Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le Canada signe un accord concernant les modifications proposées au nouvel ALENA

Le gouvernement du Canada est déterminé à renforcer davantage l’économie canadienne et à améliorer la vie des familles canadiennes, de la classe moyenne et de ceux qui travaillent fort pour en faire partie.

Aujourd’hui, l’honorable Chrystia Freeland, vice-première ministre, a signé au nom du gouvernement du Canada un accord concernant les modifications proposées au nouvel Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Depuis le début des négociations, le gouvernement du Canada a toujours défendu les emplois et les intérêts des Canadiens, et il a travaillé fort pour que le nouvel ALENA soit un accord commercial progressiste.

Les modifications consistent en des améliorations au nouvel ALENA signé par le Canada, les États-Unis et le Mexique le 30 novembre 2018 dans les domaines suivants :

  • règlement des différends entre États;
  • mesures de protection pour les travailleurs;
  • mesures de protection environnementale;
  • propriété intellectuelle;
  • règles d’origine pour le secteur de l’automobile.

Le Canada a toujours gardé le cap sur ce qui était vraiment important: Cet accord permet de préserver des emplois, de favoriser la croissance et de soutenir les travailleurs canadiens. Grâce à ces améliorations, l’accord est plus progressiste, il renforcera encore davantage la relation économique trilatérale et il soutiendra les efforts des trois pays vers la ratification et la mise en œuvre du nouvel ALENA.

Le Canada reste déterminé à travailler de près avec les États-Unis et le Mexique afin de ratifier et de mettre en œuvre le nouvel ALENA ainsi qu’à soutenir la réforme historique du Mexique dans le domaine du travail.

Citation

«Je me réjouis que le Canada, les États-Unis et le Mexique aient franchi aujourd’hui une étape importante vers la ratification de l’ALENA. Il s’agit d’un accord commercial progressif qui sera profondément bénéfique pour notre économie, pour les familles canadiennes et pour la classe moyenne. Il est excellent pour des centaines de milliers de travailleurs canadiens.»

- L’hon. Chrystia Freeland, vice-première ministre.

Faits saillants

  • Près de 490 millions de personnes vivent en Amérique du Nord.
  • Les États-Unis et le Mexique sont respectivement le premier et le troisième partenaire du commerce de marchandises en importance du Canada à l’échelle mondiale.
  • Le Canada est respectivement le deuxième et le troisième partenaire du commerce de marchandises en importance des États-Unis et du Mexique, et le plus important marché d’exportation des États-Unis.
  • En 2018, la valeur du commerce trilatéral de marchandises a presque quadruplé par rapport à 1993, avoisinant 1,2 mille milliards de dollars américains.

Liens connexes