Ottawa (Ontario)
21 avril 2017

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui qu’il se rendra à Bruxelles, en Belgique, afin de participer à la réunion des dirigeants de l’OTAN, le 25 mai. Suite à la réunion de l’Otan, il se rendra à Taormine, en Italie, les 26 et 27 mai, où il prendra part au 43Sommet des dirigeants du G7. Il ira ensuite à Rome et à la Cité du Vatican.

La réunion de l’OTAN portera principalement sur les problèmes de sécurité dans la zone euro-atlantique, y compris sur le rôle de l’OTAN dans le combat contre le terrorisme et sur la répartition de la charge au sein de l’alliance.

Au cours de cette première visite officielle en Italie, le premier ministre cherchera à développer de nouvelles opportunités tant pour les Canadiens que pour les Italiens, et à créer de bons emplois bien rémunérés pour la classe moyenne des deux côtés de l’Atlantique. Il discutera de la ratification rapide de l’Accord économique et commercial global (AECG) et des enjeux mondiaux urgents, dont la sécurité internationale et régionale, les changements climatiques et la migration.  

À la Cité du Vatican, le premier ministre Trudeau sera reçu pour la première fois en audience par Sa Sainteté le pape François.

Citations

« Le Canada est un membre important de l’OTAN et il assumera un rôle de leader dans le groupement tactique multinational qui sera bientôt déployé en Lettonie. Je suis heureux de réaffirmer, à la réunion du mois prochain, l’engagement continu du Canada à l’égard de l’OTAN, et de prendre d’importantes mesures pour promouvoir la paix, la sécurité internationale, et rendre notre monde plus sûr pour tous. »
— Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Le G7 s’est engagé à répondre à beaucoup des problèmes mondiaux les plus urgents de notre époque. À la réunion du mois prochain, j’aurai l’occasion d’échanger directement avec certains de nos partenaires internationaux les plus proches pour faire valoir l’importance d’une classe moyenne forte et de bâtir des économies qui profitent à tout le monde, et pas seulement aux plus riches. »
— Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Je suis impatient de rencontrer Sa Sainteté le pape François pour la première fois. Il est le leader religieux de millions de Canadiens et notre rencontre nous permettra d’explorer des moyens pour le Canada et le Saint-Siège de travailler davantage ensemble dans divers dossiers internationaux. »
— Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • Ce sera la deuxième visite du premier ministre Trudeau en Belgique.
  • À la réunion des dirigeants de l’OTAN, le nouveau quartier général de l’OTAN sera inauguré.
  • Le Canada et onze autres pays ont fondé l’OTAN en 1949 sur la base des valeurs fondamentales de la démocratie, de la liberté individuelle, des droits de la personne et de la primauté du droit. Depuis 68 ans, l’OTAN montre qu’elle contribue beaucoup à la paix et à la sécurité sur la scène internationale.
  • Depuis 2014, le Canada travaille activement avec ses alliés au sein de l’OTAN à maintenir la sécurité et la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est. Il a participé à des formations, des exercices et d’autres tâches opérationnelles.
  • Les dirigeants du G7, unis par les valeurs communes de la liberté, de la démocratie et du respect des droits de la personne, se réunissent chaque année afin de discuter d’enjeux nationaux et internationaux. Les membres du G7 sont l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni. Des représentants de l’Union européenne assistent aussi aux réunions.
  • Une délégation commerciale organisée par la Chambre de commerce italo-canadienne accompagnera le premier ministre Trudeau pendant sa visite bilatérale officielle à Rome.
  • Les Canadiens et les Italiens entretiennent depuis longtemps de solides relations. La nombreuse et dynamique communauté italienne au Canada (environ 1,5 million de personnes) s’intéresse particulièrement à tous les aspects de nos relations bilatérales, que ce soit sur le plan culturel, social, économique et politique, et elle y participe activement.
  • Le Canada et le Saint-Siège partagent la même détermination à favoriser la dignité, la liberté de conscience et de religion.

Liens connexes