Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Déclaration du premier ministre à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd'hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse :

« Aujourd’hui, en cette Journée mondiale de la liberté de la presse, nous réfléchissons au travail essentiel que font les journalistes au Canada et à travers le monde. Nous rendons également hommage aux journalistes dévoués qui ont perdu leur liberté ou leur vie au cours de leur quête vers la vérité.

« Le thème de cette année, “Le journalisme sans crainte ni complaisance”, met en lumière le fait que la liberté de la presse ne peut être réalisée que si les journalistes peuvent faire leur travail en toute sécurité, sans être censurés ou victimes d’intimidation ou de violence. Quand les journalistes et les autres professionnels des médias ne peuvent enquêter ou faire rapport sans ingérence, le public est privé de renseignements fiables et exacts et les fondements de nos démocraties commencent à se détériorer.

« La liberté d'expression et l'accès à l'information sont d'une importance vitale, surtout pendant la pandémie actuelle de la COVID-19. Les journalistes travaillent sans relâche et en première ligne, dans leur pays et à l'étranger, pour renseigner les gens au sujet d'une crise sanitaire mondiale qui évolue rapidement. Mais ils font beaucoup plus que cela : ils nous tiennent informés et ils nous aident à rester en sécurité.

« Des médias qui pensent librement et qui sont indépendants et respectés sont au cœur de toute démocratie. L’un ne peut exister sans l’autre. C’est pourquoi le Canada continue de défendre la liberté de la presse et de condamner toute tentative de l’étouffer. C’est également pourquoi, en collaboration avec les autres membres de la Coalition pour la liberté des médias, le Canada demande à tous les États de protéger l’accès à des médias libres et d’appuyer la libre circulation de l’information durant cette pandémie.

« Aujourd'hui, nous saluons tous les journalistes et les professionnels des médias qui commencent des conversations, mettent en lumière des histoires qui autrement passeraient sous silence, dénoncent des injustices et demandent des comptes aux gens en situation de pouvoir – souvent à leurs risques et périls. Ils sont un élément essentiel de toute démocratie saine. Par leur travail, ils favorisent le changement et contribuent à augmenter la transparence pour le bien de tous. »