Main Container

logo

Déclaration des dirigeants du G7

Main Content

Nous, dirigeants du Groupe des Sept (G7), nous sommes réunis virtuellement aujourd'hui et avons décidé de progresser vers un monde équitable. En tant que démocraties ouvertes, nous sommes guidés par des valeurs communes et les droits universels de la personne, notre engagement à l'égard du système multilatéral fondé sur des règles, le développement durable et les besoins de la communauté mondiale au sens large. Nous sommes unis dans notre volonté de résoudre à la fois les plus grands défis systémiques et les crises immédiates de notre époque.

Nous condamnons dans les termes les plus fermes qui soient l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Nous déclarons notre appui et notre solidarité inébranlables envers l’Ukraine, et nous avons émis une déclaration distincte concernant la situation qui prévaut en Ukraine et dans les environs.

Globalement, nous nous engageons à protéger et à renforcer les régimes démocratiques ainsi qu’à accroître notre coopération dans le cadre de priorités mondiales comme le climat, l’environnement et la santé. Les engagements que nous prenons aujourd'hui traceront la voie qui nous mènera vers une relance économique durable et inclusive et un avenir prospère et pacifique.

En vue d’assurer la viabilité de la planète, nous réaffirmons et mettrons en œuvre les engagements climatiques que nous avons pris à Paris et à Glasgow en matière d'atténuation, d'adaptation et de financement, ainsi que l’ensemble de nos engagements pour l'environnement et la biodiversité. Nous restons déterminés à viser une trajectoire de 1,5°C et à atteindre la carboneutralité et la neutralité climatique au plus tard en 2050, notamment grâce à une décarbonisation accélérée au cours de la présente décennie. À cette fin, nous encourageons tous les pays, en particulier les grands émetteurs dont les objectifs pour 2030 ne concordent toujours pas avec ces cibles, à réexaminer ces objectifs et à les augmenter d'ici la COP27, conformément à leurs engagements. Nous étudierons la possibilité de mettre sur pied un Club climatique international, ouvert et coopératif dont la participation s’étendrait au-delà du G7. Nous sommes déterminés à effectuer un véritable changement de paradigme, en démontrant qu'une action ambitieuse pour le climat favorise une croissance forte et durable pour toutes les économies. Nous confions à nos ministres concernés la tâche de poursuivre leur travail qui consiste notamment à élaborer des politiques concrètes pour réduire efficacement les émissions, comme la tarification du carbone, à mettre sur pied un programme de transformation de nos économies, et à améliorer nos initiatives d’aide et d’engagement à l’échelle internationale auprès de partenaires autres que ceux du G7 – en particulier dans les marchés émergents et les pays en développement, notamment par le biais de partenariats noués spécifiquement pour assurer une transition énergétique juste. Nous réaffirmons notre volonté de mener à bien la mission mondiale visant à stopper et à inverser la perte de biodiversité d'ici 2030.

Nous comptons respecter nos engagements en matière de stabilité et de transformation économiques. Après une aide économique sans précédent accordée pour soutenir l’économie mondiale, nous devons nous appuyer sur une politique économique axée sur la stabilité et la croissance et des finances publiques saines pour nous diriger vers une relance qui favorise l'investissement, la création d'emplois de qualité et la prospérité pour tous. Face aux tensions géopolitiques actuelles, aux incertitudes liées à la pandémie et aux défis macroéconomiques, notamment une dynamique d'inflation élevée, nous restons fermement résolus à mettre en œuvre une relance et une croissance à long terme fortes, durables, équilibrées et inclusives dans nos économies et dans le monde entier, conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030 et à l'Accord de Paris, permettant la transformation verte et numérique d'une manière socialement juste et équitable pour les hommes et les femmes. Nous encouragerons l'atteinte de l’objectif mondial visant à fournir une aide de 100 milliards de dollars américains aux pays qui en ont le plus besoin, notamment par la réaffectation volontaire de droits de tirage spéciaux ou par des contributions équivalentes. Nous continuerons également à surveiller les principaux risques mondiaux, notamment ceux qui découlent de la montée des tensions géopolitiques. Nous sommes déterminés à assurer la sécurité énergétique. Conscients de l'importance cruciale des échanges commerciaux libres, équitables et durables, nous restons fermement attachés à la réforme et au renforcement du système commercial multilatéral fondé sur des règles et nous travaillerons ensemble pour renforcer la résilience et la durabilité des chaînes d'approvisionnement mondiales et des marchés de l'énergie, tout en continuant à nous consulter sur des approches collectives visant à éliminer les politiques et pratiques qui compromettent le fonctionnement équitable et transparent de l'économie mondiale. Nous réaffirmons notre volonté d’assurer la mise en œuvre rapide, à l'échelle mondiale, du plan historique de 2021 du G20 et de l’OCDE sur la réforme fiscale internationale, qui repose sur deux piliers et vise à instaurer un régime fiscal mondial plus équitable.

