Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre annonce des fonds supplémentaires pour des mesures de soutien économique, social et en matière de santé destinées aux peuples et aux communautés autochtones

La COVID-19 a davantage mis en lumière les nombreux défis auxquels sont déjà confrontés les peuples autochtones, en particulier ceux qui vivent dans les régions éloignées. Le gouvernement du Canada travaille avec les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis pour soutenir leur réponse immédiate en matière de santé publique. Cela comprend le recours à des solutions communautaires pour répondre à leurs besoins particuliers et en trouvant des occasions de fournir un soutien à plus long terme.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé de nouveaux fonds pour apporter un soutien essentiel aux familles et aux communautés autochtones pendant la crise, en fonction des besoins qui ont été identifiés. Ces fonds comprennent :

  • 285,1 millions de dollars pour appuyer la réponse en matière de santé publique mise en œuvre actuellement dans les communautés autochtones pour lutter contre la COVID-19. Cet investissement servira à financer les interventions menées par les communautés en réponse à la pandémie et à augmenter de façon ciblée les ressources de soins de santé primaires à la disposition des communautés des Premières Nations. En cas d'éclosion, ces fonds peuvent servir à augmenter les capacités et apporter un soutien additionnel aux services communautaires dans les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis.
  • 270 millions de dollars en supplément au Programme d’aide au revenu dans les réserves. Cela aidera le Programme à répondre à la hausse de la demande et, ainsi, aider les personnes et les familles à couvrir leurs dépenses essentielles. De plus, ces fonds aideront à embaucher du personnel supplémentaire pour mieux servir les communautés des Premières Nations et mettre en lien des gens avec d’autres programmes du gouvernement.
  • 44,8 millions de dollars sur cinq ans pour construire 12 nouveaux refuges, qui aideront à protéger et à appuyer les femmes et les filles autochtones qui subissent ou fuient la violence. Ce financement soutiendra la construction de 10 refuges dans des communautés des Premières Nations situées dans des réserves d’un bout à l’autre du pays. Il soutiendra également deux autres refuges dans les territoires pour venir en aide aux femmes et enfants autochtones. Puis, le gouvernement investira 40,8 millions de dollars pour aider à couvrir les coûts opérationnels de ces nouveaux refuges au cours des cinq premières années, et 10,2 millions de dollars par an par la suite. De plus, nous annonçons un financement d’un million de dollars par année, à compter de cette année, afin de favoriser le dialogue avec les dirigeants et les fournisseurs de services métis concernant la mise en place de refuges et de projets communautaires de prévention de la violence à l’intention des femmes, des filles, des personnes LGBTQ et des personnes bispirituelles métis.

L’investissement annoncé aujourd'hui donne suite au travail déjà effectué grâce au Fonds de soutien aux communautés autochtones de 305 millions de dollars et de l’octroi de 75 millions de dollars versés aux communautés et aux organisations qui œuvrent auprès des peuples autochtones vivant dans les centres urbains et hors réserve. Le gouvernement du Canada adopte une approche fondée sur les distinctions afin de répondre aux besoins des peuples et des communautés autochtones. Là où c’est nécessaire, le gouvernement a aussi accordé un soutien supplémentaire, notamment dans le nord-ouest de la Saskatchewan, où le financement a soutenu un effort collectif entre les Premières Nations, les Métis de la Saskatchewan, le gouvernement de la Saskatchewan et d'autres partenaires pour coordonner la lutte contre la COVID-19 dans la région.

Nous continuerons à travailler avec nos partenaires autochtones pour soutenir leurs efforts visant à lutter contre la COVID-19 et ses impacts sur la santé, ainsi que ses conséquences sociales et économiques.

Citations

« La COVID-19 a mis en lumière les défis particuliers auxquels sont déjà confrontés les peuples et les communautés autochtones. Nous sommes à l'écoute des peuples autochtones et nous travaillons avec eux pour veiller à ce qu'ils reçoivent le soutien nécessaire pour traverser cette crise. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

« Depuis le début de cette crise, le gouvernement du Canada a clairement indiqué qu'il s’assurerait que les communautés autochtones reçoivent le soutien dont elles ont besoin. Nous continuons de travailler en étroite collaboration avec elles afin d’identifier leurs besoins particuliers et d’y répondre durant cette période difficile. L'annonce d'aujourd'hui nous aidera à continuer de soutenir la santé et la sécurité de ces communautés, tout en veillant à ce que les personnes et les familles qui dépendent de l'aide au revenu pour les besoins essentiels de la vie ne soient pas laissées pour compte à cause de cette pandémie. »

L’hon. Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones

« Les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes autochtones sont uniques, complexes et ont plusieurs facettes. Ce nouveau financement nous aidera à continuer d'investir dans la création de places dans des centres d’hébergement plus sécuritaires situés dans les communautés autochtones et nordiques. »

L’hon. Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

Faits saillants

  • Le financement de ressources supplémentaires en matière de soins de santé dans les communautés des Premières Nations permettra d’accomplir ce qui suit :
    • Augmenter le nombre de fournisseurs de soins de santé pour pallier à toute éventuelle hausse subite du nombre de cas;
    • Déployer jusqu'à 160 centres temporaires d'évaluation, de dépistage et d'isolement, notamment grâce à la réaffectation d’installations existantes et à la mise en place de structures mobiles;
    • Procéder à la distribution de fournitures médicales et d’équipement dans les établissements de soins de santé.
  • Les Premières Nations sont chargées d’administrer le Programme d’aide au revenu dans les réserves. Le personnel assurant la prestation du programme joue un rôle important en aidant les personnes avec d’autres besoins, notamment en les orientant vers des services de consultation en santé mentale et en toxicomanie, et en aidant les familles à trouver et à demander les prestations gouvernementales auxquelles elles ont droit, comme l'assurance-emploi, la Prestation canadienne d'urgence et l’Allocation canadienne pour enfants.
  • Dix nouveaux refuges au sein de communautés des Premières Nations vivant dans des réserves seront mis sur pied par l'entremise du Programme d’amélioration des maisons d’hébergement de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. De plus, la construction de deux nouveaux refuges dans les territoires sera financée par le biais du Fonds national de co‑investissement pour le logement. Les deux programmes offriront des prêts‑subventions pouvant couvrir jusqu'à 100 % du total des coûts en capital admissibles de la construction.
  • Le processus d'accès au financement destiné aux refuges se fera par le biais d'une manifestation d'intérêt que pourront soumettre les Premières Nations vivant dans des réserves à travers le pays ainsi que les gouvernements et organisations autochtones des territoires.
  • Depuis le mois de mars 2020, le programme de prévention de la violence familiale fournit un financement qui permet de couvrir les frais de fonctionnement de 46 refuges pour femmes et enfants vivant dans les réserves et au Yukon, qui offrent un lieu d’hébergement et de prestation de services aux femmes et aux enfants fuyant la violence. Les investissements supplémentaires porteront à 58 le nombre de demandes de refuge financées dans le cadre du programme.

Liens connexes