ainsi qu’à l’envoyé spécial des Nations Unies pour les océans. Ces contributions appuieront l’utilisation et la préservation durables des océans, des mers et des ressources maritimes, conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030. De plus, nous avons souligné notre engagement à travailler avec la communauté internationale pour appuyer la résilience des côtes et des communautés côtières.

« Ces mesures s’appuient sur le rôle de chef de file que joue le Canada dans la protection des océans que nous partageons. En collaboration avec les communautés autochtones et côtières, nous travaillons à protéger notre environnement et à préserver nos océans pour les générations futures. C’est dans ce contexte que nous avons mis de l’avant notre Plan de protection des océans national qui représente un investissement de 1,5 milliard de dollars. Le Canada a également fait de la protection des océans et de la promotion des sources d’énergie propre une priorité clé durant sa présidence du G7. Nous avons lancé la Charte sur les plastiques dans les océans pour éliminer la pollution plastique et annoncé un financement pour préserver la santé et la résilience de nos côtes et de nos communautés côtières.

« Au nom du gouvernement du Canada, je remercie le Kenya et le Japon de leur leadership et de leur engagement à protéger l’environnement. Les changements climatiques ne connaissent pas de frontières. Ce n’est qu’en travaillant ensemble que nous pouvons bâtir une économie bleue qui créera de la prospérité, préservera l’environnement et ne laissera personne pour compte. »