Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre sera l’hôte d’une rencontre des premiers ministres et d’une rencontre avec des dirigeants autochtones nationaux

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui que la prochaine rencontre des premiers ministres aura lieu à Montréal le 7 décembre 2018. Le premier ministre sera accompagné du ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, Dominic LeBlanc.

Lors de la rencontre, les premiers ministres discuteront du nouvel Accord États‑Unis‑Mexique‑Canada et de la diversification de nos échanges internationaux, en plus d’augmenter les échanges à l’intérieur de nos frontières. Le premier ministre et le ministre LeBlanc dirigeront une discussion sur la façon de réduire les obstacles aux échanges commerciaux entre les provinces et les territoires. Les dirigeants parleront également des avenues de collaboration pour bâtir une économie canadienne plus forte et plus intégrée pour créer de bons emplois et renforcer la classe moyenne.

Les premiers ministres rencontreront également des dirigeants de l’Assemblée des Premières Nations, de l’Inuit Tapiriit Kanatami et du Ralliement national des Métis pour discuter de la façon dont l’ensemble des gouvernements peuvent encourager la prospérité et la croissance économique à long terme des peuples autochtones.

Citations

« Notre gouvernement s’engage à travailler avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour créer de nouvelles opportunités pour les Canadiens et faire de nos communautés des endroits plus forts et plus prospères. Je suis impatient de rencontrer les premiers ministres pour renforcer nos partenariats. Ensemble, nous pouvons trouver des moyens d’éliminer les obstacles aux échanges entre les provinces et les territoires et créer de bons emplois pour la classe moyenne à travers le pays. »
—Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Nous continuons de renforcer la relation que nous entretenons avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis au Canada, en nous appuyant sur le respect, la collaboration, le partenariat et la confiance. Je suis impatient de rencontrer les dirigeants autochtones afin de poursuivre notre collaboration. Nous devons faire en sorte que les peuples autochtones puissent participer pleinement à l’économie et renforcer ainsi leurs communautés. »
—Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Il est essentiel que les partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux prennent des mesures pour accroître les échanges au sein du Canada, ce qui permettra de bâtir une économie plus forte et plus intégrée qui profitera à tous les Canadiens. Nous sommes impatients de travailler avec nos homologues en vue de bâtir une économie qui profitera à la classe moyenne et aux gens qui travaillent fort pour en faire partie. »
—L’hon. Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur 

Faits saillants

  • En 2017, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont négocié un Accord de libre-échange canadien historique afin d’améliorer la circulation des biens, des services et des investissements au-delà des frontières provinciales et territoriales, et ainsi d’offrir aux consommateurs plus de choix et des prix plus bas. Aux termes de l’Accord, les gouvernements s’engagent à travailler ensemble pour réduire le nombre de règles et de règlements qui entravent le commerce à l’intérieur du Canada et nuisent à la croissance des entreprises canadiennes.
  • Le commerce intérieur représente près du cinquième de la valeur du PIB annuel du Canada, soit 370 milliards de dollars, et environ 40 % des exportations provinciales et territoriales.
  • Les évaluations suggèrent que l’élimination des obstacles au commerce interprovincial pourrait se traduire par des retombées économiques à peu près comparables à celles prévues pour l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne.
  • La stratégie de diversification du commerce du Canada vise à ouvrir davantage les marchés et à y parvenir dans des conditions qui profitent à un plus grand nombre de personnes, y compris les peuples autochtones.
  • Cette année, 37 chefs d’entreprise autochtones du Canada ont participé à la première mission commerciale autochtone dirigée par le gouvernement du Canada. Dans le cadre de cette mission, ils ont pris part au Forum mondial des entreprises autochtones, en Nouvelle‑Zélande.

Liens connexes