Main Container

logo

Déclaration du premier ministre à l’occasion du Mois national de l’histoire autochtone

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd'hui la déclaration suivante à l’occasion du Mois national de l’histoire autochtone :

« Aujourd'hui, nous marquons le début du Mois national de l'histoire autochtone, une occasion pour nous tous d'en apprendre davantage sur les histoires distinctes des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Ce mois-ci et tous les mois, nous devons tous honorer les récits et les contributions des peuples autochtones, qui ont vécu sur ces terres – et en ont pris soin – depuis des temps immémoriaux.

« Des Malécites du Canada atlantique aux Inuits de l’Inuit Nunangat, des Métis des Prairies et au-delà aux Haïdas du nord-ouest du Pacifique, on trouve au sein des communautés autochtones une grande variété d’histoires, de coutumes, de spiritualités et de langues. Ce mois-ci est l'occasion pour nous tous de nous renseigner sur l'histoire de la communauté autochtone de notre région et d'emprunter véritablement la voie de la réconciliation.

« Ce n'est qu'en reconnaissant les vérités du passé que nous pourrons commencer à panser les blessures qu’elles ont créées et entamer le processus de guérison. D’un bout à l’autre du pays, la découverte de lieux de sépulture non marqués près d'anciens pensionnats a confirmé ce que les Survivants et les communautés autochtones savent depuis des décennies et constitue un rappel tragique des séquelles douloureuses et durables du colonialisme. Au cours de la dernière année, j'ai eu l'occasion de visiter de nombreuses communautés et de m’entretenir directement avec des Survivants et leurs familles au sujet de l’héritage douloureux des pensionnats qui les habite au quotidien. Le gouvernement du Canada continuera de fournir le financement et les ressources dont les communautés ont besoin pour rechercher les lieux de sépulture non marqués, découvrir la vérité sur ce qui s'est passé dans les pensionnats et poursuivre leur chemin vers la guérison. De plus, nous sommes pleinement déterminés à mettre en œuvre les appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation.

« En nous renseignant sur l'histoire autochtone dans nos communautés et à travers le pays, nous pouvons tous contribuer à éliminer le racisme, l'inégalité et la discrimination systémiques auxquels les peuples autochtones sont encore confrontés aujourd'hui. Ce mois-ci et tous les mois, célébrons la résilience des Premières Nations, des Inuits et des Métis, et travaillons ensemble pour bâtir un avenir meilleur pour tous. »