Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre prononce une déclaration d'innocence pour le chef Poundmaker

Il est essentiel de reconnaître les erreurs du passé si nous voulons avancer sur le chemin de la réconciliation. Nous devons raconter et comprendre l'histoire du Canada avant de prendre des mesures concrètes pour bâtir une nouvelle relation avec les peuples autochtones dans l'intérêt de tous les Canadiens.

Au nom du gouvernement du Canada, le premier ministre Justin Trudeau a prononcé aujourd'hui une déclaration pour innocenter à titre posthume le chef Poundmaker (Pihtokahanapiwiyin), qui a été condamné et emprisonné à tort en 1885. Le premier ministre Trudeau a également présenté des excuses auprès des membres de la Nation crie Poundmaker pour ces torts du passé.

Pendant la rébellion du Nord-Ouest de 1885, le chef Poundmaker cherchait des rations pour sa communauté affamée. Il a été accusé à tort de pillage, puis poursuivi par les troupes gouvernementales. Le chef Poundmaker n'a pas participé à la bataille qui a suivi, mais a sauvé de nombreuses vies en convainquant les guerriers de la communauté de ne pas attaquer les troupes gouvernementales qui battaient en retraite. La présentation des excuses et la déclaration de l’innocence à titre posthume du chef Poundmaker ont eu lieu aujourd'hui lors d'une cérémonie spéciale qui s'est tenue à la Nation crie Poundmaker, sur le même lieu de cette bataille.

Le gouvernement du Canada continuera de travailler avec la Nation crie Poundmaker afin de rectifier les erreurs du passé et de forger une nouvelle relation fondée sur le respect mutuel, la collaboration et le partenariat.                

Citations

« Nous reconnaissons que, durant sa vie, le chef Poundmaker n'a pas été traité de façon juste et n’a pas reçu le respect qu'il méritait en tant que leader de son peuple. Si nous voulons avancer ensemble sur le chemin de la réconciliation, le gouvernement du Canada doit reconnaître les erreurs du passé. J’espère sincèrement que le fait de nous réunir aujourd'hui pour franchir cette étape importante en tant que partenaires égaux nous permettra de poursuivre la tâche importante qui consiste à nous réconcilier avec le passé et à renouveler notre relation. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Aujourd'hui, nous rendons hommage à notre légendaire chef Poundmaker, ainsi qu'à tous les chefs et guerriers affiliés, pour avoir courageusement choisi de se défendre le 2 mai 1885 et pour s'être abstenus de contre-attaquer le colonel Otter et ses hommes qui battaient en retraite. Le chef Poundmaker a sauvé beaucoup de vies et a tenu sa promesse de ne pas prendre les armes contre la Reine, conformément au Traité no 6. Diplomate et artisan de la paix, le chef Poundmaker pratiquait déjà la réconciliation au XIXsiècle. On connaît maintenant la vérité et on se souviendra de lui comme un héros national. »

Chef Duane Antoine, Nation crie Poundmaker

Faits saillants

  • Le 26 mai 1885, le chef Poundmaker s’est rendu à Battleford pour tenter de négocier un accord de paix avec le gouvernement. Lui et ses hommes ont été arrêtés. Le 17 août 1885, le chef Poundmaker a été jugé à Regina, en Saskatchewan. Le jury l'a reconnu coupable de trahison et l'a condamné à trois ans d'emprisonnement au pénitencier de Stony Mountain au Manitoba. Après un an en prison, le chef Poundmaker a été libéré en raison de la détérioration de son état de santé. Il est décédé quatre mois plus tard.
  • La Nation crie Poundmaker tente depuis longtemps d’obtenir justice pour les torts du passé liés à la condamnation et à l'emprisonnement injustes du chef Poundmaker.
  • Les discussions de réconciliation entre le gouvernement du Canada et la Nation crie Poundmaker ont commencé en février 2018, et la Première Nation a fait de la déclaration d’innocence sa priorité absolue.

Document connexe

Liens connexes