Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre annonce un soutien pour le personnel de recherche au Canada

Des milliers de membres du personnel de recherche au Canada sont à l'origine de découvertes et d'innovations qui contribuent à notre bien-être et à notre économie, qu’il s’agisse de traitements vitaux contre le cancer ou de technologies propres qui aident à protéger notre environnement. Au moment où nous avons le plus besoin d'eux, un grand nombre de gens qui travaillent dans le milieu de la recherche universitaire ont dû suspendre temporairement leurs travaux à cause de la COVID-19. Le gouvernement du Canada prend donc des mesures pour les aider à garder leurs emplois, à protéger leurs recherches et à poursuivre leur travail important après la crise.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un financement de 450 millions de dollars pour aider le milieu de la recherche universitaire du Canada durant la pandémie de COVID-19. L’investissement :

  • Permettra de fournir un soutien salarial aux universités et aux instituts de recherche en santé. Ceux-ci pourront alors garder en poste les membres de leur personnel de recherche dont les travaux sont financés par l’industrie ou des sources philanthropiques et qui n’ont pas accès à certaines des mesures de soutien actuelles du gouvernement pour répondre à la COVID-19, et ce, même si leur travail a été suspendu temporairement. Le gouvernement couvrira jusqu’à 75 % du salaire de chaque employé jusqu’à concurrence de 847 dollars par semaine.
  • Aidera les universités et les instituts de recherche en santé à poursuivre leurs activités essentielles liées à la recherche durant la crise et à reprendre l’ensemble de leurs activités de recherche lorsque les mesures de distanciation physique auront été levées. Cette aide couvrira jusqu’à 75 % des coûts admissibles totaux et appuiera des activités comme l’entreposage sécuritaire de matières dangereuses et la reprise des ensembles de données qui ont été interrompus durant la pandémie.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. Ce dernier a aidé à protéger les emplois des Canadiens et à acheminer des milliards de dollars en soutien aux Canadiens et aux entreprises qui éprouvent des difficultés à cause de la pandémie. Il aidera à soutenir l’excellence en recherche au Canada et à protéger nos talents en recherche afin d’appuyer la réponse à la COVID-19 et la reprise économique après la pandémie.

Citations

« Le personnel de recherche au Canada est une source d’innovations et d’idées qui contribuent à assurer notre santé, à protéger notre environnement et à stimuler notre économie. Nous avons la chance de compter parmi nous certains des chercheurs les plus brillants du monde. Aujourd’hui, nous nous assurons que les universités et les instituts de recherche en santé du Canada ont le soutien dont ils ont besoin pour maintenir leur capacité de recherche durant cette période difficile et continuer à attirer et à retenir des talents afin que tous les Canadiens puissent en profiter. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Le personnel de recherche dans nos universités et nos instituts de recherche en santé est un moteur important de la science, de la découverte et de l’innovation au Canada. Ce soutien immédiat à ces établissements nous permet de continuer à stimuler le talent canadien, à maintenir notre capacité d’innovation et à limiter les impacts négatifs de la COVID-19 sur le milieu de la recherche. »

L’hon. Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

Faits saillants

  • Les trois organismes subventionnaires fédéraux du Canada, soit le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), appuient la recherche, la formation en recherche et l'innovation dans les établissements d'enseignement postsecondaire du Canada.
  • Les universités et les instituts de recherche en santé à travers le pays qui sont admissibles au financement offert par ces organismes subventionnaires fédéraux, mais inadmissibles à toute autre mesure salariale d’urgence mise en place en réponse à la COVID-19, auront accès au soutien offert par ce programme temporaire. Le financement sera accordé sous forme d’une subvention globale. Cela fera en sorte que les établissements puissent obtenir de l’aide rapidement pour répondre à leurs besoins les plus urgents.
  • Le 22 avril 2020, le gouvernement du Canada s’est engagé à investir 291,6 millions de dollars pour maintenir le soutien du revenu des stagiaires en recherche (étudiants et stagiaires postdoctoraux) et du personnel de recherche dans les universités canadiennes qui reçoivent des bourses fédérales, afin d’aider ceux qui éprouvent des difficultés économiques à cause des fermetures et des pressions liées à la pandémie.
  • Le 11 mars 2020, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement d’un milliard de dollars pour aider les Canadiens à faire face à l’éclosion de COVID-19, dont une somme de 275 millions de dollars pour la recherche sur le coronavirus et les contre-mesures médicales et une somme de 50 millions de dollars pour assurer l’approvisionnement adéquat des provinces et des territoires en équipement de protection individuelle et répondre aux besoins du gouvernement fédéral.
  • Les investissements du gouvernement du Canada dans la capacité de recherche comprennent également une somme de 54,2 millions de dollars pour la réalisation de 99 projets de recherche sur la COVID-19. Ces projets sont axés sur les contre-mesures médicales et sociales et ces fonds aident les chercheurs d’un bout à l’autre du pays qui travaillent à l’élaboration et à la mise en œuvre de mesures visant à détecter, à gérer et à réduire rapidement la transmission de la COVID‑19.
  • Le 23 avril 2020, d’autres investissements dans les contre-mesures médicales ont été annoncés dans le but d’apporter un soutien financier aux chercheurs à l’échelle du pays pour mener des recherches sur la COVID-19, par exemple :
    • 23 millions de dollars au Vaccine and Infectious Disease Organization – International Vaccine Centre (VIDO-InterVac) de l’Université de la Saskatchewan;
    • 40 millions de dollars au Réseau canadien de génomique COVID‑19 (RCanGéCO);
    • un soutien au Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19;
    • 10,3 millions de dollars sur deux ans, et 5 millions de dollars les années suivantes, pour le Réseau canadien de recherche sur l’immunisation;
    • 114,9 millions de dollars par l'entremise des Instituts de recherche en santé du Canada.

Liens connexes