Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre annonce la conclusion d’accords pour augmenter le salaire des travailleurs essentiels

Au moment où beaucoup d'entre nous sont encouragés à rester à la maison, des millions de Canadiens sont appelés à aller travailler tous les jours. Ces Canadiens nous fournissent des services essentiels qui nous permettent de continuer à assurer la sécurité et la santé de nos familles. Plus que jamais, nous comptons sur eux. C’est pourquoi le gouvernement du Canada travaille avec les provinces et les territoires pour leur accorder une augmentation de salaire dont ils ont grand besoin.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd'hui que les provinces et les territoires ont tous présenté, ou sont en voie de présenter, un plan de partage des coûts en vue de bonifier les salaires de leurs travailleurs essentiels.

Le gouvernement du Canada fournira un soutien pouvant atteindre 3 milliards de dollars afin d'augmenter le salaire des travailleurs essentiels à faible revenu. Chaque province ou territoire déterminera quels travailleurs seront admissibles à l'aide et quel en sera le montant.

Ces mesures s'inscrivent dans le cadre du plan économique global du gouvernement du Canada visant à aider les Canadiens et les entreprises à traverser ces moments d'incertitude. Nous continuerons à suivre de près l'évolution de la situation. S’il y a lieu, nous prendrons d’autres mesures pour protéger notre santé et notre sécurité et pour stabiliser l'économie.

Citations

« Certains travailleurs mettent leur santé en jeu pour nous fournir des soins et des services essentiels. Nous devons donc veiller à ce qu’ils soient rémunérés adéquatement pour le travail qu’ils accomplissent tous les jours. Nous répondons à l’appel et nous collaborons avec les provinces et les territoires pour accorder une augmentation de salaire très nécessaire aux Canadiens qui s’assurent que notre économie et notre pays restent forts durant cette période difficile. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Les travailleurs de première ligne du Canada s’exposent directement aux conséquences de la pandémie de COVID-19 en s’occupant des Canadiens dans nos hôpitaux et nos centres de soins. Ils méritent notre soutien. Cette mesure aidera les travailleurs qui jouent un rôle essentiel dans notre réponse à la COVID‑19 à recevoir le salaire qu’ils méritent. »

L’hon. Bill Morneau, ministre des Finances

Faits saillants

  • Le gouvernement du Canada a annoncé de nouvelles initiatives ciblées visant à soutenir les Canadiens durant la pandémie de COVID-19, notamment :
    • L’instauration de la Prestation canadienne d’urgence, une prestation imposable de 2 000 dollars versée toutes les 4 semaines pendant un maximum de 16 semaines aux travailleurs admissibles qui ont perdu leur revenu à cause de la COVID-19. Le gouvernement a également élargi l'admissibilité à cette prestation aux personnes qui gagnent jusqu'à 1 000 dollars par mois ainsi qu'aux travailleurs qui ont récemment épuisé leurs prestations régulières d'assurance-emploi et qui ne peuvent pas trouver un emploi ou retourner au travail à cause de la COVID-19.
    • L’octroi aux familles admissibles à l'Allocation canadienne pour enfants (ACE) d’un montant supplémentaire de 300 dollars par enfant pour le mois de mai.
    • L’octroi d’un versement complémentaire spécial grâce au crédit pour la TPS aux familles à revenu faible ou modeste. La prestation supplémentaire s’élève, en moyenne, à près de 400 dollars pour les personnes seules et à près de 600 dollars pour les couples.
    • L’investissement d’environ 9 milliards de dollars dans différentes mesures, notamment la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants, qui vise à soutenir les étudiants de niveau postsecondaire et les nouveaux diplômés incapables de trouver un emploi. Cette prestation pourrait les aider à surmonter les défis de la pandémie.
    • La prolongation de la durée maximale du Programme de Travail partagé, qui passera de 38 semaines à 76 semaines pour les travailleurs qui acceptent de réduire leurs heures de travail normales en raison de circonstances échappant au contrôle de leurs employeurs.
    • La décision de permettre à tous les contribuables de retarder après le 31 août 2020 le paiement des montants de l’impôt sur le revenu qui deviennent exigibles à compter du 18 mars et avant le mois septembre 2020.

Liens connexes