Ottawa, Ontario
8 février 2016

Le 8 février 2016, le gouvernement du Canada a annoncé une nouvelle approche pour faire face aux crises qui ont lieu actuellement en Irak et en Syrie et atténuer les répercussions sur la région.

L’un des principaux objectifs de l’approche est d’aider les personnes les plus durement touchées par ces crises. Afin d’atteindre cet objectif, le Canada travaillera avec des partenaires canadiens, locaux et internationaux d’expérience pour :

  • fournir 840 millions de dollars d’aide humanitaire au cours des trois prochaines années pour répondre aux besoins de base des personnes les plus durement touchées par les conflits, dont des vivres, des abris, des soins de santé, de l’eau, des services d’assainissement et d’hygiène, une protection et des services d’éducation pour les situations d’urgence. L’aide sera offerte en priorité aux personnes les plus vulnérables, dont les enfants et les survivants de violence sexuelle et de violence sexiste;
  • verser 270 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour renforcer la capacité locale à offrir des services sociaux de base (p. ex. éducation, santé, eau, assainissement), entretenir et remettre en état les infrastructures publiques, favoriser la croissance inclusive et l’emploi (notamment en améliorant les emplois pour les jeunes et les femmes) ainsi que susciter une gouvernance inclusive et responsable. Les programmes viseront à aider les femmes et les jeunes, à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants et à promouvoir l’égalité entre les sexes. Ils porteront également sur la viabilité de l’environnement.

Selon les circonstances locales, les programmes menés en Jordanie, au Liban, en Irak et en Syrie aideront à :

  • répondre aux besoins des enfants et des jeunes en matière d’éducation;
  • renforcer la capacité des municipalités à offrir des services de base et à gérer les tensions entre les communautés d’accueil et les réfugiés, selon les besoins;
  • favoriser l’emploi chez les jeunes et les femmes, notamment au moyen de la formation.

ACTION DIPLOMATIQUE

La résolution des crises dans la région doit d’abord et avant tout se faire par des moyens politiques. Ainsi, la nouvelle approche du Canada a également comme priorité d’accroître le rôle diplomatique du Canada pour aider à trouver une solution politique à la crise en Syrie et aider le gouvernement irakien à favoriser la réconciliation.  

Grâce à la plus grande présence sur le terrain en Irak, en Jordanie et au Liban que lui procurera cette nouvelle approche, le Canada pourra collaborer plus efficacement avec ses partenaires locaux et internationaux et contribuer activement à trouver des solutions aux problèmes que vivent ces pays et la région.