Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre conclut une visite fructueuse à Londres

Le premier ministre Justin Trudeau a conclu aujourd’hui sa visite à Londres, au Royaume-Uni (R.-U.), où il a participé à la Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (RCGC). Il a fait la promotion du commerce progressiste pour créer de la croissance économique pour tous, a discuté des changements climatiques et de la protection des océans, en plus de souligner l’importance de valeurs comme l’égalité des sexes, l’inclusion et le respect de la diversité.

Au cours de sa visite, le premier ministre a rencontré la première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, afin de renforcer encore davantage le partenariat déjà solide entre nos deux pays sur le plan économique et commercial. Les deux dirigeants ont réaffirmé leur engagement à l’égard d’une transition harmonieuse en matière de libre‑échange au moment où le R.-U. se retire de l’Union européenne.

Plus tard, ils ont participé à une réunion sur la sécurité en compagnie de la première ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, et du premier ministre de l’Australie, Malcolm Turnbull. Ils ont discuté d’importants enjeux internationaux, notamment la cybersécurité, la situation en Syrie et les façons dont nous travaillons ensemble en vue d’assurer la sécurité de nos pays et de nos communautés.

À Londres, le premier ministre a été reçu en audience par Sa Majesté la reine Elizabeth II au palais de Buckingham, où il a remercié la Reine pour son service et son dévouement à l’égard du Canada.

Lors d’une activité organisée par le maire de Londres, Sadiq Aman Khan, et la Fawcett Society, le premier ministre s’est joint au maire Khan, à la première ministre Ardern et à de jeunes d’à travers Londres pour souligner le 100anniversaire de l’obtention du droit de vote par les premières femmes au Royaume‑Uni, et pour discuter de l’importance de l’égalité des sexes.

Durant la RCGC, le premier ministre a souligné l’engagement du Canada à lutter contre les changements climatiques, à protéger nos océans et à réaliser une croissance économique qui crée des emplois et profite à tous. Il a également réitéré le besoin de renforcer le rôle que joue le Commonwealth dans la protection et la promotion des valeurs universelles de démocratie, de respect des droits de la personne, notamment les droits LGBTQ2, et de primauté du droit.

Les dirigeants du Commonwealth ont apporté leur appui à la Commonwealth Blue Charter, ou la « Charte bleue du Commonwealth », qui demande des mesures ambitieuses et coordonnées pour promouvoir l’utilisation durable des ressources côtières et océaniques ainsi que pour protéger et préserver les océans de notre monde. Le premier ministre a annoncé que le Canada appuiera sans réserve la Commonwealth Blue Charter pour l’observation des océans, un rôle tout indiqué puisque la protection des océans constitue l’un des thèmes principaux de la présidence canadienne du G7.

En marge de la Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth, le Canada s’est engagé à aider encore davantage les nations du Commonwealth à faire avancer les droits de la personne et à améliorer la vie des personnes LGBTQ2. Le Canada versera plus de 300 000 dollars pour aider les petits États du Commonwealth à participer de manière plus active au sein d’organisations multilatérales qui défendent les droits de la personne, telles que la Commission des droits de l'homme des Nations Unies.

Le premier ministre a également été l’hôte d’une table ronde réunissant les dirigeants des petits États insulaires et côtiers du Commonwealth. Le Canada s’est engagé à verser 3,35 millions de dollars pour promouvoir la participation économique et politique des femmes dans les îles du Pacifique, ainsi que pour accroître la présence des femmes dans les activités de préparation aux catastrophes et dans la lutte contre les changements climatiques.  

Enfin, le premier ministre a tenu des rencontres bilatérales avec d’autres dirigeants du Commonwealth, dont Paul Kagame, président du Rwanda, Uhuru Kenyatta, président du Kenya, Filipe Nyusi, président du Mozambique, et Cyril Ramaphosa, président de l’Afrique du Sud, afin de renforcer encore davantage la relation qui unit le Canada et les nations africaines.

Citations

« Le Royaume-Uni est l’un des plus proches amis et des plus importants partenaires du Canada. Nous sommes unis par notre histoire commune, nos liens familiaux et notre engagement inébranlable envers les valeurs démocratiques. Nous continuerons à préparer le terrain à un partenariat économique encore plus étroit ainsi qu’à créer de plus grandes opportunités pour les citoyens du Canada comme pour ceux du Royaume-Uni. »
Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« La Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth représente un forum particulier et important qui réunit des dirigeants de partout dans le monde. Je tiens à remercier mes homologues du Commonwealth pour les discussions productives tenues ces derniers jours. En travaillant ensemble, nous pouvons jouer un rôle important pour relever les défis les plus urgents de notre époque, que ce soit la lutte contre les changements climatiques, l’élimination de la pauvreté ou la création d’un monde véritablement égal pour tous. »
Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • Le R.-U. est l’un des plus proches amis et alliés du Canada. Les deux pays ont un patrimoine commun, mais le R.-U. est également l’un des principaux partenaires du Canada en matière de commerce et d’investissement et un partenaire majeur au chapitre de la diplomatie, du développement, de la coopération en matière de défense, de l’application de la loi et du renseignement. En 2017, le commerce bilatéral de marchandises entre les deux pays a atteint plus de 26,5 milliards de dollars, ce qui a fait du R.-U. le cinquième partenaire du Canada pour le commerce de marchandises. 
  • Les chefs de gouvernement du Commonwealth se réunissent tous les deux ans pour examiner la mise en œuvre des mandats précédents et discuter de stratégies pratiques pour s’attaquer aux enjeux mondiaux.
  • Les quatre piliers de la RCGC sont l’équité, la durabilité, la prospérité et la sécurité, des piliers visant à bénéficier aux plus de 2,4 milliards de personnes qui font partie du Commonwealth.

Liens connexes