La Valette (Malte)
27 novembre 2015

Le Canada prend au sérieux son engagement à collaborer avec ses partenaires internationaux afin d’établir un nouvel accord mondial sur les changements climatiques pendant et après la conférence de Paris sur le climat. Nous sommes résolus à agir en fonction de la science, à promouvoir la dé-carbonisation, à appuyer les efforts de lutte contre les changements climatiques dans les pays en développement et à favoriser la prospérité de demain grâce à une économie nationale et mondiale durable.

Le Canada s’engagera à verser 2,65 milliards de dollars sur cinq ans dans le cadre du financement international au titre de la lutte contre les changements climatiques afin de soutenir les efforts et les mesures entrepris par les pays les plus pauvres et les plus vulnérables pour s’adapter aux effets nuisibles des changements climatiques. Cette contribution appuiera l’engagement que le Canada a pris dans le cadre de l’Accord de Copenhague de 2009, qui consiste à collaborer avec des partenaires afin de mobiliser ensemble 100 milliards de dollars américains par année d’ici 2020 auprès d’une grande diversité de sources.

La contribution canadienne au financement de la lutte contre les changements climatiques sera versée au moyen de divers mécanismes et instruments et sera destinée à des efforts essentiels tels qu’aider les pays en développement à s’adapter aux changements climatiques, déployer des technologies liées à l’énergie renouvelable et gérer les risques liés aux phénomènes météorologiques violents. Des détails sur les initiatives particulières viendront dans les prochains mois.

Il s’agit d’une année charnière pour l’action mondiale, compte tenu de l’adoption des objectifs de développement durable pour l’après-2015 en septembre et de l’objectif en vue de la conclusion de l’Accord de Paris en décembre. Cette contribution fera en sorte que les efforts mondiaux répondront aux besoins en matière de développement de manière cohérente et  favorable pour tous. Elle permettra également d’appuyer le financement novateur visant à éliminer les obstacles et les risques liés aux investissements du secteur privé.

Le Canada est conscient de la nécessité de poursuivre le financement mondial pour la lutte contre les changements climatiques après 2020 et est déterminé à faire preuve de leadership et de travailler aux côtés de ses partenaires internationaux.