Afin de favoriser une vie saine dans le monde entier, nous intensifierons nos efforts pour lutter contre le COVID-19 et nous préparer aux futures pandémies et crises sanitaires dans le monde. Nous réaffirmons notre volonté d’appuyer le rôle de chef de file et de coordinateur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de contribuer à l'objectif de l'OMS d'une couverture vaccinale de 70 % contre la COVID-19 dans le monde. Nous appuierons chacun des piliers de l'accélérateur ACT. Notre action collective comprendra le suivi de tous nos engagements de 2021 et la prise de nouveaux engagements pour 2022, notamment des engagements financiers et les mesures qui les accompagnent, comme les campagnes de vaccination. Nous poursuivrons nos efforts collectifs pour mettre fin à la pandémie en 2022 et, de manière générale, nous favoriserons la souveraineté sanitaire aux niveaux national et régional, notamment en augmentant notre soutien à la production et à la distribution locales de vaccins et à la recherche scientifique dans le monde entier. Nous renforcerons la prévention, la préparation et la réponse à long terme à la pandémie, notamment par le biais de l'approche « Une santé ». En améliorant encore la couverture des réseaux de surveillance des agents pathogènes, nous ferons progresser la couverture sanitaire universelle et nous favoriserons la mise sur pied de systèmes de santé équitables, résilients et adaptés aux spécificités liées au sexe, ainsi que l'architecture sanitaire mondiale, tout en œuvrant à la mise en place de mécanismes de financement adéquats.

Nous sommes déterminés à investir dans un avenir meilleur. Nous reconfirmons notre détermination à réduire le déficit d'investissement dans les infrastructures des marchés émergents et des pays en développement, grâce à des partenariats comme Build Back Better World, Global Gateway, Clean Green Initiative, le Pacte du G20 avec l’Afrique et autres, en particulier en Afrique et dans la région indo-pacifique. Nous changerons radicalement notre approche en matière de financement durable et d’infrastructures de qualité, en soulignant l'importance des règles et des normes internationales auxquelles adhèrent tous les acteurs, contribuant ainsi à une relance forte et inclusive après la pandémie et à des progrès rapides en matière de climat mondial, de santé, de sécurité alimentaire, de connectivité numérique, de transport et d'énergie, d'infrastructures éducatives, d'égalité des sexes et d’atteinte des objectifs de développement durable. À cette fin, nous chargeons les ministres et les sherpas concernés de travailler avec les partenaires des pays en développement et des marchés émergents, ainsi qu'avec les institutions financières internationales et les banques de développement, afin de créer et de renforcer les partenariats régionaux et nationaux.

Par-dessus tout, nous partageons la conviction que nous sommes plus forts ensemble. En tant que communauté fondée sur des valeurs communes, nous préconisons les sociétés ouvertes, inclusives et équitables. Nous adhérons aussi à la démocratie, aux droits de la personne, à la liberté et à l'égalité des sexes, et nous sommes déterminés à façonner la transformation numérique, notamment en modernisant nos cadres réglementaires. Nous collaborerons avec nos partenaires pour promouvoir la démocratie et les droits de la personne, et nous sommes prêts à agir comme bâtisseurs de ponts et médiateurs pour une paix, une sécurité et une prospérité durables, dans un ordre multilatéral fondé sur des règles.

À cette fin, nous prendrons des mesures concrètes, attribuerons des tâches à nos ministres et sherpas concernés et ferons le point sur les progrès accomplis lors du sommet des dirigeants du G7 qui se tiendra du 26 au 28 juin 2022 à Elmau.