Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Déclaration commune sur le rôle d’une économie océanique durable dans un monde post-COVID-19

Le Groupe d’experts de haut niveau pour une économie océanique durable a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée mondiale des océans:

« Aujourd’hui, nous célébrons la Journée mondiale des océans dans des circonstances sans précédent, alors que le monde entier affronte la pandémie de COVID-19 et ses défis économiques et en matière de santé. Nous, les membres du Groupe d’experts de haut niveau pour une économie océanique durable, proposons de faire de l’océan la solution pour bâtir un monde plus résilient et plus prospère. Ce sera plus important que jamais au moment où nous entamons la relance post-COVID-19.

« La nature bleue est indispensable à la planète et à ses populations. L’océan couvre 70 % de la surface de la Terre, absorbe environ le quart de toutes les émissions de carbone et capte plus de 90 % de la chaleur supplémentaire générée par les émissions. Pilier de l’économie mondiale, l’océan fournit à lui seul plus de 2,5 mille milliards de dollars par année en services à valeur ajoutée, nourrit plus de 3 milliards de personnes, offre un moyen de subsistance à plus de 3 milliards de personnes et permet le transport d’environ 90 % des échanges commerciaux dans le monde. Il constitue également une source d’énergie renouvelable et d’ingrédients essentiels pour lutter contre les maladies. De plus, l’océan peut en faire plus encore si nous en faisons une gestion durable. 

« Les dirigeants mondiaux doivent valoriser l’océan lors de la relance entamée à la sortie de la crise de la COVID-19. Dans une économie océanique durable, la protection efficace, la production durable et la prospérité équitable vont main dans la main. Il est très judicieux d’investir dans une économie océanique durable puisque l’économie mondiale, l’océan et le bien-être de notre société en profiteront tous considérablement. 

« Le Groupe d’experts de haut niveau pour une économie océanique durable s’engage à assurer la transition vers une économie océanique durable, laquelle est essentielle pour l’emploi, la sécurité alimentaire, la santé de nos populations et de nos écosystèmes, ainsi que pour de faibles émissions de carbone dans le monde, l’équité et la résilience. Nos nations élaborent actuellement un ensemble de recommandations afin de mettre en marche cette transition. Celle-ci est également indispensable à une relation durable entre les peuples et la planète – la planète bleue tout entière. Nous ne pouvons laisser cette occasion nous échapper. »

Scott Morrison, premier ministre de l’Australie

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Sebastian Piñera, président du Chili

Frank Bainimarama, premier ministre de la République des Fidji

Nana Akufo-Addo, président de la République du Ghana

Joko Widodo, président de la République d’Indonésie

Shinzō Abe, premier ministre du Japon

Andrew Holness, premier ministre de la Jamaïque

Uhuru Kenyatta, président de la République du Kenya

Andrés Manuel López Obrador, président du Mexique

Hage G. Geingob, président de la République de Namibie

Erna Solberg, première ministre de la Norvège

Tommy Remengesau Jr, président de la République des Palaos

António Costa, premier ministre du Portugal

Nous, les membres du Groupe d’experts de haut niveau pour une économie océanique durable, dirigeons des pays dont les perspectives océaniques, économiques et politiques sont très variées. Motivés par un engagement à travailler en partenariat, à partager nos connaissances et à favoriser la mise en place de politiques fondées sur la science, nous avons pour objectif de faire avancer les valeurs à la base d’une économie océanique durable, soit la protection efficace, la production durable et la prospérité équitable.