Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre lance la politique jeunesse du Canada

Les jeunes Canadiens représentent la génération la plus instruite, la plus branchée et la plus diversifiée de notre histoire. Ils s’impliquent dans leurs communautés et s’efforcent de bâtir un pays plus équitable, plus diversifié et plus inclusif. Pour assurer la réussite future du Canada, nous devons veiller à ce que les jeunes puissent faire preuve d’engagement citoyen et participer aux décisions du gouvernement.

Le premier ministre et ministre de la Jeunesse, Justin Trudeau, a lancé aujourd’hui la toute première politique jeunesse du Canada. Il a fait l’annonce lors du Sommet jeunesse du Canada, où des jeunes Canadiens se sont réunis pour discuter des enjeux les plus importants pour eux.

La politique jeunesse du Canada a été élaborée pour les jeunes, par des jeunes. Elle veillera à ce que les voix des jeunes orientent les priorités et mesures du gouvernement. Plus de 5 000 jeunes ont contribué à façonner cette nouvelle politique pangouvernementale. Grâce à elle, un plus grand nombre de jeunes pourront nous faire part de leurs idées et contribuer à la prise de décisions du gouvernement fédéral.

De plus, pour encourager les jeunes Canadiens à s’impliquer davantage dans leurs communautés, le gouvernement du Canada propose d’élargir Service jeunesse Canada, son programme d’engagement communautaire pour les jeunes. Le programme fournirait jusqu'à 15 000 opportunités de bénévolat par année aux jeunes Canadiens d'ici 2024. De cette façon, ils auront la chance de faire preuve de leadership et d’acquérir des nouvelles compétences.

Le gouvernement du Canada travaille pour aider les jeunes à atteindre leur plein potentiel et être porteurs de changement dans leur propre vie, leurs communautés, leur pays et le reste du monde.

Citations

« Les enjeux importants pour les jeunes sont importants pour le Canada, et les enjeux importants pour le Canada sont importants pour les jeunes. Les jeunes se soucient profondément de leur pays et de son avenir, et nous avons besoin de leurs contributions pour bâtir une société plus forte et plus inclusive. Je veux remercier tous les jeunes qui ont partagé leurs perspectives sur ce que nous pouvons faire pour relever les défis complexes auxquels nous faisons face. Grâce à leur détermination, leur créativité et leur engagement, ils feront une différence dans la vie de tous les Canadiens. »
— Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada et ministre de la Jeunesse

« Au sein de Service jeunesse Canada, les jeunes bâtissent un Canada meilleur en s’impliquant et en améliorant véritablement leur communauté. Des centaines de jeunes d’un océan à l’autre ont déjà apporté une contribution importante tout en acquérant une expérience de leadership et de travail… et cela ne fait que commencer. »
— L’hon. Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail

Faits saillants

  • Le Sommet jeunesse du Canada, d'une durée de deux jours, a réuni des jeunes de 16 à 24 ans de partout au pays pour discuter des enjeux qui sont importants à leurs yeux.
  • Au cours du Sommet, les participants ont abordé des thèmes fondés sur la politique jeunesse du Canada, notamment la santé et le mieux-être, l’emploi et le perfectionnement des compétences, la vérité et réconciliation, l'environnement et les changements climatiques, ainsi que l'importance de la participation civique et de l’engagement communautaire. Leurs apports continueront d'éclairer l'élaboration de Service jeunesse Canada, de la Passerelle numérique des jeunes et du Rapport sur l'état de la jeunesse.
  • Des crédits de carbone ont été achetés pour compenser l'empreinte carbone du Sommet et appuyer l'engagement continu des jeunes Canadiens dans la lutte contre les changements climatiques.
  • Quatre jeunes Canadiens ont été invités au Sommet après avoir participé au Défi vidéo, qui encourageait les jeunes à publier une vidéo sur les médias sociaux, en utilisant le mot‑clic #InspiréÀServir, pour expliquer ce que l’engagement communautaire signifie pour eux et comment il profite à leur communauté.
  • Le budget de 2019 propose de nouveaux programmes et investissements pour continuer à préparer les jeunes Canadiens pour l’avenir et les aider à prospérer à chaque étape de la vie. Ces investissements comprennent :
    • 314,8 millions de dollars sur cinq ans, et 83,8 millions de dollars par année par la suite, afin de faire du Service jeunesse Canada le programme national de référence pour le bénévolat chez les jeunes. Le programme sera élargi pour offrir plus d’occasions d’engagement communautaire, de subventions, de mesures de soutien et d'incitatifs créés conjointement avec les jeunes, afin que tous ceux qui veulent changer les choses aient la chance de le faire.
    • 49,5 millions de dollars sur cinq ans, pour lancer une Stratégie d’emploi jeunesse modernisée et améliorer le soutien et les services offerts aux jeunes qui font face à des obstacles à l'emploi. Cet investissement appuiera les stages, l’établissement de partenariats avec des intervenants et l’amélioration continue de la Passerelle numérique des jeunes – une plateforme en ligne interactive et conviviale qui donne aux jeunes un accès aux soutiens fédéraux.
  • Nous nous sommes fixé comme objectif que, d'ici dix ans, tous les jeunes Canadiens qui veulent avoir une occasion d'apprentissage intégré au travail pendant qu'ils sont étudiants, devraient en avoir une. Au total, le budget de 2019 fixe pour cible de créer 84 000 stages de travail pour étudiants dans l’ensemble du Canada, en investissant :
    • 631,2 millions de dollars sur cinq ans, afin de soutenir jusqu’à 20 000 nouveaux stages par année pour des étudiants de programmes postsecondaires.
    • 150 millions de dollars sur quatre ans, afin d’établir des partenariats avec des entreprises pour créer jusqu’à 20 000 autres possibilités d’apprentissage intégré au travail.
    • Jusqu'à 17 millions de dollars sur trois ans pour appuyer la Table ronde du milieu des affaires et de l'enseignement supérieur en créant 44 000 placements et possibilités supplémentaires d'apprentissage intégré au travail par année en 2021.

Liens connexes