Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre annonce de nouvelles mesures dans le cadre de la réponse du Canada à la COVID-19

La COVID-19 est un enjeu mondial qui évolue rapidement. Le gouvernement du Canada prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé, la sécurité et le bien-être des Canadiens. Il travaille sans relâche pour limiter la propagation de cette pandémie. Nous sommes dans une période critique et notre plus grande priorité demeure la santé et la sécurité de tous les Canadiens.

Le premier ministre Justin Trudeau a présenté aujourd’hui les nouvelles mesures prises dans le cadre de la réponse pangouvernementale pour faire face à la COVID-19. Ces mesures visent à limiter la propagation du virus et à appuyer les voyageurs canadiens. En annonçant ces mesures, le premier ministre a insisté sur les recommandations suivantes :  

  • Que tous les Canadiens évitent les voyages non essentiels à l’extérieur du pays jusqu’à nouvel ordre.
  • Que les voyageurs canadiens reviennent au Canada par des moyens de transport commerciaux pendant qu’ils sont encore disponibles.
  • Que tous les voyageurs arrivant au Canada s’isolent durant 14 jours suivant leur entrée au pays, sauf les travailleurs qui sont essentiels au transport des marchandises et des gens.

La propagation de la COVID-19 a touché les populations de nombreux pays à travers le monde. Afin de protéger les Canadiens et d’alléger le fardeau que les voyageurs étrangers pourraient représenter pour notre système de soins de santé et ses travailleurs de première ligne, le premier ministre a annoncé que, à compter du 18 mars 2020 le gouvernement du Canada prendra les mesures suivantes pour le transport aérien :

  • Interdire aux étrangers provenant de tout pays, à l’exception des États-Unis, d’entrer au Canada. Cette mesure ne s’appliquera pas dans certaines circonstances exceptionnelles désignées, notamment pour le personnel aérien, les voyageurs arrivant au Canada en transit vers un pays tiers, les résidents permanents du Canada, les diplomates ou les membres de la famille immédiate de citoyens canadiens.
  • Rediriger l’arrivée des vols de passagers internationaux vers quatre aéroports : l’aéroport international Toronto Pearson, l’aéroport international de Vancouver, l’aéroport international Montréal-Trudeau et l’aéroport international de Calgary. Les vols intérieurs, de même que les vols en provenance des États-Unis, des destinations soleil telles que le Mexique et les Caraïbes et de Saint-Pierre-et-Miquelon, ne sont pas visés par cette mesure pour le moment. Ils peuvent maintenir leurs itinéraires habituels et atterrir à leur destination prévue au Canada. Le gouvernement travaille de près avec l’industrie du transport aérien et les aéroports pour éviter de perturber inutilement leurs activités et pour causer le moins possible d’inconvénients aux voyageurs.
  • Rehausser les mesures de dépistage dans les aéroports, notamment avec des messages plus insistants et plus visibles, des kiosques pour évaluer la santé des voyageurs et davantage d’activités de nettoyage et de désinfection des aires et installations très achalandées dans les aéroports.

De plus, les compagnies aériennes interdiront aux voyageurs de toute nationalité qui présentent des symptômes de la COVID-19 de monter à bord des vols internationaux à destination du Canada. Les compagnies aériennes devront faire une évaluation de santé sommaire de tous les voyageurs aériens en fonction de directives que leur fournira l’Agence de la santé publique du Canada.

Le gouvernement offrira également du soutien aux Canadiens atteints de la COVID-19 qui sont à l’étranger. Pour les aider à rentrer au pays ou à faire face aux difficultés qu’ils pourraient avoir pendant leurs déplacements, le gouvernement a créé le Programme de prêts d’urgence liés à la COVID-19 pour les Canadiens à l’étranger. Grâce à ce programme, les Canadiens ayant besoin d’une aide financière immédiate pourront se prévaloir d’un prêt d’urgence pour faciliter leur retour au pays ou pour subvenir temporairement à leurs besoins essentiels pendant qu’ils essayent de rentrer.

Ces mesures s’inscrivent dans la stratégie globale que le gouvernement du Canada met en œuvre, en tenant compte des données scientifiques, pour assurer la santé et la sécurité des Canadiens, garantir la capacité d’intervention du système de soins de santé, soutenir les efforts nationaux et internationaux ainsi qu’atténuer les contrecoups économiques sur les Canadiens et les entreprises canadiennes.

L’annonce d’aujourd’hui s’appuie sur des mesures déjà mises en place en réponse à la COVID-19, notamment l’élimination de la semaine d’attente pour recevoir des prestations de maladie de l’assurance-emploi, l’amélioration du programme de travail partagé, le financement de la mise au point d’un vaccin et d’essais cliniques et des investissements à l’appui des systèmes de soins de santé dans nos provinces et territoires.

Citations

« Ma plus grande priorité est la santé et la sécurité de tous les Canadiens. Notre gouvernement fait ce qu’il faut pour protéger l’ensemble de la population et soutenir les travailleurs et les entreprises. Nous allons traverser cette épreuve tous ensemble en suivant les consignes des spécialistes médicaux et de la santé publique et en mettant tout en œuvre pour protéger notre santé et celle de nos familles et de nos communautés. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada                                                                 

« Notre plus grande priorité demeure la santé et la sécurité des Canadiens. Nous sommes dans une période critique, et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour contenir l’épidémie et alléger le fardeau qui pèse sur notre système de santé. Nous avons adopté une approche pour l’ensemble du gouvernement et l’ensemble du pays afin de limiter la propagation de la COVID-19 et de protéger la population canadienne. »

