Main Container

logo

Déclaration de membres du Groupe de Lima

Main Content

«Les dirigeants de l'Argentine, du Brésil, du Canada et du Chili, membres du Groupe de Lima, ont réitéré leur engagement à l’égard du rétablissement pacifique de la démocratie constitutionnelle au Venezuela aujourd'hui à Osaka, en marge du Sommet du G20.

Lors de la rencontre, les dirigeants du Groupe de Lima ont fermement condamné la répression et la violation systématique des droits des Vénézuéliens par le régime illégitime de Nicolás Maduro.

Ils ont exhorté la communauté internationale, le système des Nations Unies et le Secrétaire général de l’ONU à renforcer les mesures visant à protéger les Vénézuéliens et à atténuer les conséquences de la crise humanitaire causée par les actions du régime Maduro.

Les dirigeants se sont engagés à travailler avec la communauté internationale pour redoubler d'efforts afin de résoudre la crise au Venezuela. Ils ont appelé les pays qui continuent d'appuyer le régime de Maduro à prendre en compte l'impact négatif de leur soutien sur le peuple vénézuélien et sur l'ensemble de la région.

Enfin, ils ont plaidé en faveur d’un engagement international renforcé et unifié pour faire respecter les droits de la personne du peuple vénézuélien, y compris la libération de tous les prisonniers politiques. Ils se sont engagés à œuvrer au sein du Groupe de Lima et avec tous les partenaires internationaux intéressés en vue d’assurer une transition démocratique et pacifique au Venezuela.»