Main Container

logo

Déclaration du premier ministre concernant le décès de Desmond Tutu

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd'hui la déclaration suivante concernant le décès de l'archevêque émérite Desmond Mpilo Tutu :

« J'ai été profondément attristé d'apprendre le décès de l'archevêque Desmond Tutu, l'un des principaux défenseurs des droits de la personne et l'une des voix morales les plus fortes au monde.

« Tout au long de sa vie remarquable, l'archevêque Tutu s'est appuyé sur sa vision de la solidarité, de l'égalité et du pardon pour plaider en faveur d'un monde meilleur et plus pacifique. S'il est surtout connu pour son opposition non violente à l'apartheid en Afrique du Sud et pour les efforts qu’il a déployés afin de bâtir des ponts pendant l'accession de la "Nation arc-en-ciel" à la démocratie, ses actions ont trouvé un écho partout dans le monde, notamment auprès des peuples opprimés qui luttaient pour la liberté et l'égalité.

« L'archevêque Tutu s'est efforcé de comprendre et de combattre le VIH/sida et la tuberculose, et a fait campagne contre l'homophobie et la transphobie. Il s'est battu pour mettre fin à la pauvreté, au mariage des enfants et au racisme, et a soutenu le droit de mourir dans la dignité. Il était un fervent défenseur de l'égalité des sexes, s'est fait le champion de la lutte contre les changements climatiques et a consacré une grande partie de son temps à encourager les jeunes à s’engager davantage dans la création d'un monde pacifique. L'archevêque Tutu a également visité le Canada dans le cadre de ses efforts visant à soutenir le cheminement continu de notre pays vers la vérité et la réconciliation avec les peuples autochtones.

« Au fil des ans, il a reçu de multiples récompenses et de nombreux doctorats honorifiques, dont le prix Nobel de la paix en 1984 pour sa contribution extraordinaire à la fin de l'apartheid. Il a également reçu le prix Albert Schweitzer pour l'humanitarisme en 1986, le prix Pacem in Terris pour la paix et la liberté en 1987, le prix Sydney Peace en 1999, le prix Gandhi pour la paix en 2007 et la Médaille présidentielle de la liberté en 2009.

« Au nom de tous les Canadiens, Sophie et moi offrons nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de l'archevêque Tutu ainsi qu'à la population de l'Afrique du Sud. Son optimisme inébranlable contre vents et marées et sa foi sans borne en l'humanité continueront de nous inspirer tous. »