Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre sera l’hôte d’une rencontre des premiers ministres

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui qu’il sera l’hôte d’une rencontre des premiers ministres cet automne.

Lors de cette rencontre, les premiers ministres discuteront des moyens d’encourager la croissance économique du Canada en diversifiant notre commerce international et en améliorant le commerce à l’intérieur de nos frontières.

Le premier ministre dirigera des discussions sur les façons dont nous pouvons éliminer les obstacles au commerce entre les provinces et les territoires. Les discussions porteront également sur les moyens de travailler ensemble pour créer une économie canadienne plus forte et intégrée, sans obstacles et restrictions inutiles imposés par les provinces et les territoires.

La rencontre offre aux dirigeants fédéraux, provinciaux et territoriaux une occasion importante de discuter de leurs priorités communes, de renforcer leur collaboration et de travailler ensemble pour améliorer la vie des Canadiens.

Citations

« Les entreprises étrangères ne devraient pas avoir un meilleur accès aux marchés canadiens que les entreprises canadiennes d’autres provinces. Je suis impatient de discuter avec les premiers ministres des façons de bâtir une économie encore plus forte et intégrée, en plus de créer de bons emplois pour la classe moyenne dans toutes les régions du pays. »
Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Notre pays réussit lorsque nous travaillons ensemble. Pour assurer la croissance économique de notre économie et la création d’emplois, nous devons enlever des barrières commerciales entre les provinces et les territoires. Nous attendons avec impatience ces discussions afin de trouver la meilleure façon d'assurer la prospérité des Canadiens de la classe moyenne. »
L’hon. Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur

Faits saillants

  • En 2017, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont négocié un Accord de libre-échange canadien historique pour améliorer la circulation des biens, des services et des investissements au-delà des frontières provinciales et territoriales, et ainsi d’offrir aux consommateurs plus de choix et des prix plus bas. Aux termes de l’Accord, les gouvernements s’engagent à travailler ensemble pour réduire le nombre de règles et de règlements qui entravent le commerce à l’intérieur du Canada et nuisent à la croissance des entreprises canadiennes.
  • Le commerce intérieur représente près du cinquième de la valeur du PIB annuel du Canada, soit 370 milliards de dollars, et environ 40 % des exportations provinciales et territoriales.
  • Les estimés suggèrent que l’élimination des obstacles au commerce interprovincial pourrait se traduire par des retombées économiques à peu près comparables à celles prévues pour l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG).
  • Pour que les entreprises réussissent à l'étranger, il faut d'abord qu'elles établissent un marché solide et stable au pays.
  • De plus, le commerce intérieur protège le Canada contre les incertitudes de l’économie mondiale.

Lien connexe