Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre annonce un nouveau soutien pour les pêcheurs canadiens

Les Canadiens qui travaillent dans le secteur de la pêche subissent les impacts économiques de la pandémie de COVID-19. C'est pourquoi le gouvernement du Canada prend des mesures pour soutenir ces travailleurs, qui aident à fournir aux familles et aux communautés à travers le pays des poissons et des fruits de mer de grande qualité.

Aujourd'hui, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un investissement pouvant atteindre 469,4 millions de dollars dans de nouvelles mesures. Ces dernières visent à soutenir les pêcheurs canadiens qui sont touchés par la pandémie sur le plan économique, mais qui ne sont pas admissibles aux mesures fédérales existantes. Cet investissement s’ajoute à la contribution de 62,5 millions de dollars au nouveau Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer. Ce fonds a été annoncé le mois dernier pour aider le secteur canadien de la transformation des poissons et des fruits de mer.

Le gouvernement du Canada va :

  • lancer la Prestation aux pêcheurs. Ce programme, d’une valeur allant jusqu’à 267,6 millions de dollars, aidera à fournir du soutien du revenu, pour les saisons de la pêche de cette année, aux pêcheurs autonomes et aux pêcheurs à la part qui sont admissibles et qui n’ont pas droit à la Subvention salariale d’urgence du Canada. Ce soutien est offert aux pêcheurs dont le revenu de pêche a diminué de plus de 25 % au cours de l’année d’imposition 2020, et ce, par rapport à une période de référence à déterminer. Cette mesure couvre 75 % des pertes de revenu de pêche enregistrées après le seuil de baisse des revenus de 25 %, jusqu’à concurrence d’un paiement individuel maximal accordé au titre de la Subvention salariale d’urgence du Canada (soit 847 dollars par semaine pour une période maximale de 12 semaines).
  • lancer la Subvention aux pêcheurs. Celle-ci est un programme d’une valeur allant jusqu’à 201,8 millions de dollars qui accordera des subventions pour aider les pêcheurs touchés par la pandémie de COVID-19 qui ne sont pas admissibles à l’aide offerte par le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes ou à des mesures équivalentes. Ces pêcheurs auront donc plus de liquidités pour couvrir les coûts d’entreprise qui ne peuvent pas être reportés. Le programme fournirait un soutien financier non remboursable d’une valeur maximale de 10 000 dollars aux pêcheurs autonomes possédant un permis de pêche valide. Le montant de ce soutien financier non remboursable dépendra de l’historique des revenus des pêcheurs.
  • proposer des mesures et des changements à l’assurance-emploi (AE). Ceux-ci permettront aux pêcheurs autonomes et aux pêcheurs à la part de toucher des prestations d’AE calculées sur la base des gains assurables de saisons antérieures (demandes pour les périodes d’hiver et d’été).

Plus de détails sur ces mesures seront communiqués prochainement.

Le gouvernement du Canada est déterminé à soutenir la résilience du système alimentaire du Canada et de ses travailleurs. Nous continuerons de surveiller les impacts de la COVID-19 et d’y réagir. De plus, nous prendrons des mesures supplémentaires au besoin pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens et stabiliser l'économie.

Citations

« Les pêcheurs travaillent fort pour assurer l’approvisionnement des Canadiens en aliments nutritifs. Ils sont essentiels à notre chaîne alimentaire d'un bout à l'autre du pays. Cet investissement aidera à alléger le fardeau des gens et des entreprises qui sont au cœur de notre industrie de la pêche et des fruits de mer. Nous sommes ici pour les appuyer. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« La pandémie de COVID-19 a entraîné une réduction de la demande et une baisse du prix des poissons et des fruits de mer canadiens. Elle a également eu des répercussions importantes sur les moyens de subsistance des pêcheurs canadiens. Grâce aux mesures annoncées aujourd'hui, nous nous assurons que les pêcheurs peuvent obtenir le soutien dont ils ont besoin pendant cette période de crise. »

L’hon. Bill Morneau, ministre des Finances

« Les pêcheurs de poissons et de fruits de mer du Canada sont le moteur économique de nombreuses communautés côtières et rurales. Les difficultés et l'incertitude se font sentir dans toute l'économie, mais le secteur de la pêche fait face à des défis particuliers. Ces défis exigent des solutions directes. Avec cette annonce, nous nous assurons que les pêcheurs du Canada qui travaillent fort reçoivent le soutien dont ils ont besoin, maintenant et dans l’avenir. »

L’hon. Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits saillants

  • Le gouvernement du Canada a annoncé de nouvelles initiatives ciblées pour soutenir les Canadiens, notamment les secteurs de la pêche, de l'aquaculture et de la transformation, durant la pandémie de COVID-19. Parmi ces initiatives, mentionnons les suivantes :
    • Le Fonds canadien pour la stabilisation des produits de la mer, une nouvelle initiative de 62,5 millions de dollars visant à aider le secteur canadien de la transformation du poisson et des fruits de mer.
    • La Prestation canadienne d’urgence (PCU), une prestation imposable de 2 000 dollars versée toutes les 4 semaines pendant un maximum de 16 semaines aux travailleurs admissibles qui ont perdu leur revenu à cause de la COVID-19. Le gouvernement a également élargi l'admissibilité à cette prestation aux personnes qui gagnent jusqu'à 1 000 dollars par mois ainsi qu'aux travailleurs qui ont récemment épuisé leurs prestations régulières d'assurance-emploi ou leurs prestations de pêcheur et qui ne peuvent pas trouver un emploi ou retourner au travail à cause de la COVID-19.
    • Un investissement de 50 millions de dollars pour aider les producteurs agricoles, les pêcheurs et tous les employeurs du secteur de la transformation des aliments à mettre en place les mesures nécessaires pour respecter la période d’isolement obligatoire de 14 jours imposée à tous les travailleurs arrivant de l’étranger. Le gouvernement versera donc une aide de 1 500 dollars par travailleur temporaire étranger, aux employeurs et à ceux qui travaillent avec eux, afin que les exigences soient entièrement respectées.
    • Le Programme de crédit aux entreprises, qui permet à la Banque de développement du Canada et à Exportation et développement Canada de fournir un soutien supplémentaire de 65 milliards de dollars aux petites et moyennes entreprises. Parmi les mesures de soutien offertes aux moyennes entreprises figurent des prêts allant jusqu’à 60 millions de dollars par entreprise et des garanties d’au plus 80 millions de dollars.
    • Le Fonds d'aide pour la relance régionale (FARR), qui permet aux organismes de développement régional (ODR) de fournir une aide supplémentaire de 962 millions de dollars aux entreprises et aux communautés économiquement touchées par la pandémie de COVID-19, mais non admissibles aux mesures existantes. Les ODR, qui sont répartis dans l’ensemble du Canada, sont bien placés pour aider les travailleurs et les entreprises des secteurs qui sont essentiels aux régions et aux économies locales.
    • Les petites entreprises du secteur de la pêche et de l’aquaculture pourraient être admissibles à des subventions salariales pour les employés, ce qui les encouragerait à garder leurs employés durant cette période difficile. Les entreprises du secteur pourraient également bénéficier d’un accès amélioré au crédit et d’un report d’impôt.

Liens connexes