Ottawa (Ontario) - 9 mai 2016

Le Fonds mondial est le principal organe de financement mondial pour les activités liées à la prévention et au traitement du SIDA, de la tuberculose et du paludisme. Il est également l’un des principaux partenaires du Canada dans les efforts déployés pour améliorer la santé mondiale, plus particulièrement en ce qui a trait à l’objectif du Programme de développement durable à l’horizon 2030 consistant à éradiquer les épidémies de SIDA, de tuberculose et de paludisme.

Depuis la création du Fonds mondial en 2002, le Canada s’est engagé à verser à l’organisme plus de 2,1 milliards de dollars canadiens, dont 650 millions de dollars canadiens de 2014 à 2016.

Le Fonds mondial appuie des programmes dans plus de 140 pays, ce qui a permis de sauver environ 17 millions de vies à ce jour, principalement en Afrique, où le fardeau de la maladie est le plus lourd. L’organisme est en voie de sauver 22 millions de vies d’ici la fin de 2016.

Le principal mécanisme permettant au Fonds mondial d’obtenir du financement consiste à tenir des conférences de reconstitution des ressources, qui ont lieu tous les trois ans. Le président Barack Obama a accueilli la plus récente conférence de reconstitution des ressources à Washington D.C., en 2013.

Le Fonds mondial cherche maintenant à recueillir 13 milliards de dollars américains de 2017 à 2019. Le 16 septembre 2016, à Montréal, au Québec, le premier ministre Justin Trudeau accueillera la cinquième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.