 L’hon. Chrystia Freeland, vice-première ministre du Canada

« Ces mesures permettront de renforcer notre intervention de santé publique afin de limiter la propagation de la COVID-19 au Canada. Chacun de nous a un rôle à jouer pour se protéger et protéger sa communauté. Il faut absolument que tous les voyageurs aériens entrant au Canada suivent ces recommandations de santé publique. » 

L’hon. Patty Hajdu, ministre de la Santé

« La santé et la sécurité du public voyageur et du réseau de transport sont des priorités absolues pour notre gouvernement. Ces mesures aideront les voyageurs canadiens à rester en sécurité et permettront à notre réseau de transport de continuer de fonctionner le plus efficacement possible pour soutenir l’économie. »

L’hon. Marc Garneau, ministre des Transports

« Pendant cette période difficile, les Canadiens doivent savoir que nous ne ménageons aucun effort et que, quoi qu’il arrive, notre gouvernement fera ce qu’il faut pour protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens et pour atténuer les répercussions sociales et économiques de la COVID-19 sur nos travailleurs, nos entreprises et notre économie. »

L’hon. Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor

« Les mesures annoncées aujourd’hui interdisant temporairement l’entrée aérienne des étrangers au Canada aideront à diminuer la menace posée par le voyage international. Nous continuons de surveiller étroitement la situation de la COVID-19 en évolution constante et nous annoncerons des mesures supplémentaires pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens si et lorsque nécessaire. »

L’hon. Bill Blair, ministre de la Santé publique et de la Protection civile

« Notre priorité est d’assurer la santé et la sécurité des Canadiens au pays et à l’étranger. Nous continuons de travailler sans relâche afin de fournir de l’aide et des services consulaires aux Canadiens touchés par la COVID-19 à travers le monde. Je continuerai de travailler avec mes homologues internationaux afin de prendre des mesures pour contenir la propagation de ce virus dans le monde. »

L’hon. François-Philippe Champagne, ministre des Affaires étrangères

Faits saillants

  • Le gouvernement du Canada demande à tous les voyageurs qui entrent au Canada de s’isoler durant les 14 jours suivant leur retour. Cette demande d’isolement sera communiquée clairement aux voyageurs aériens à différents moments, par exemple à l’achat du billet d’avion, avant l’embarquement et à leur arrivée au Canada.
  • Certaines exceptions à la demande d’isolement de 14 jours seront accordées pour éviter de nuire aux travailleurs en bonne santé qui fournissent des services essentiels. Elles s’appliquent notamment aux travailleurs des secteurs du commerce et du transport qui jouent un rôle important pour la circulation des marchandises et des gens de part et d’autre de la frontière, comme les camionneurs et le personnel des avions, trains ou navires qui traversent la frontière. Elles s’appliquent également aux personnes en bonne santé qui doivent traverser la frontière pour se rendre au travail, y compris les professionnels de la santé et le personnel des infrastructures essentielles.
  • En vertu de la Loi sur l’aéronautique, le ministre des Transports obligera les transporteurs aériens à interdire l’embarquement de voyageurs de toute nationalité qui manifestent des symptômes et à les empêcher de monter à bord d’un vol international à destination du Canada. Cette interdiction vise aussi les vols transfrontaliers, y compris ceux en provenance des États-Unis. Dans le cadre de l’évaluation de santé qui sera effectuée avant l’embarquement, le transporteur aérien posera des questions sommaires en lien avec la santé, cherchera à détecter d’éventuelles manifestations visibles de la maladie et, s’il y a lieu, recommandera que le voyageur subisse une évaluation médicale plus approfondie.
  • Le transporteur aérien doit interdire d’embarquer tout voyageur manifestant des symptômes associés à la COVID-19 pour une période de 14 jours ou jusqu'à ce que le voyageur présente un certificat médical attestant qu’il n’est pas porteur du virus.
  • Les mesures mises en place par les gouvernements dans le monde pour contenir la propagation de la COVID-19 ont eu d’importantes répercussions sur les Canadiens à l’étranger. Le transport interfrontalier et les déplacements à l’intérieur des pays sont restreints, et nous recommandons aux voyageurs canadiens de rentrer au Canada à bord de vols commerciaux pendant que ces derniers sont encore disponibles.
  • Dans les cas où des Canadiens à l'étranger ont besoin d'une aide financière immédiate en raison de la COVID-19, le nouveau Programme de prêts d'urgence liés à la COVID-19 pour les Canadiens à l’étranger leur permettra d’obtenir des prêts remboursables pour faciliter leur retour au Canada ou subvenir à leurs besoins essentiels pendant qu’ils essaient de rentrer au Canada.
  • Ce programme de prêts aidera les Canadiens qui sont en quarantaine ou qui sont traités pour la COVID-19 dans un pays étranger à surmonter les barrières culturelles ou linguistiques, à avoir accès à des médicaments, à surmonter le sentiment d’isolement, à gérer la logistique suivant leur libération et à effectuer leur voyage de retour vers le Canada.
  • Les Canadiens qui sont en quarantaine ou qui sont traités pour la COVID-19 dans un pays étranger ont besoin d’une aide consulaire adaptée au contexte local et aux difficultés particulières sur le plan humain liées au fait d’être en quarantaine et de recevoir des traitements dans un environnement différent du sien. Affaires mondiales Canada élargira l’aide consulaire déjà offerte en établissant de nouveaux partenariats avec des partenaires nationaux et internationaux en vue d'augmenter sa capacité d’aider les Canadiens touchés par la situation.
  • Affaires mondiales Canada offre aux Canadiens touchés par la COVID-19 une aide consulaire 24 heures par jour et 7 jours par semaine par l'intermédiaire du Centre de surveillance et d'intervention d'urgence et du personnel consulaire dans l'ensemble de ses missions à l'étranger.

Liens connexes