Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

L’investissement du Canada dans Toyota soutient des milliers d’emplois en Ontario

Grâce à ses travailleurs talentueux, à ses entreprises de calibre mondial et à ses technologies innovatrices, le secteur de l’automobile du Canada est bien placé pour concevoir et fabriquer des voitures qui répondent aux besoins des gens, aujourd’hui et demain.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui un investissement de 110 millions de dollars à l’appui de l’investissement de 1,4 milliard de dollars réalisé par Toyota Motor Manufacturing Canada dans ses usines à Cambridge et à Woodstock. Le premier ministre Justin Trudeau a fait cette annonce en compagnie de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne.

L’investissement soutiendra plus de 8 000 emplois dans le sud-ouest de l’Ontario, et contribuera à créer 450 nouveaux emplois et 1 000 stages coop. De plus, au cours de dix ans, Toyota investira 200 millions de dollars dans la recherche et le développement au Canada. Ensemble, ces mesures permettront de créer et de maintenir de bons emplois bien rémunérés pour la classe moyenne, en plus de promouvoir la croissance économique et la prospérité à long terme.

Grâce à l’investissement de Toyota, les usines de l’entreprise en Ontario seront munies d’une nouvelle plateforme de fabrication de pointe. Une fois les travaux terminés, le Canada deviendra le centre de fabrication du RAV4 en Amérique du Nord et abritera la plus importante ligne de production de véhicules hybrides de Toyota en Amérique du Nord.

Citations

« Les entreprises font confiance au Canada et aux travailleurs canadiens, et elles savent que nous sommes prêts à fabriquer les voitures de demain. L’investissement d’aujourd’hui soutiendra des milliers d’emplois pour les Canadiens et permettra à notre secteur de l’automobile de rester concurrentiel à l’échelle internationale et au centre de la demande croissante de voitures hybrides. Nous saluons la décision de Toyota d’investir dans nos travailleurs hautement qualifiés et d’accroître sa présence au Canada. C’est une décision judicieuse qui affirme encore davantage notre pays en tant qu’endroit où sont fabriquées les voitures de l’avenir. »
Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« L’investissement de 110 millions de dollars de l’Ontario dans Toyota vise à faire en sorte que notre province demeure concurrentielle en cette période de changements économiques rapides, en plus d’établir des partenariats mondiaux qui encouragent la prospérité à long terme. Ce partenariat fera de Cambridge et de Woodstock les noyaux manufacturiers du RAV4 de Toyota en Amérique du Nord, y compris pour les versions hybrides. Il s’agit d’un vote de confiance à l’égard de nos travailleurs talentueux et très spécialisés, et de notre province en entier. »
— Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario

« Toyota Motor Manufacturing Canada a toujours eu un partenariat solide avec le gouvernement du Canada. Nous devons notre succès à l’équipe TMMC, qui compte 30 années d’expérience dans la fabrication, et qui est connue pour son dévouement, ses niveaux de compétences élevés et son envie de se mettre au défi. Nous adoptons avec enthousiasme de nouvelles technologies et des processus innovateurs pour assurer notre succès continu. »
Fred Volf, président de Toyota Motor Manufacturing Canada

Faits saillants

  • Les véhicules qui seront fabriqués dans les usines de Toyota afficheront un rendement énergétique considérablement plus élevé, et les améliorations qui seront apportées à certains éléments du processus de fabrication contribueront à réduire de 10 p. 100 les émissions de composés organiques volatils dans certaines usines.
  • Toyota a fabriqué 153 voitures pendant sa première année d’exploitation au Canada en 1988. Aujourd’hui, les usines à Cambridge et à Woodstock peuvent fabriquer plus d’un demi-million de véhicules chaque année, ce qui fait de Toyota Motor Manufacturing Canada le premier fabricant d’automobiles en importance au Canada.
  • Ce projet est financé dans le cadre du Fonds stratégique pour l’innovation. Il s’agit d’un programme de 1,26 milliard de dollars visant à appuyer la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux produits qui contribueront à faire du Canada un chef de file mondial de l’innovation et qui attireront des investissements créateurs d’emplois. Le gouvernement du Canada a annoncé le Fonds stratégique pour l’innovation dans le budget de 2017 en vue de s’assurer que le Canada demeure une destination de choix pour les entreprises qui cherchent à investir, à prendre de l’expansion et à créer des emplois.
  • Outre le Fonds stratégique pour l’innovation, nous continuons à investir dans des programmes et des services clés pour aider les entreprises à innover, à créer des emplois et à faire croître l’économie du Canada.
  • Grâce à son interface utilisateur simple et fondée sur l’historique de chaque entreprise, la nouvelle plateforme d’Innovation Canada peut orienter une entreprise vers les programmes et les services qui lui conviennent le mieux en environ deux minutes.
  • Le secteur de l’automobile est la principale industrie d’exportation du Canada. Il soutient plus de 500 000 emplois et injecte 18 milliards de dollars dans notre économie chaque année.
  • En moyenne, le secteur canadien de l’automobile fabrique une voiture toutes les 13 secondes.
  • Il s’agit de l’investissement le plus important parmi ceux effectués récemment dans le secteur canadien de l’automobile. Les investissements récents comprennent les suivants :
    • En mars 2017, grâce à l’appui des gouvernements fédéral et provinciaux, Ford du Canada Limitée a annoncé des investissements totalisant plus d’un milliard de dollars, notamment pour la mise sur pied d’un centre de recherche sur les voitures branchées, ainsi que pour la création et le maintien d’environ 800 emplois.
    • En janvier 2017, toujours avec l’aide des gouvernements fédéral et provinciaux, Honda of Canada Manufacturing a lancé un projet d’une valeur de 492 millions de dollars visant à appuyer des technologies de pointe et des technologies propres. Ce projet a permis de conserver des emplois au Canada.
    • En juin 2016, General Motors a annoncé une augmentation des dépenses en recherche et en développement, ce qui aura pour effet d’accroître le nombre d’ingénieurs en logiciel qu’emploie l’entreprise au Canada pour le faire passer à 1 000.

Lien connexe