Main Container

logo

Déclaration du premier ministre à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale :

« La santé mentale est importante. La Journée mondiale de la santé mentale nous donne l’occasion de poursuivre notre conversation sur l’importance de la santé mentale dans nos vies. Chacun d’entre nous peut faire une différence, lutter contre la stigmatisation et faire en sorte que tout le monde ait accès aux soins nécessaires.

« Les problèmes de santé mentale touchent chacun d’entre nous, que ce soit dans notre propre vie ou dans celle de nos proches, dans nos milieux de travail ou dans nos communautés. Il n’y a aucune honte à être aux prises avec un trouble de santé mentale. En parlant ouvertement et honnêtement de ces défis, nous pouvons aider les gens dans nos vies à aller chercher l’aide dont ils ont besoin.

« Le thème de cette année, Les jeunes et la santé mentale dans un monde en évolution, met en lumière les expériences vécues par des jeunes au Canada et ailleurs. Aujourd’hui, les jeunes font face à de nombreux défis en matière de santé mentale, que ce soit en lien avec les enjeux mondiaux, les médias sociaux et l’internet ou encore notre monde qui évolue constamment. Ceux qui font face à la discrimination, comme les jeunes autochtones, les jeunes des communautés LGBTQ2 et d’autres, doivent souvent composer avec des difficultés particulières et surmonter de plus grands obstacles afin d’obtenir les soins dont ils ont besoin. Nous devons veiller à ce que les jeunes aient les ressources et les outils nécessaires pour se valoriser, trouver du soutien et s’épauler entre eux.

« Le gouvernement du Canada travaille fort pour veiller à ce que chacun puisse obtenir un soutien de qualité dans un délai raisonnable. Nous versons 11 milliards de dollars sur 10 ans aux gouvernements provinciaux et territoriaux pour soutenir les soins à domicile, les soins communautaires et les services de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Grâce à une approche axée sur la compassion et la collaboration, nous agissons également pour aborder la question de la toxicomanie, notamment la crise des opioïdes. Pour ce faire, nous aidons les communautés à répondre aux besoins de santé publique pressants et collaborons avec elles pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens.

« Aujourd’hui, le Canada participe également au tout premier Sommet ministériel mondial sur la santé mentale. Ce sommet nous donne l’occasion d’échanger sur les réussites et les leçons retenues alors que nous travaillons ensemble pour lutter contre les problèmes de santé mentale qui touchent les gens à travers le monde.

« Comme l’a dit ma mère, fière défenseure de la santé mentale : “Il s’agit d’avancer constamment à petits pas vers le mieux-être.” Aujourd’hui et tous les jours, j’encourage les Canadiens à trouver des moyens simples d’être là pour eux‑mêmes et pour les gens qui les entourent. En travaillant ensemble, nous pouvons éliminer la stigmatisation, aider les autres à trouver du soutien et bâtir une société plus saine et remplie de compassion pour tous. »