Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre copréside une réunion de haut niveau pour s’attaquer à la dévastation économique causée par la COVID‑19 et annonce un nouveau financement pour la lutte contre la pandémie

Aujourd'hui, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le premier ministre de la Jamaïque, Andrew Holness, et le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, ont convoqué la deuxième réunion de haut niveau sur le financement du développement à l'ère de la COVID‑19 et au‑delà.

Des chefs d'État et des dirigeants de gouvernements et d’organisations internationales se sont réunis pour discuter de la manière de renforcer et d'accélérer rapidement notre réponse mondiale aux répercussions immédiates et importantes de la COVID‑19 sur le plan économique et humain. Ils ont également proposé des solutions concrètes à moyen et long terme aux défis du développement international.

Au cours de la réunion, le premier ministre Trudeau a annoncé une contribution supplémentaire de 400 millions de dollars au développement international cette année. Ces nouveaux fonds seront octroyés à des partenaires de confiance qui luttent contre la COVID‑19 sur le terrain. Ils permettront au Canada de soutenir la reprise et la résilience des pays en développement et de répondre aux besoins humanitaires et de développement à court terme liés à la pandémie et à d'autres crises. L'objectif ultime est de préserver les gains de la dernière décennie en matière de développement et d’assurer la réalisation du Programme 2030 et des Objectifs de développement durable. Le Canada veillera à ce que ce nouveau financement profite aux femmes et aux filles, qui ont été touchées de manière disproportionnée par les conséquences de la COVID‑19.

La pandémie a entraîné des difficultés sociales et économiques importantes dans le monde entier, mais elle a frappé de plein fouet les pays à faible et moyen revenu. Cet événement de haut niveau est une occasion pour la communauté mondiale d’unir ses efforts pour favoriser la relance économique et bâtir un avenir inclusif, durable et résilient.

Le gouvernement du Canada continue de promouvoir le leadership mondial en matière de financement du développement international. Il augmente ses investissements et aide les pays en développement à relancer leur économie et à accroître leur résilience. Pour vaincre le virus, il faut l’éradiquer partout. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada a effectué un investissement de 220 millions de dollars par l’intermédiaire du système de garantie de marché du COVAX pour l'achat de doses de vaccin destinées aux pays à faible et moyen revenu.

Citation

« La coopération mondiale est cruciale pour protéger les gens, sauver des vies et vaincre la COVID‑19. Nos investissements contribueront à préserver les gains durement acquis en matière de développement. Ceux-ci ont permis à des millions de personnes de sortir de la pauvreté au cours des dernières décennies. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • La réunion d’aujourd’hui donne suite au premier événement de haut niveau tenu le 28 mai dernier, dans le cadre duquel les participants ont été invités à présenter des propositions pour surmonter les défis dans six domaines d’intervention, notamment les suivants :
    1. La nécessité d’augmenter les liquidités dans l’économie mondiale et de maintenir la stabilité financière pour préserver les gains réalisés en matière de développement.
    2. La nécessité de s’attaquer aux vulnérabilités liées à l’endettement pour tous les pays en développement. Cela permettra de sauver la vie et le gagne-pain de milliards de personnes dans le monde.
    3. La nécessité de créer un espace où les créanciers du secteur privé pourront participer de manière proactive à la mise en place de solutions efficaces, et ce, dans un délai raisonnable.
    4. La mise en place de conditions préalables à l’amélioration des sources de financement externe et des envois de fonds pour favoriser la croissance inclusive et la création d’emplois.
    5. L’adoption de mesures visant à élargir la marge de manœuvre budgétaire et à favoriser la mobilisation des ressources intérieures en empêchant les mouvements illicites de capitaux.
    6. L’assurance d’une reprise durable et inclusive en harmonisant les politiques de relance sur les Objectifs de développement durable.
  • Les propositions à l’étude lors de l’événement de haut niveau orienteront les discussions et susciteront la prise de mesures supplémentaires dans le cadre d’autres événements de haut niveau, comme les réunions annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international et le Sommet des dirigeants du G20, qui auront lieu plus tard en 2020.
  • Plus de 60 chefs d’État et de gouvernement ont participé à l’événement virtuel, qui a eu lieu en marge de la 75session de l'Assemblée générale des Nations Unies.
  • L’événement de haut niveau donne également suite à la réunion des ministres des Finances qui a été convoquée le 8 septembre dernier. Au cours de cette réunion, près de 40 ministres et vice-ministres des finances du monde entier se sont réunis pour discuter d'options politiques visant à identifier des solutions centrées sur les personnes aux répercussions économiques mondiales de la COVID‑19.

Liens connexes