Ottawa (Ontario) - 14 décembre 2017

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion du départ à la retraite de la très honorable Beverley McLachlin, juge en chef du Canada :

« Aujourd’hui, je me joins à tous les Canadiens pour exprimer nos sincères remerciements à la très honorable Beverley McLachlin, juge en chef du Canada, à l’occasion de son départ à la retraite bien mérité.

« Les réalisations de la juge en chef McLachlin en tant que juriste sont inégalées dans l’histoire de notre pays. Nommée juge à la Cour suprême en 1989, puis juge en chef en 2000, elle est non seulement la personne qui a occupé le poste de juge en chef le plus longtemps, mais aussi la première femme au Canada à avoir exercé cette fonction. Au cours de sa carrière au plus haut tribunal du pays, elle a entendu plus de 2 000 causes, dont un grand nombre étaient liées à des enjeux ayant un impact direct sur notre identité en tant que pays.

« La juge en chef McLachlin a milité pour la diversité au sein de la magistrature, en plus de promouvoir l’avancement des femmes dans la profession juridique. Elle a résolument défendu l’indépendance du système judiciaire ainsi que le rôle qu’un système judiciaire fort et impartial joue pour assurer la santé et le dynamisme d’une démocratie.

« Elle a aussi mis en lumière l’importance de l’accès à la justice et a défendu l’accès à la représentation, aux tribunaux et aux processus juridiques dans des délais raisonnables pour tous les Canadiens.

« Aînée de cinq enfants, la juge en chef McLachlin a grandi dans la campagne albertaine. Elle est demeurée pragmatique et terre-à-terre malgré son ascension fulgurante au sein du système juridique, après avoir été nommée juge pour la première fois en 1981. Elle comprenait que le droit doit être compréhensible et accessible aux Canadiens, comme elle l’a démontré en rédigeant des décisions judiciaires dans une langue claire et simple. Elle comprenait également que le droit doit se transformer pour répondre aux besoins d’une société en évolution, et elle savait que, pour préserver la confiance de la population, la loi et le système judiciaire doivent s’adapter aux personnes à qui ils s’adressent.

« Au nom du gouvernement du Canada, je tiens à remercier la juge en chef Beverley McLachlin pour son service dévoué et de longue durée, ainsi que pour avoir été la pionnière dont ce pays avait besoin. Grâce à son travail, nous sommes un meilleur pays et une société plus juste. Nous lui souhaitons une très heureuse retraite. »