Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Allocution du premier ministre sur l’ouverture du programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour à tous.

En tant que pays, on fait des progrès dans la lutte contre la COVID-19.

Mais on ne doit pas oublier que la situation reste très grave.

On n’est pas encore sorti du bois.

Alors que l’été approche, on doit continuer à modifier notre routine.

Nos villes vont également devoir s’adapter et changer.

Et notre approche devra être adaptée à chaque communauté.

Ça veut dire que les règles et les recommandations en matière de santé publique qu’on vous demande de suivre pourraient changer selon votre lieu de résidence.

Ce qui pourrait porter à confusion.

Mais une chose reste la même à travers le pays : on a tous une responsabilité envers nous‑mêmes et les gens qui nous entourent.

Vous devez donc continuer de pratiquer la distanciation physique.

C’est comme ça qu’on va se protéger et qu’on va protéger nos proches et les personnes les plus vulnérables. 

Il faut procéder à la réouverture de façon graduelle et avec prudence.

Et les mesures de protection appropriées doivent être en place, y compris en ce qui concerne le dépistage et la recherche de contacts.

C’est essentiel si on veut rester en sécurité et maintenir le contrôle de la situation.

Ce que la réouverture signifie pour vous et votre famille sera différent d’une famille à l’autre.

Prenons par exemple la situation dans laquelle se trouvent les propriétaires de petites entreprises.

Certains seront prêts à rouvrir leurs portes dès qu’on leur dira qu’ils pourront le faire en toute sécurité.

Mais pour bien d’autres propriétaires de petites entreprises, il sera difficile de se remettre sur pied.

Et payer le loyer est l’une de leurs principales préoccupations.

C’est pourquoi on a créé le programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial destinée aux petites entreprises.

Ce programme offrira des prêts-subventions aux propriétaires de logement, afin qu’ils puissent réduire de 75 % le loyer des petites entreprises les plus durement touchées par la COVID-19.

Cette aide est également offerte aux organismes de bienfaisance et sans but lucratif.

Depuis 8 h 00 ce matin, les propriétaires de logement peuvent présenter une demande sur le site schl.ca pour toucher le programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial.

Pour les propriétaires ayant jusqu’à 10 locataires admissibles situés au Québec, en Colombie-Britannique, en Alberta ou dans la région de l’Atlantique, vous pouvez faire votre demande dès aujourd’hui.

Demain, ça sera le tour des propriétaires situés au Manitoba, en Saskatchewan, en Ontario et dans les territoires.

Et les propriétaires ayant plus de 10 locataires pourront présenter leur demande plus tard cette semaine.

Aux propriétaires de logement : s’il vous plaît, présentez une demande.

Et aux propriétaires d’entreprises : assurez-vous de respecter vos engagements.

Qu’il s’agisse de cette aide pour le loyer ou de la subvention salariale, on a mis en place plusieurs programmes pour les entreprises et on continue de trouver d’autres façons de les appuyer.

Le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes peut vous aider à payer votre loyer à temps.

Et la subvention salariale, qu’on a prolongée jusqu’à la fin de l’été, peut vous aider à réembaucher vos employés.

On est tous dans le même bateau. Et c’est ensemble qu’on va s’en sortir.

Aujourd’hui, je peux vous annoncer qu’on lance une ligne téléphonique avec la Chambre de commerce du Canada pour vous aider à naviguer cette période incertaine.

Les entrepreneurs et les petites entreprises vulnérables, incluant les organismes de bienfaisance et les organismes à but non lucratif, pourront obtenir l’aide d’un comptable ou d’un conseiller financier en appelant le Service de résilience des entreprises au 1-866-989-1080.

Cette initiative s’adresse particulièrement aux organisations qui n’ont peut-être pas accès à des conseils financiers.

Et pour vous enlever de la pression durant la saison des impôts, on repousse également la date limite pour produire certaines déclarations de revenus.

Pour ceux qui devaient produire une déclaration de revenus des sociétés T2 ou une déclaration de revenus des fiducies T3 en juin, juillet ou août, vous aurez maintenant jusqu’au 1er septembre pour soumettre vos déclarations.

Tous les jours, dans chaque région du pays, les travailleurs canadiens contribuent à la prospérité et à la croissance de leurs communautés.

Pour se sortir de cette crise, notre pays a besoin de travailleurs – de gens comme vous – plus que jamais.

Notre gouvernement le sait.

Et on sait que vous méritez d’être traités équitablement au travail.   

J’en ai parlé hier avec le chef du NPD, Jagmeet Singh.

Personne ne devrait avoir à choisir entre prendre un congé de maladie ou payer ses factures.

Tout comme personne ne devrait avoir à choisir entre rester à la maison parce qu’il a des symptômes de la COVID-19, ou pouvoir payer son loyer ou son épicerie.

C’est pourquoi le gouvernement poursuit ses discussions avec les provinces pour faire en sorte que lorsqu’on va commencer la reprise, chaque personne ait 10 journées de congé de maladie payées par année.

On va également examiner d’autres mécanismes à plus long terme pour appuyer les travailleurs qui ont besoin d’un congé de maladie.

Je serai de retour au Parlement plus tard aujourd’hui alors qu’on poursuit la mise en œuvre de notre plan visant à apporter aux Canadiens le soutien dont ils besoin.

Que vous soyez un employeur ou un employé, on va faire en sorte que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte le plus : retourner au travail en toute sécurité, vous adapter à la nouvelle réalité et assurer votre sécurité et celle des autres.

C’est vous qui dirigerez nos efforts de relance.

Et on sera là pour vous à chaque étape du processus.

Merci beaucoup.