Main Container

logo

Déclaration du G20 sur la lutte contre le terrorisme

Main Content

G20 logo

  1. Nous condamnons, avec la plus grande fermeté, les attaques terroristes odieuses qui ont eu lieu à Paris, le 13 novembre, et à Ankara, le 10 octobre. Ces attaques constituent un affront inacceptable à l’humanité entière. Nous offrons nos plus sincères condoléances aux victimes des attentats et à leurs familles. Nous réaffirmons notre solidarité et sommes résolus à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes, partout où il existe.
  2. Nous demeurons unis dans la lutte contre le terrorisme. La propagation des organisations terroristes et la grande recrudescence d’actes terroristes dans le monde sont une atteinte directe au maintien de la paix et de la sécurité à l’échelon international et entravent nos efforts continus qui visent à renforcer l’économie mondiale et à assurer une croissance et un développement durables.
  3. Nous condamnons sans équivoque tous les actes, méthodes et pratiques de terrorisme qui ne sauraient aucunement être justifiés, quelle que soit la motivation, dans toutes leurs formes et manifestations, où qu’ils se produisent et quels qu’en soient les responsables.
  4. Nous réaffirmons que le terrorisme ne peut et ne doit être associé à aucune religion, nationalité, civilisation, ni à aucun groupe ethnique.
  5. La lutte contre le terrorisme est une priorité majeure pour l’ensemble de nos pays. Nous réaffirmons notre détermination à réunir nos efforts afin de prévenir et d’éliminer les actes de terrorisme dans un effort soutenu de solidarité et de coopération internationale, en reconnaissant pleinement le rôle central des Nations Unies, et conformément à la Charte des Nations Unies et des obligations relatives au droit international, y compris du droit international en matière de droits de la personne, du droit international des réfugiés et du droit international humanitaire, ainsi qu’en mettant en œuvre intégralement les conventions internationales pertinentes, les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies.
  6. Nous demeurons également résolus à lutter contre le financement du terrorisme, notamment par le renforcement de notre coopération sur l’échange de renseignements et le gel des actifs appartenant à des terroristes, par la criminalisation du financement du terrorisme et la mise en place de régimes rigoureux de sanctions financières ciblées et liées au terrorisme et au financement du terrorisme, y compris par la mise en œuvre rapide, dans l’ensemble des administrations, des normes relatives au Groupe d’action financière (GAFI). Nous continuerons de mettre en œuvre les recommandations et les instruments pertinents du GAFI. Nous demandons à ce dernier d’établir des mesures, notamment des mesures relatives au cadre juridique, de renforcer la lutte contre le financement et d’établir des sanctions financières ciblées et des mesures de mise en place connexes.
  7. Les efforts de lutte contre le terrorisme doivent continuer de s’inscrire dans une approche globale fondée sur la prise en considération des conditions propices à la propagation du terrorisme, comme stipulé dans la résolution 2178 du Conseil de sécurité des Nations Unies, sur la lutte contre l’extrémisme violent et contre la radicalisation et le recrutement, sur le ralentissement des mouvements terroristes et sur la lutte contre la propagande terroriste; une approche visant à empêcher les terroristes d’exploiter les technologies, les communications et d’autres ressources pour inciter des gens à commettre des actes terroristes, notamment au moyen d’Internet. L’encouragement direct ou indirect au terrorisme, l’incitation aux actes terroriste et la glorification de la violence doivent être condamnés. Nous reconnaissons qu’il est nécessaire de collaborer de façon proactive, à tous les niveaux, pour prévenir l’extrémisme violent et aider la société civile à mobiliser les jeunes et à promouvoir l’inclusion de tous les membres de la société. 
  8. Nous sommes préoccupés par le phénomène accru de combattants terroristes étrangers et par la menace qu’ils posent pour tous les États, y compris les pays d’origine, de transit ou de destination. Nous sommes résolus à faire face à cette menace en améliorant notre coopération et en élaborant des mesures pertinentes pour prévenir et lutter contre ce phénomène, notamment en échangeant des renseignements opérationnels, en gérant les frontières pour détecter les déplacements terroristes, en adoptant des mesures préventives et en appliquant des mesures de justice pénale appropriées. Nous travaillerons ensemble afin de renforcer la sécurité aérienne à l’échelon mondial.
  9. Les récentes attaques et celles qui surviennent de façon constante dans le monde démontrent, une fois de plus, qu’il est nécessaire d’accroître la coopération et la solidarité internationales pour lutter contre le terrorisme. Le souvenir des victimes de ces attentats restera gravé à jamais dans nos esprits.