Ottawa (Ontario) - 7 mai 2018

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Semaine de la santé mentale :

« Cette semaine, j’encourage les Canadiens à s’exprimer et à #parlerhautetfort de santé mentale. À l’initiative de l’Association canadienne de la santé mentale, la Semaine de la santé mentale nous invite à partager nos histoires, à écouter celles des autres et à veiller à ce que ceux qui sont aux prises avec des problèmes de santé mentale sachent qu’ils ne sont pas seuls.

« La santé mentale fait partie intégrante de notre bien-être global, mais elle est trop souvent traitée différemment des autres formes de santé. La honte et la discrimination amènent un grand nombre de gens à souffrir en silence et à s’abstenir d’en parler ou de chercher de l’aide. Nous avons tous la responsabilité d’encourager des conversations franches et honnêtes tout en nous montrant attentifs aux signes de détresse psychologique et émotionnelle, que ce soit à la maison, en classe ou au travail.

« Ensemble, nous sommes plus forts et plus résilients lorsque nous brisons les préjugés qui entourent la santé mentale et veillons à ce que chacun ait le soutien dont il a besoin. Le gouvernement du Canada s’engage à faire sa part d’efforts et à travailler de concert avec les gouvernements provinciaux et territoriaux en vue d’améliorer l’accès aux services de santé mentale. Le budget de 2018 donne aussi suite à cet engagement, et accorde un soutien accru aux peuples autochtones, aux Canadiens en uniforme et aux premiers répondants, y compris ceux qui vivent en région rurale et éloignée.

« Les investissements prévus dans le budget de 2018 aideront à offrir des services de traitement et de prévention des dépendances culturellement adaptés dans les communautés autochtones, en plus de fournir aux anciens élèves de pensionnats autochtones et à leur famille un meilleur accès aux services de santé mentale et de soutien affectif. Afin de soutenir les Canadiens en uniforme, le budget de 2018 instaure la nouvelle initiative de pension à vie et élargit les crédits d’impôt pour les chiens d’assistance psychiatrique. Le budget de 2018 prévoit également des fonds destinés à un nouveau consortium de recherche ciblant les blessures de stress post-traumatiques chez les premiers répondants ainsi que la thérapie sur Internet à l’intention des premiers répondants en région rurale et éloignée.

« Le gouvernement est conscient des effets des médias sociaux et de l’utilisation d’Internet sur la santé mentale des Canadiens. À cet égard, le budget de 2018 propose un nouvel investissement de 5 millions de dollars visant à améliorer des initiatives de prévention contre l’intimidation et la cyberintimidation ainsi qu’à élaborer de telles initiatives. Dans le cadre de la campagne Pensez cybersécurité, nous veillerons à ce que les familles et les jeunes aient les ressources et le soutien dont ils ont besoin pour aller en ligne en toute sécurité et contrer les cyberdépendances.

« Les problèmes de santé mentale ont touché la vie de tant de gens, dont ma propre famille. Il n’y a aucune honte à souffrir d’un problème de santé mentale. Aujourd’hui, j’invite tous les Canadiens à parler librement et ouvertement de ce que la santé mentale signifie pour eux. Ensemble, en nous exprimant haut et fort, nous pouvons aider tout le monde à vivre une vie plus saine et meilleure. »