Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau annonce le Plan de protection des océans

Le premier ministre Trudeau annonce le Plan de protection des océans

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour à tous! C’est bon d’être de retour ici à Vancouver.

Merci, Marc, de cette aimable présentation et de tout ce que tu fais en tant que ministre des Transports.

C’est un privilège d’être ici aujourd’hui sur les terres ancestrales du peuple de la côte  Salish.

Comme plusieurs d'entre vous le savent déjà, Transports Canada travaille fort avec les communautés autochtones de partout au pays ces derniers temps.

Donc merci, Marc, et merci à toute ton équipe.

Je veux aussi saluer notre députée de Vancouver-Centre, Dr. Hedy Fry, qui fait un travail incroyable pour les gens de la Colombie-Britannique à Ottawa. Merci d’être ici, Hedy.

Merci à toute notre équipe de Colombie-Britannique, des voix fortes pour la Colombie-Britannique à Ottawa, qui travaille très, très fort pour bien vous représenter.

Et merci à vous tous d’être ici aujourd’hui. C’est un grand jour pour les Canadiens d’un océan à l’autre et je suis heureux que vous ayez pu vous joindre à nous.

Permettez-moi tout d’abord de dire que je suis vraiment heureux d’être ici, à bord du NCSM Discovery, et que c’est un plaisir d’être de retour en Colombie‑Britannique.

De plusieurs façons, c’est une province où je me sens chez moi. Toute ma vie, je me suis toujours senti à la maison ici – durant mon enfance, comme jeune adulte et, maintenant, comme père et comme mari. Et j’en garde des souvenirs très précieux.

Je me souviens de ma grand-mère qui m’amenait à Jericho Beach, lorsque j’étais enfant,  pour faire de la voile. Des moments mémorables passés sur les eaux bleues et clairs, admirant les paysages à couper le souffle de la côte nord.

Et je me souviens  aussi d’avoir exploré Cypress Creek avec mes deux frères plus jeunes, Sacha et Michel, et mon grand-père Jimmy.

Alors que je commençais ma vie d’adulte, j’ai enseigné le français et les mathématiques dans des écoles d’un peu partout à Vancouver, notamment West Point Grey et Sir Winston Churchill.

Et même aujourd’hui, en tant que père, mari et dirigeant, je constate que je reviens constamment sur la côte Ouest.

J’ai lancé la campagne électorale fédérale en marchant au défilé de la fierté de Vancouver.

J’ai fait de la randonnée à Grouse Grind l’été dernier.

Et, il y a quelques mois, j’ai passé du temps de qualité avec ma famille, à explorer Tofino et à faire du surf à la plage Chesterman.

Maintenant, vous vous demandez peut-être : pourquoi je vous rappelle de tout cela? Pourquoi je vous raconte tous ces souvenirs?

Eh bien, c’est pour que vous sachiez que cet endroit m’est très cher. Je veux que vous sachiez qu’il est important pour moi. Et je veux que vous sachiez qu’en tant que premier ministre, je ferai tout en mon pouvoir pour que mes enfants, et tous vos enfants, puissent profiter de la côte Ouest comme j’ai eu la chance de le faire, comme nous avons tous eu la chance de le faire, pour des années à venir.

L’incident qui touche actuellement Bella Bella est inacceptable. Je le sais, et vous le savez. Les Canadiens le savent. Le temps est venu de changer les choses.

En tant que communauté, nous devons protéger nos océans magnifiques – et la réouverture de la base de la Garde côtière de Kitsilano qui a eu lieu cet été a constitué un premier pas important dans la bonne direction.

Mais, en fait, c’était seulement une première étape de l’ensemble de notre plan. Nous devons assurer la protection de toutes nos côtes, pas seulement celle où nous sommes aujourd’hui.

Comme nous le savons, le Canada possède certains des littoraux les plus spectaculaires du monde. Ils donnent aux Canadiens comme aux visiteurs des endroits où vivre, travailler et s’amuser.

Nos côtes sont les terres ancestrales des communautés autochtones; elles constituent l’habitat d’une riche biodiversité et abritent des écosystèmes précieux, en plus d’offrir des opportunités sur les plans économique, récréatif et touristique sans parallèle.

Et c’est notre responsabilité de nous assurer que les choses demeurent ainsi.

Aujourd’hui, je suis très heureux d’annoncer le Plan de protection des océans du gouvernement du Canada.

Il s’agit d’un plan national et robuste qui protégera nos océans et nos côtes contre les dommages causés par le transport des marchandises et la pollution.

Les mesures contenues dans ce plan sont progressives et proactives et permettront d’assurer la santé de nos océans pour des générations à venir.

Grâce à ce nouveau plan, le Canada profitera de l’un des meilleurs systèmes de sécurité maritime et de préparations aux urgences du monde.

Ces mesures rigoureuses sont requises de façon urgente et elles auraient dû être mises en place il y a longtemps.

L’annonce d’aujourd’hui constitue l’investissement le plus important jamais fait en vue de protéger nos océans et nos côtes.

Alors, permettez-moi de vous parler de quelques-unes des mesures prévues dans notre plan.

Nous allons renforcer la Garde côtière canadienne et augmenter sa présence pour veiller à ce que nos côtes soient mieux protégées 24 heures par jour et 7 jours par semaine.

Nous allons sanctionner les entreprises et les industries qui polluent le long de nos côtes.

Nous allons préserver et restaurer nos écosystèmes marins en créant un nouveau fonds pour la restauration de l’habitat côtier. Dans le même esprit, nous déposerons un nouveau projet de loi visant à augmenter la responsabilité des propriétaires de navires en ce qui concerne les navires abandonnés et les épaves. 

Nous allons rouvrir le centre secondaire de sauvetage maritime de St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador .

Nous allons recueillir et échanger de façon plus efficace les renseignements concernant les navires-citernes et la circulation maritime avec les communautés côtières, pour que nous puissions travailler ensemble en vue de prévenir les déversements.

Et, par-dessus tout, nous invitons les communautés autochtones à devenir nos partenaires en assurant avec nous une gestion conjointe efficace de nos océans. Cela inclut la mise sur pied d’équipes d’intervention communautaires autochtones ici, en Colombie-Britannique, pour aider à intervenir en cas d’urgence côtière, s’il y a lieu.

Tout cela s’ajoute aux nombreuses autres mesures importantes qui permettront de protéger nos côtes et les gens qui y vivent.

Ce plan innovateur et ambitieux vise essentiellement à protéger l’environnement, à assurer l’efficacité des transports, à garantir la sécurité publique et, oui, à créer des emplois.

Notre Plan de protection des océans nous dotera d’un système de calibre mondial pour la protection maritime et la préparation aux situations d’urgence – un système qui égalera ou surpassera les pratiques de sécurité maritime de pointe de l’Alaska et de la Norvège.

Et, à titre de petit-fils de la Colombie-Britannique, je suis emballé à l’idée de ce que cela représente pour les gens d’ici.

Vous savez, en tant que gouvernement, nous prenons chaque décision en gardant le même objectif en tête : celui de laisser à nos enfants et à nos petits-enfants un monde meilleur où vivre.

Que ce soit lorsque nous créons des bons emplois bien rémunérés pour la classe moyenne, lorsque nous assurons la sécurité et la protection de nos communautés, ou lorsque nous prenons les mesures nécessaires pour protéger notre environnement.

En travaillant avec nos partenaires côtiers et de partout au pays, je sais que nous pouvons préserver ces territoires pour les générations à venir.

Merci encore d’être ici aujourd’hui.