Main Container

logo

Le premier ministre Justin Trudeau convoque le Groupe d’intervention en cas d’incident pour aborder les perturbations des infrastructures causées par les blocages à travers le Canada

Main Content

Aujourd'hui, le premier ministre Justin Trudeau a convoqué le Groupe d’intervention en cas d’incident pour discuter de l'engagement du gouvernement du Canada à résoudre le plus rapidement possible les perturbations des infrastructures causées par les blocages à travers le pays. La vice-première ministre, Chrystia Freeland, la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, le ministre des Finances, Bill Morneau, le ministre des Transports, Marc Garneau, le leader du gouvernement à la Chambre des communes et lieutenant du Québec, Pablo Rodriguez, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair, le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, le ministre des Ressources naturelles, Seamus O'Regan, et le ministre de la Justice et procureur général, David Lametti, ont également participé à cette réunion.

Le premier ministre, la vice-première ministre et les ministres ont tous convenu de l'importance de la liberté d'expression en tant que droit démocratique, et ils ont indiqué qu’il était nécessaire d'aborder cette situation urgente de manière à établir la confiance et le respect en vue d'une résolution immédiate avec toutes les parties. La vice-première ministre Freeland, la ministre Bennett, le ministre Rodriguez et le ministre Miller ont fait le point sur les démarches réalisées auprès des dirigeants provinciaux et autochtones, y compris avec la Nation mohawk et les Gitxsan Simgyget, Wet'suwet'en Dini Ze' et Ts'ake ze. Les ministres Morneau et Garneau ont informé le groupe des répercussions économiques des perturbations sur les entreprises, les agriculteurs, les voyageurs et les communautés à travers le Canada. 

Le premier ministre a de nouveau indiqué que la situation était urgente et qu’il était nécessaire que les ministres continuent à s’impliquer à tous les niveaux afin de remédier rapidement à la situation et de minimiser ces conséquences très réelles pour les Canadiens. Tous les participants se sont engagés à poursuivre leur étroite coopération et de jouer un rôle actif dans ce dossier.

Le premier ministre a insisté sur l'importance de résoudre la situation de manière pacifique et de poursuivre un dialogue sur les enjeux sous‑jacents, dans un esprit de réconciliation. Le premier ministre et les ministres demeurent activement impliqués dans ce dossier en restant en contact avec les premiers ministres provinciaux et les dirigeants autochtones afin de résoudre la situation le plus rapidement possible.